“Luc Marius Ibriga serait-il l’homme de la transition ?”

758 52

Ceci est l’avis de deux étudiants burkinabè qui estiment que le Pr Luc Marius Ibriga a des qualités qui lui permettent d’assurer la présidence de la transition au Burkina. 

Le Burkina Faso est aujourd’hui dans un moment important de son histoire. Notre pays est entrain  de jouer la carte de la démocratie aux yeux de la communauté internationale.

Pour le moins qu’on puisse dire, depuis que le peuple a décidé de sortir de son silence et de prendre en main toute sa responsabilité pour corriger ce qu’on peut appeler les errements et les fiascos du régime de l’ex président Blaise Compaoré,  tous les projecteurs se sont tournés vers notre pays.

Hommage donc à ce vaillant peuple qui mérite ce nom que son défunt Président Thomas Sankara avait su trouver pour le nommer : « Pays des Hommes Intègres ».

Nous n’oublions pas de nous incliner devant la mémoire de tous les martyrs.

Le succès de la lutte citoyenne contre le tripatouillage de la constitution étant acquis, tout notre souhait à présent est de tourner la dernière carte avec le plus grand succès possible : la carte de la transition. Pour y arriver il faudra trouver l’Homme de la situation.

 Dans cette logique, le peuple a encore placé sa confiance aux partis politiques, aux organisations de la société civile et à son armée pour lui faire atteindre l’apogée de sa gloire en lui désignant l’Homme ‘’idéal’’. C’est clair et évident que si cette future proposition ne rencontre pas la vision du peuple, elle ne passera jamais et la rue risque de nous voir à nouveau dehors. C’est l’époque de la démocratie populaire diront les constitutionnalistes.

Mais qui fera suffisamment consensus aux yeux du  peuple ? C’est toute la question que partis politiques et Organisations de la société civile se posent.

Si une chose est claire, c’est qu’aucun des Présidents de partis politiques, sauf une forfaiture, ne voudrait assumer cette présidence car les positions sont déjà claires là-dessus : Les autorités de cette transition devraient être écartées de la future compétition électorale qui désignera le futur Président de la république.

Le choix est, par conséquent, en principe à faire parmi les leaders de la société civile qui se sont montrés assez dynamiques pour la défense et le renforcement de la démocratie dans notre pays.

Si des qualités doivent lui être exigées, ce sont entre autres sa loyauté, sa probité morale, sa rigueur, sa connaissance de la chose politique, son combat pour la démocratie, ne pas avoir d’accointances avec le régime déchu, mieux être assez neutre vis-à-vis des partis politiques.

IBRIGA ne serait-il pas l’homme de la situation ?

Depuis sa chaire à l’université de Ouagadougou, il n’a jamais, il nous semble, été favorable aux dérives de gouvernance du régime COMPAORE.

 Il a toujours  su œuvrer à l’éducation et l’éveil des consciences particulièrement celles des jeunes.

Porte-parole du Front de la Résistance citoyenne, il a avec amour et désintérêt participé activement à la défense et au renforcement de la démocratie au Burkina Faso à travers son engagement pour la redynamisation de la société civile et ses propositions  parmi lesquelles l’idée des candidatures indépendantes aux élections législatives et municipales.

Nous n’avions pas cette qualité pour décliner tout son curriculum vitae, mais sa capacité de lecture des situations politiques, sa rigueur connue et sa soif de démocratie incontestable, nous conduisent avec un œil de profane à penser qu’il fera consensus et par conséquent pourra dignement diriger cette transition si jamais notre proposition trouvait grâce aux yeux des citoyens qui connaissent ce grand militant de la démocratie et de la justice mieux que nous.

Vive le Pays des Hommes intègres ;

Vive les Hommes intègres.

Aboubacar DAO, Etudiant, [email protected]

Dieudonné OUEDRAOGO, Etudiant , [email protected]



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 52 commentaires

  1. Le peuple en mouvement |

    Je suis ?galement favorable ? L. M. Ibriga! Il connait tr?s bien les r?alit?s du Burkina et un juriste mordu de la d?mocratie vraie!

  2. La libert? s'obtient au bout des efforts. Ch?re jeunesse, chers compatriotes et voisins du Burkina, vous y ?tes. Un peu plus d'efforts, d'un d?passement de soi, le bonheur tant esp?r? sera acquis. Votre est Africaine et une le?on pour tout dictateur, tripoteur de constitution et de confiscation du pouvoir d?mocratique du peuple. L'Afrique et la jeunesse Africaine vous porte dans son c?ur, je vous soutien!!

  3. Ah ?a! K?r? Luc va devoir porter costume et cravate maintenant d?! Suis d’accord. IL est valable et surtout imperturbable. C’est une force tranquille mas dur. Il n’est pas dans Taba taba de chose fa?on bizarre.

  4. Comme vous le dites si bien, c’est leur avis alors qu’ils le gardent pour eux en attendant qu’on trouve une personne consensuelle.

  5. Lambert Paolo, toi tu dois avoir un problem personel avec Ibriga.Il ne t’a mem pa enseign? et tu pretend le conaitr tant!Tu ne voi que des defauts en lui(il na q’un doctorat, il donn zero aux etudians, gn?gn?gn?gn?gn?…).Donc on va toi-mem te proposer; comm tu es parfait! Si tu pense que c’est une qestion d diplom, propose aussi le Professeur le plus grad? du BF et suis les comentair des gens sur lui!Bref, tu n? pa objectif!Tes argument sont nuls!!!

  6. Pour qu?une transition politique et ?conomique r?ussisse dans un pays comme le n?tre, tous nos acteurs politique y compris le meneur du jeu Yacouba Zida savent que le bon choix n?existe pas, sauf le providentiel : Ayant v?cu les exp?riences am?res du Mali et de la Guin?e surtout tout derni?rement la centre Afrique, la transition Burkinab? revienne ? un sage tr?s ?cout? par le peuple, et non un assoiff? de pouvoir qui sera issu des partis politique. Qu?elle soit femme ou homme cette personne doit jouir d?une neutralit? totale et sans arri?re pens? de briguer un mandat pr?sidentiel apr?s la transition. Pour ma part, un chef coutumier venant de tous les horizons de notre pays, ou un ministre d?un chef bien respecter peut tenir au bonheur du peuple Burkinab? et sa jeunesse le volant de la transition pour une ann?e. Pourquoi pas un chef religieux comme celui des catholiques qui a toujours soutenu sans r?serve le maintien de l?article 37. Ce sont les seules personnes, neutre et respecter qui peuvent sans jalousie quelconque, mener la transition jusqu?? son terme.

  7. Et s’il y’a des prof qui donnent zero a leurs etudiants, c’est qu’ils sont mediocre comme enseignant. Le message ne passe pas ? l’?tudiant. Bref, on s’en fou de Ibriga

  8. Arretez ca. Ibriga n’a enseign? personne d’entre nous. Quand je faisait l’universit? ,Ibriga etait etudiant en france. On ne le veut pas tout simplement par ce qu’il n’est pas impartial

  9. De gr?ce, ceux qui ont eu des 2 avec Prof IBRIGA, reconnaissez l’int?grit? et la moralit? irr?prochables de l’homme! M?me si je n’ai pas eu la moyenne avec lui en “Intro ? l’?tude du Droit” (mais je me suis rattrap? en 4eme ann?e avec un 10 en Droit com.), je reconnais que Prof IBRIGA est une r?f?rence dans la sous r?gion! Plus qu’un enseignant, IBRIGA est un Educateur!!!

  10. J aimerai donner mn opinion,certe votre pr a les qualit?s mais de gr?ce k il ne s aventure pas sur le terrain.la politique sous les tropiques es tr?s sales s il venait a ?chou? ds la transition ce sera fini pr lui,c est pr cela Ke les zephirin ,rock et benewende on peur de prend la t?te de la transition,regarde vs apres avoir lutt? c?te a c?te ils arriv? pas a choisir un pr dirig

  11. Pour ma par, g pense k les religieux ne doivent pas diriger cette transition o risk d’entrainer des conflits religieux, ils doivent rester neutre et ?clairer no dirigeant et oci etre des personn de reference en tte situation.

  12. les gars ar?ttez ?a c n? pa pcq il a ?t? votre prof que vs allez faire ses euloges! le pays traverse 1e periode delicate et ?vitons de tomber dans le griotisme,1cadre est ouvert pr r?gler cette question laissons les travailler.PEACE

  13. Bravo et merci au vaillant peuple du Burkina Faso qui a d?cid? de rectifier la rectification du rectificateur Blaise Compaor?. Il l’a fait de mani?re formidable. Merci beaucoup cher compatriote. On est toujours ensemble. Si la majorit? refuse de se taire, nous reprendrons ce que nous avons d?pos

  14. Issa mohamed, comme il a toujours combattu la politique de Blaise et de son cdp pr le succ?s de la Franche d?mocratie, c’est honn?te de ne pas vouloir les cdpistes sur la table des d?bats ? l’heure actuelle. cela v pas dire qu’il d?teste le cdp. Le cdp est constitu? de burkinab? et m?rite sa place s’il joue sa partition en claire. mais tout de suite personne n’en v d’eux si ce n’est la cachette et la justice d’abord. ibriga est bien plac? vraiment. belle vue.

  15. Il faut un homme sage, tolerant, patience et impartial. Ibriga a exiger que les mediateurs fasses sortir l’ex majorit? de la salle et avais demander l’exclusions de l’ex majorit? comme condition pour poursuivre la negociation. Il es partial, intolerant

  16. lambert on a dit que le profil de celui qui doit diriger la transition ne doit pas etre titulaire du doctorat et je pense que ton raisonnement montre que tu es contre ibriga parce quil ta coler une mauvaise note.

  17. Tout sauf Ibriga. Quelqu’un qui n’a jamais r?sussi ? franchir le niveau de maitre assistant de l’universit? ne merite pas ce poste. Aussi, arretez de l’appeler Professeur. Ce monsieur est juste docteur, maitre assistant en droit. Aussi tout le monde connait la partialit? de ce monsieur. Proposez encore un autre nom

  18. je sui d’avis egaleman,mon choix porte sur lui parmi la societ? civile pouvant assur? la transition sans incidant majeur.vue ses qualit? honorabl ,dign. ses vrai ke le pouvoir transform m? je pense ke just pr kelkes mois sa peu aller.

  19. ce monsieur ibriga est trop pretentieux pour etre honnete. Laissons Zida terminer la transition encadr? par les jeunes du car qui sont des jeunes serieux . Il ne faut pas voler leur victoire aux jeunes par les partis politiques.

  20. je le disais depuis longtemps que le prof Ibriga est la personne la mieux plac?e. Il a des qualit?s tr?s rares: honn?te, rigoureux, travailleur, d?mocrate. Il a risqu? sa vie pour la cause du peuple car depuis longtemps il donnait des conf?rences. Souvenez-vous qu’une de ses conf?rences a ?t? vandalis?e ? Ouahigouya et il n’a pas eu peur de repartir dans la m?me ville pour la m?me conf?rence. Chapeau bas pour lui.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *