Quelques images après les tirs de sommations à la RTB, ce dimanche

638 16

La situation avait subitement pris un autre tour, mais cette fois-ci violent, devant l’enceinte de la Radiodiffusion Télévision du Burkina (RTB) à Ouagadougou, ce dimanche 2 novembre.

En effet, des tirs ont été déclenchés à la RTB, ce dimanche 2 novembre 2014, aux environs de 14h. Ces tirs ont engrangé de nombreux accidents de la circulation faisant naturellement beaucoup de blessés. Saran Sérémé a par ailleurs indiqué ce dimanche soir, face aux Hommes de médias, qu’il y a eu un mort.

Plusieurs personnes avaient abandonné leurs engins devant la RTB. Accidents de la circulation provoquée par les tirs de sommations. (©Burkina24)
Plusieurs personnes avaient abandonné leurs engins devant la RTB. (©Burkina24)
Accidents de la circulation provoquée par les tirs de sommations. Accidents de la circulation provoquée par les tirs de sommations. (©Burkina24)
Accidents de la circulation provoqués par les tirs de sommations. (©Burkina24)
Plusieurs manifestants dispersés (©Burkina24)
Plusieurs manifestants et usagers de la route effrayés et dispersés (©Burkina24)
Accidents de la circulation provoquée par les tirs de sommations. (©Burkina24)
Accidents de la circulation provoqués par les tirs de sommations. (©Burkina24)

 Les militaires ont procédé à des tirs de sommation, alors que la foule se pressait dans le bâtiment. Cette situation est survenue après que le Général Kouamé Lougué s’est présenté à la télévision pour dire qu’il prenait la tête de l’État.

Et quelques minutes plus tard, Saran Sérémé, présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC), n’a pas pu se présenter sur le plateau (elle a affirmé qu’elle n’y était pas allée par faire une déclaration. Voir ici). Ce qui aurait eu le don de mettre la foule en colère selon des manifestants, ces derniers faisant le « forcing » pour pénétrer dans les locaux de la RTB. Cependant le calme est revenu aux environs de 14h30 minutes.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 16 commentaires

  1. Koanda c’est dommage pour toi
    car c’est comme cela que l’on a proclam? le d?part de blaise Compaor? et cela a ?t?.
    et si la personne choisie ne plait pas au peuple on le refera encore.

    Prions pour que ce ne soit pas le cas

  2. Communiqu? de la famille COMPAORE Fran?ois

    La famille COMPAORE Fran?ois s?indigne profond?ment de la campagne de diffamation, de d?nigrement et d?agressions morales lanc?e contre elle par la Cha?ne France 24 qui all?gue de soi-disant pratiques inhumaines dans sa r?sidence de Ouagadougou, aujourd?hui livr?e au pillage des militants de l?opposition civile burkinab?.
    La famille COMPAORE Fran?ois tient ? opposer un d?menti formel aux accusations imaginaires et d?lirantes ainsi diffus?es sans la moindre ombre d?enqu?te, ni de preuve. Les pr?cisions suivantes s?imposent d?s lors :

    1. La r?sidence de la famille COMPAORE Fran?ois n?a jamais ?t? un lieu de pratiques inhumaines

    2. Les images et photos m?sinterpr?t?es et instrumentalis?es par la presse ne sont rien d?autre que des ?uvres de mise en sc?ne d?art plastique, cr??es par notre fille, ?l?ve en classe de Premi?re au Lyc?e Fran?ais Saint-Exup?ry de Ouagadougou. On pourra s?en convaincre en consultant les autorit?s dudit ?tablissement scolaire.. Le sous-sol de notre r?sidence familiale a toujours servi de salle d??tudes et de r?vision pour les enfants Compaor?. Plusieurs professeurs-r?p?titeurs qui y sont pass?s peuvent en t?moigner.

    D?s lors, la Famille COMPAORE Fran?ois, devant la virulence de la diffamation et de l?agression morale facilit?es contre elle par les diffusions de France 24, exige que son honneur et sa dignit? soient pleinement r?tablis dans les m?dias qui ont contribu? ? les salir. Par cons?quent, la Famille COMPAORE Fran?ois demande que le pr?sent d?menti soit rendu public.

    Face ? la gravit? des faits, la Famille COMPAORE Fran?ois rappelle ? tous qu?elle se r?serve le droit d?ester en justice afin de faire valoir ce que de droit.

    Fait ? Cotonou, le 2 novembre 2014
    Pour la Famille, M. COMPAORE Fran?ois

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *