Transition au Burkina : L’avant-projet de charte adopté

530 23

L’avant-projet de la charte de la transition a été adopté ce dimanche 9 novembre 2014 à Ouagadougou, a appris Burkina 24. Il a été élaboré par les organisations de la société civile, les autorités coutumières et religieuses et les partis politiques et définit les modalités de la  transition, ses organes et les critères des personnes qui doivent l’animer (voir  l’avant Projet de la charte de la transition). 

Cet avant-projet sera remis aux autorités militaires qui devront le soumettre à une plénière avec d’autres propositions issues d’autres composantes (l’armée et certainement les représentants de l’ex-majorité au pouvoir).

C’est de cette plénière que sera dégagée la charte définitive, a indiqué Ablassé Ouédraogo, président du Faso Autrement et participant aux négociations à Burkina24, confirmant les propos tenus par le colonel Denise Auguste Barry venu encourager les travaux, le 8 novembre dernier.

Selon toujours Ablassé Ouédraogo, l’avant-projet sera probablement remis aux militaires ce lundi  10 novembre 2014. Pour lui, il n’y a pas de zone d’ombre entre l’armée et les autres composantes du Burkina et que “le processus (de transition civile) est en bonne voie“.

Visiteurs de marque au Burkina

A noter que ce lundi, le président  en exercice de l’Union africaine,  le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, effectuera une visite au Burkina dans le cadre de la transition.

Il sera suivi le 11 novembre par le président sénégalais Macky Sall, qui a été nommé à la tête d’un groupe de contact pour accompagner le processus de la transition. Le 12 novembre, est également attendu le président en exercice de la CEDEAO, John Dramani Mahama, président du Ghana.

On apprend également ce dimanche que le professeur Ibrahima Fall a été désigné comme médiateur de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) dans le processus de transition au Burkina.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 23 commentaires

  1. Si dieu pouvait nous redonner une personne autant d?vou?e ? son pays que Thomas Sankara afin de rendre aux africains les valeurs de l’Afrique et non pas aux autres !!!

    Sankara tes id?es sont la clefs ! elles sont dures ! Le r?sultat ne peut pas se voir de suite il y a forc?ment des failles mais pour notre future pour nos enfants et leurs enfants

    La patrie ou la mort nous vaincroons

  2. Le peuple Burkinab? est tr?s m?r pour une transition politique et ?conomique solide et viable pour un Burkina ?mergent. Avons-nous besoins des m?diateurs de l?UA ou de la CEDEAO qui n?ont jamais r?ussi dans le pass? a faire ?volu? les choses dans les pays en crises, comme Mali, le Liberia, la Cote d?Ivoire, il a fallu la communaut? internationale et la France pour r?soudre tous les probl?mes de ces pays. Le Burkina n?a pas besoins de ces personnes qui hier soutenaient Blaise Compaor? a modifier l?article 37 et s??terniser au pouvoir. Le probl?me dans notre pays est un probl?me familial qui se r?gle en famille, le gros est d?j? fait. Si c?est entre les militaires et le peuple, nous pouvons r?gler ce probl?me sans ces m?diateurs qui veulent remuer la boue. L?alternance est marche, et la sagesse burkinab? prendra le dessus avec une personne comp?tente qui tiendra le volant de la transition. Pour nos compatriotes de la diaspora qu?ils aient la patience, donnons l?stabilit? ? l?int?rieure et apr?s l?ext?rieur viendra, avec des r?gles de vote ? l??tranger bien contr?ler.

  3. il va falloir que cette transition soit effective afin que l administration fonctionne correctement car quoi qu on dise les d??us comme certains SG de minist?res ne pourront pas apport?s grand chose au nouvel ?lan des burkinab?s.des SG qui ont fait de l administration la seconde banque gratuite des administrateurs gestionnaires et des chauffeurs au d?triment de ceux qui abattent le gros du travail s ils ne liquident pas tout simplement des corps de m?tiers tout entier a des fins priv?es.le jeudi 30octobre j voyais que les sapeurs pompiers n ?taient pas l objet de la col?re des manifestants pour dire a quel point la sant? est une continuit?.les SG des minist?res tel celui de la sant? qui s est fait avec le ministre les patrons seuls des chauffeurs et des gestionnaires doivent rejoindre la gendarmerie comme si la sant? ?tait devenue la formule une ou encore Paris_Dakar

  4. Ils viennent pr fair quoi quand on crieaient o secour pr qu lon ne modifi pa larticl 37 ils etaient ou personne na ose leve le petit doigt parce quil avai peur de lui alors laisse ns gere notr transition pas besoin de votre aide

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *