Lettre aux compatriotes burkinabè résidant en Suisse

538 0

Dans cette lettre ouverte, l’ancien président de l’Association des Burkinabè vivant en Suisse réfute les propos contenus dans une déclaration de la section suisse du MPP, indiquant avoir rencontré la diplomatie de ce pays sur la situation nationale du Burkina.

Une déclaration surprenante d’un certain ¨ Comité MPP/Suisse¨ datée du 31. 10.2014 a été publiée dans la presse du 03.11.2014 (cf. Burkina24)

Ladite déclaration, qui fait état d’une supposée rencontre avec le Département Fédéral Suisse des Affaires étrangères, relève de la pure fiction. C’est une escroquerie intellectuelle de bas étage .D’un contenu laconique, insipide et d’une médiocrité crasse quant au fond, cette démarche   est tout simplement indigne du niveau politique des sympathisants du MPP en Suisse.

Telle initiative est une honte ! Que c’est pathétique !

Telle piètre tentative de mystification constitue pour nous, Burkinabè résidant en Suisse, un outrage à tout bon sens.

Par ailleurs, le fait même que ladite  déclaration n’ait été dûment signée par un quelconque individu dénote une outrecuidance de mauvais aloi, une provocation franchement inacceptable qui met à nu son caractère clandestin.

Ce, d’autant plus qu’à ce jour, personne n’a connaissance officiellement d’une quelconque ¨Section MPP/Suisse¨ qui, au demeurant reste à installer … dans les règles de l’art.

La Lâcheté a  bas !

En ces temps troubles de l’histoire de notre chère Patrie, le Burkina Faso, il semble bien que des opportunistes de tout acabit, sans vergogne s’en donnent à cœur joie, quitte à enfoncer les esprits honnêtes dans davantage de confusion par des falsifications diverses.

A bas les faussaires impénitents!

Vigilance Camarades, vigilance !

Darius Omer Compaoré

Ancien Président de l’Association des Burkinabè en Suisse (ABS)

Tel :+41 78 695 48 35

Email :[email protected]



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *