Assimi Kouanda : « Les partis politiques de la majorité marquent leur disponibilité à travailler avec les autorités de la transition »

1567 398

Ceci est une déclaration signée de Assimi Kouanda, le Secrétaire exécutif national du CDP, pour les partis et formations politiques de la majorité. 

  • Peuple du Burkina Faso ;
  • Militantes, Militants et  Sympathisants;

Notre peuple vit des moments douloureux dans sa longue marche vers la quête d’un Etat de droit à la hauteur de ses grandes ambitions de construction d’une société de justice, de paix et de progrès partagé.

En ces moments difficiles, la Majorité a une pensée émue pour toutes les personnes affectées de près ou de loin par les manifestations des jeudi 30 et vendredi 31 octobre dernier.

Elle salue avec compassion et déférence la mémoire des disparus et souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés. Elle s’associe à la douleur des familles et implore le Tout Puissant pour qu’il apporte à chaque Burkinabè la paix du cœur et la force de pardon permettant à tous de nous associer d’une même voix pour la construction d’une nation toujours plus forte.

La Majoritémarque sa solidarité envers toutes les personnes victimes de destruction ou de pillage de leurs biens et outils de production. C’est dans leur foi en Dieu et en un Burkina uni et prospère qu’ils trouveront l’énergie nécessaire pour repartir de l’avant et surpasser cette dure épreuve.

Elle tient tout particulièrement à saluer l’esprit civique et empreint d’une très grande retenue de nombreux militants, qui malgré les agressions et la perte totale de leurs biens, ont su se dominer et garder leur maitrise. Ils ont ainsi conjuré la guerre civile dont certains n’ont cessé de professer la survenue.

  • Concitoyennes, Concitoyens ;
  • Militantes, Militants et  Sympathisants;

Le combat politique mené par le Président Blaise COMPAORE à la tête de notre pays s’est achevé le 31 octobre 2014. Sa sortie, autant par la sagesse dont elle est empreinte que par le message qu’elle véhicule, marque pour l’histoire l’étoffe d’un grand homme.

En acceptant de se retirer du pouvoir, en dépit du mandat dont le peuple l’a investi démocratiquement, il était avant tout soucieux de la préservation de la paix sociale, si chère à notre pays.

La Majorité salue à sa juste valeur cette décision patriotique. Elle rend un vibrant hommage à son combat, celui de toute une vie, au cours de laquelle, il a nourri de grands desseins pour notre peuple.

 Pour tout ce qu’il a fait pour hisser le Burkina Faso au rang de nation qui compte et de nation dont la voix pèse, les partis et formations politiques de la majorité, avec courage et honneur sauront porter haut le flambeau de son engagement.

La Majorité est convaincue que l’histoire situera le mieux toute la dimension de son combat et donnera la lumière qui sied à son action marquée par un patriotisme et un amour infini du Burkina Faso.

  • Peuple du Burkina Faso ;
  • Militantes, Militants et  Sympathisants;

Les événements de la semaine dernière sont de ceux qui indiquent le niveau de l’expression des libertés fondamentales atteint par une démocratie. Pour ce qui est du Burkina Faso, ils ont définitivement donné pour acquis, l’existence d’espaces d’expression pour toutes les sensibilités, au-delà de nos divergences et de nos façons différentes de voir, d’analyser et de manifester. Cependant, il importe de  constater que cette expression a débordé du cadre républicain et s’est muée dans ses objectifs et dans ses finalités.

Il est essentiel d’en prendre conscience ; notre démocratie a des progrès à faire, notamment dans l’éducation et la formation politique et civique du citoyen.

Ce constat va imprimer les actions immédiates des partis  et formations politiques de la Majorité qui entendent occuper toute leur place sur l’échiquier politique et le débat national.

 A cet effet, ils marquent leur totale disponibilité à travailler avec les autorités de la transition et tous les patriotes qui ont foi en l’avènement d’un Etat de droit, où seul le peuple souverain confère à chaque parti qui ambitionne gérer le pouvoir d’Etat, sa juste place, à travers des élections libres, ouvertes, démocratiques et transparentes.

Ils lancent un appel à l’ensemble de leurs militantes et militants, sympathisants et soutiens à rester mobilisés et à avoir une foi inébranlable en leur capacité à porter les aspirations de notre peuple

. C’est dans la paix, le respect de la différence, la cohésion,  la tolérance, l’esprit de sacrifice et le don total de soi que nous relèverons tous,  les défis d’un Burkina émergent.

  • Vive laMajorité !
  • Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Ouagadougou le 3 novembre 2014

Pour les partis et formations politiques de la Majorité

Assimi KOUANDA


Photo : Assimi-Kouanda, le 21 octobre 2014 (© Burkina 24)



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 398 commentaires

  1. Il faudra tout faire ne plus voir les individus comme Assimi kouanda,Gilbert noel ouedraogo et Herman yameogo car ils sont capable de nous trahir une seconde fois.Le peuple vs a d?ja pardonn? voila pourquoi vous ?tes l? entrein de ns ?nerv? sinon on aurait d? vous schez du pays comme vous boss.

  2. M.KOUANDA avec tout le respect que je vous doit je pense que vous devez vous ?duquer d’abord le peuple n’a pas besoin d’?ducation civique. vous et d’autre t?nor du CDP sont la cause du chaos actuel du pays et de la d?mission du valeureux pr?sident Blaise COMPAORE; donc svp bouclez la pour toujours. Est ce que vos propos sont r?fl?chis
    HONTE A VOUS!!!!

  3. LA MAJORIT? C’EST LE PEUPLE QUI PENDANT LES 48H CHRONO A CRIE MA PATRIE OU MA MORT CI VOUS N’AVEZ RIEN A FAIRE IL FAUT D?SHERBER LA COUR DE LA GN.

  4. Messieurs Assimi Kouanda et sa suite laissez le peuple pans? sa plaie que vous avez occasionn?.Vous avez le courage encore de sortie de votre cachette pour narguer la population,carton rouge.O? se cache Alain Edouard Traor? lui qui a politis? la RTB et d?sormais les travailleurs de cette structure vont prendre leur responsabilit? pour se d?fendre par tous les moyens l?gaux ? leur disposition. J’esp?re que tous les directeurs et les r?dacteurs en chef ont tir? les le?ons de leurs immixtions dans le traitement de l’info au pays des hommes int?gres.

  5. Ramenez notre argent vol? et vous vous taisez a jamais. vous avez ruin? l'espoir de toute une g?n?ration en cultivant rien que de la pourriture. Ou sont vos ails aujourd?hui? L'histoire rattrapera, vous et vos abrutis de MAIRES qui se sont vachement enrichi a partir de la terre appartenant a tous le monde, On se permet meme de mettre les commerciaux en ville faisant de porte en porte avec les parcelle sans peur. D'ailleurs qui va dire quoi, puisque le pays les appartient, certains maires ont loti et meme d?passe leur limites g?ographique source de probl?mes, allez y v?rifier les PV des diff?rents conseils communaux de Bobo, vous ne verrez que lotissement, parcelle, bornage. Alors comme ils ont presque tout vendu, ils se sont ru?s sur les espaces verts et les terrains de sports. De toutes les fa?ons, avec la force des mouvements sociaux la vrai justice reignera au bourkina; VIVE LE BALAI SITOYEN

  6. Monsieur l’historien, vous ?tes honteusement entr? dans l’histoire et celle-ci retiendra de vous un homme sans vergogne qui ne pensait qu’? ses propres instincts. Toutes ces ann?es d’?tudes aux frais du peuple pour des r?sultats si m?diocres; dommage! Par respect pour le BURKINA et ses fils int?gres, veuillez vous ?clipser ? jamais de la sc?ne publique!

  7. Peuples du Burkina Faso
    ouvrer l??il ,l’ordre constitutionnel vise essentiellement le retour de SOUGALO Watara pour indemnis?es les maisons brul?es des CEDisptes et prot?ger les int?r?ts des Cdepistes et alli?es
    La france est entrain de nous jouer un coup
    elle veut control? le Burkina Faso

  8. Aux prochaines ?lections, le CDP, pourrait bien revenir au pouvoir. Ce n’est pas parce qu’une minorit? active a r?ussi une r?volution que la majorit? a chang? comme par enchantement de camp. Les r?volutions sont tr?s souvent faites par des minorit?s, autrement elles n’auraient pas eu besoin de r?volution pour parvenir au pouvoir. Il ne faut surtout pas se leurrer. Les opposants burkinab? ont compris cette v?rit?, voici pourquoi, ils prennent tant de gant avec Judas (Ziga). Eux qui se disent d?mocrates veulent d?j? biaiser le jeu politique avec l’aide d’un militaire pour parvenir au pouvoir. Mais la communaut? internationale veille, il n’ y aura ni exclusion ni fraude aux prochaines ?lections. Les opposants feraient mieux de descendre de leur nuage et mettre en place de solides strat?gies de conqu?te du pouvoir.

  9. L?ADF/RDA, Le Front R?publicain et le CDP n?ont plus leurs places dans la jungle des partis politique Burkinab?, ces partis sont r?put?s pour le peuple Burkinab? comme des partis qui ne respectent pas nos lois, des partis qui ach?tent les conscience du peuple meurtri et appauvri par la corruption ? ciel ouvert dont les responsables ont instaur?s pour piller le denier public, des partis tr?s r?put?s depuis 27 ans pour les tripatouillages de nos articles de loi pour leurs propres int?r?ts. Ces partis n?ont plus leurs places dans un Burkina nouveau qui veut instaurer la vraie justice, et punir les GUIRO qui ont tout pris dans la caisse de l??tat, des personnes dont vous aviez couvert et profiter. Ces partis ont couverts tous les crimes politiques, et n?ont plus leurs places dans un nouveau Burkina sans la famille Blaise Compaor?. Le peuple doit refuser le pardon des responsables de ces partis qui ont sem? le trouble et causer des morts.

  10. il parle de majorit?…kel majorit? m?me…qu’il sache que CDP et ses alli?s, c? fini pour de bon…ils auraient pu se rattraper au soir du 29 octobre et m?me le 30 octobre avant 10h….stp, assimi, n?insulte pas le peuple dans son amour propre car tu n’es nullement un homme de paix mais plut?t un artisan de la guerre…
    QUE DIEU B?NISSE ENCORE NOTRE CHER PATRIE, LE FASO

  11. Ce mec est responsable des ?v?nements de ces derniers temps qu’il r?p?te encore s’ils br?lent vos maisons br?lez les leurs j’esp?re que sa maison ? bien ?t? br?l?e sinon j’ai de l’essence et une bo?te d’allumette je suis pr?te. A peine blaise est parti il propose d?j? de travailler avec l’opposition donc lui il va que l? o? il a ses int?r?ts qu’il reste reste l? o? il est on veut pas sa t?te ds le nouveau gouvernement le cdp est mort le patron est en vacances d?finitivement alors le cdp pareil adieuuuuuu

  12. Monsieur Assimi KOANDA,
    il faut vous convaincre que vous n’avez plus votre place dans la vie politique burkinab?. Votre mentor a pris la cl? des champs. J’ai honte quand vous dite qu’il a pris une d?cision sage en d?missionnant. Il ?tait oblig? de d?missionner, il faut le savoir. trop c’est trop! Il faut maintenant penser aux obs?ques du parti CDP dans ce pays. On n’a pas besoin de vous dans la transition. Allez aider ADO ? gouverner son pays. Vos ?tudes en histoire ne vous ont pas servi. Il vous a manqu? une mati?re qu’on appelle “La Lecture des signes des temps” pour savoir ? un moment donn? qu’il y a un pas ? ne jamais franchir. On vous a ensorcel? et comme un mouton de Panurge vous avez suivi. La majorit? se cherche maintenant! Vous ?tes dupes: au sein de votre propre parti il y a des milliers qui ?taient contre ce projet de loi… Oui boulimie du pouvoir quand tu nous tient! Vous pensez qu’avec l’argent on peut tout faire… il y a toujours des hommes int?gres dans ce pays. Sortez de vos bunkers. Nous sommes capables de pardon. Il n’y aura pas la chasse aux sorci?res comme votre r?gime en avait l’habitude de faire. Vous ?tes responsables de tout le sang coul? dans ce pays depuis 1987 jusqu’au 31 octobre 2014. Les assassinats odieux et honteux. C’est ce que l’histoire retiendra de vous. Dites ? Fran?ois COMPAORE, la honte de la famille COMPAORE, de se taire tous ses crimes seront r?v?l?s au grand jour. Souvenez-vous de ce que disait SANKARA: “On peut tromper le peuple un temps et une partie du temps mais jamais tout le temps”. D?j? on veut rebaptiser l’h?pital Blaise COMPAORE…
    transmettez mes salutations ? Gilbert No?l OUEDRAOGO, l’homme sans face et sa personnalit?. Il est le traite de la Nation.
    Je suis un libre observateur de la vie politique, Dieu vous b?nisse et vous garde en vie parmi pour longtemps encore. que Dieu vous donne un grain d’humilit? pour que vous ayez le courage de demander pardon sinc?re au peuple burkinab?. Je suis votre fr?re en humanit?…