Burkina : La charte de la transition en discussion ce samedi

748 49

Les différents représentants de la société civile, des autorités religieuses et des partis politiques se sont retrouvés ce samedi 8 novembre 2014 au matin pour valider  en plénière l’avant-projet de la charte de la transition. Suspendue, la séance a repris  dans l’après-midi. L’armée est venue encourager les participants aux travaux.

Article mis à jour avec Abdou ZOURE

Représentants de l’opposition, de la société civile  et des autorités religieuses étaient dans la salle de conférence du Liptako-Gourma à Ouagadougou dans la matinée du 8 novembre 2014. Au menu était l’adoption de la charte de la transition dont l’élaboration a été finalisée par une commission vendredi soir.

Mais il a été convenu de reporter  la plénière dans l’après-midi à 15h, selon Ablassé Ouédraogo, membre de l’opposition politique. Chaque partie prenante sera représentée par un porte-parole qui apportera les observations sur la charte.

L’armée nationale a délégué le Colonel  Denise Auguste Barry et deux autres militaires pour venir encourager les organisations de la société civile, les partis politiques et les autorités religieuses qui planchent l’avant projet de la charte de la transition.

Selon le Colonel Barry, après la validation de cet avant projet, il sera sera soumis, avec d’autres propositions, à une plénière qui aura lieu entre le mardi et le mercredi prochains.  “Les travaux actuels vont par la suite être mis en synthèse avec d’autres travaux faits par d’autres personnes et nous allons aboutir à un document consensuel qui sera élaboré dans les jours à venir“, a en effet indiqué le Colonel Barry.

Les représentants de l'armée venus "encourager" les participants aux travaux (© Burkina24)
Les représentants de l’armée venus “encourager” les participants aux travaux (© Burkina24)

L’avant-projet de charte, dont Burkina24 a obtenu une copie, définit les différents organes de la transition, leur composition,  leurs missions et les conditions de candidature. La future charte se présente comme un complément de la Constitution burkinabè dont la suspension sera levée une fois la charte adoptée.

L’avant-projet de charte prévoit un président de la transition, un gouvernement de la transition, une Assemblée nationale de la transition, un Conseil de défense et de sécurité nationale et une commission de la réconciliation nationale et des réformes (composée de six sous-commissions chargées de la constitution, de la réforme électorale, des réformes politiques et institutionnelles, des finances publiques et du respect du bien public, de la gestion des médias et de l’information et une sous-commission vérité, justice et réconciliation nationale).

Les critères pour être président de la transition

A noter que le président de la transition, selon l’avant-projet, devra être, entre autres, un civil, de bonne moralité, jouir d’une bonne notoriété nationale et « n’avoir pas soutenu le régime déchu et plus particulièrement le projet de révision de l’article 37 de la constitution ». Il n’est pas éligible aux élections présidentielles et législatives de novembre 2015.

Le président de la transition est désigné, à l’issue d’une phase de présélection et de sélection, par un collège (composé de 45 membres issus des partis politiques, de la société civile et des forces armées) sur une liste de candidatures déposées par les différentes composantes, en raison de trois candidats par composante.

La désignation doit se faire sur la base des critères du caractère consensuel, de la bonne connaissance des relations internationales, du charisme et de la capacité à conduire avec neutralité et objectivité les élections présidentielles et législatives, entre autres.

Ablassé Ouédraogo a bon espoir que d’ici le mardi prochain, la machine de la transition pourrait se mettre en branle.


Photo : Des milliers de Burkinabè à la Place de la nation le 2 novembre 2014 pour réclamer une transition civile au Burkina (© Burkina 24)



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 49 commentaires

  1. Un conseil pour notre soit disant Zida;il doit partir maintenant car il a fini de nottoyer les traces de blaise,il ne pourra pas tout nettoyer leur conneries et les mauvaises chose realise et plus leur soit disant liste noire.il est vraiment temp pour lui et partir sinon il finirons par le butter sur son noyage et il regrettera fort.

  2. c’est vraiment le signe d’un nouveau depart pour le peuple du faso qui par ce proced? consensuel, pourrait definir un repere idione a son destin. celui de ce vaillant peuple,altier et responsable.

  3. Pourquoi toujours autant de m?fiance et de doute par rapport ? l’arm?e , la lecture de la situation est assez claire, n’ayons pas toujours un regard m?fiant!!!, Tout est en bonne marche, moi personnelement j’ai confiance en l’arm?e, pas encor ? nos responsable de la soci?t? civile, un polititien faut l’avoir ? l’oeil

  4. cest difficile si les r?seaux sociaux permettent ? tous de se faire lire. qu’est ce qui est sombre dans cette position de l’arm?e. si c ?tait un examen bcp de gens allaient passer ? cote. pesons nos mots car les militaires se battent corps et ames pour asseoir un pouvoir democratique durable. bon courage a toute l’arm?e du faso.

  5. tout le monde veut la paix et si on ?tait rest? tranquilles Blaise aurait modifi? l’article 37 au d?triment de notre avenir. En principe seul le texte valid? au cours de la rencontre sera valable car y sont repr?sent?es les forces vives ayant fait l’histoire. Il faut que l’on soit clair si les militaires veulent que l’on sorte ? nouveau on le fera.

  6. Quelles sont ces personnes?Nous rappelons Mr Zida de ne pas oublier qu’il nous a promis: tout se passera ? la place de la nation.Donc nous voulons la lumi?re

  7. Luc Som? je suis 100% d’accord avec vous….
    Le peuple”civil” a fait sa r?volution. Les militaires sont rest?s en caserne pour nous observer s’?gosiller et affronter la CRS, la gendarmerie, et l’autre faction de l’arm?e la garde pr?torienne qui tout fait pour exfiltrer les “hommes forts” .
    J’attendais plus de ZIDA mais jusque l?, il m’a d??u:
    1 fuite de Blaise Compaore et de compagnie.
    2 son ent?tement ? int?grer co?te que co?te les r?fugi?s du Camp PassPanga( il se permettent m?me de marcher la t?te haute sans aucune honte )……

  8. Camarade yssouf si zida voulai g?rer cette transition kil fasse son coup d’etat l? persone nalai se plaindr parcontr c’est larm?e qui tirai sur ns kan on nes sorti pr dir merde a blaise dc c’es l peuple ki pri l pouvoir e on nes consien k blaise es parti mai ls institution von continuer a fonctioner dan la magouill il ns apartien donc d’etre tr? vigilant afin d degager ces esprit belliqueu qui exist encor dan nos service afin deradiquer au maxi la mal gouvernance la patrie ou la mort nous vaincrons

  9. j’ai l’impression ke les gens veulent juste un civil parce qu’ils veulent retourner chez eux dormir!moi je pense ke m?me zida peu assurer la transition pourvu ke l’oeil du peuple soit grandement ouvert,c’est tout,n’oubliez pas ke le pouvoir appartient au peuple,ce qui induit que le peuple peut ? chaque instant faire et d?faire les dirigeants!quelque soi celui qui vient la formule est simple,ayons seulement l’oeil sur sa gestion!

  10. c’est deja un dans notre marche pour un avenir meilleur, au moins soyons contents davoir ? nos c?t?s d’?minentes personnes bien pos?s intellectuellement pour nous guider dans le bon sens

  11. Pauvre mais providentielle Dame, Dieu ne t’avait jamais oubli?e mais une fois rentr?e dans ton cher pays, ?loignes-toi de la politique ch?re ?prouv?e s?ur. Tes pleurs viennent d??tre monnay?s en gloire pour le vaillant peuple du Burkina Faso. Je te demanderais de pardonner mais ne jamais oublier pour, par ton silence efficient, servir d’exemple et de mod?le de fait et multi-victime des faits, ? des ?mes encore d?sesp?r?es du fait des gouvernants qui une fois au pouvoir perdent du c?ur et de la raison. Que Dieu t’aide davantage ? retrouver sainement ton cher et beau pays et restes ? jamais b?nie. Lances-toi surtout dans des ?uvres sociales au profit de ton peuple qui a tant pleur? le mort subite et tr?s douloureuse de ton feu ?poux, surtout les femmes les plus vuln?rables. Gloire ? la m?moire de ton feu et grand mari Thomas SANKARA.

  12. ?vitons la gouvernance du syst?me Blaise (RSP parall?lement au Forces arm?es nationales).
    Quel poids pr?senteront les minist?res en charges de la s?curit? et de la d?fense face au Conseil de d?fense et de s?curit? nationale et une commission ?????????!!!!!!!!!!!!!!!?????????????????

  13. Vous savez nulle part, on ne trouvera qlq1 qui fait l’unanimit?.Dans la soci?t? civile burkinab?, je demeure convaincu qu’on peut trouver l’oiseau rare, c’est ? dire celui qui aura l’adh?sion de la majorit? du coll?ge devant ?lire celui-l? m?me qui doit diriger la transition.

  14. Mon ami ISSMEHN FIDISkAB si nous nous entenons a votre raissonnement vainne sera notre lutte alors.Pourtant des hommes integre ont sacrifie leurs vie pour que nous soyons la aujourd hui.Si dans ces quatoze million d habitant on ne remplacer une tete ;autant laisser BLAISE et son CDP poursuivre leur forfait.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *