L’avant-projet de charte remis au Chef de l’Etat ce lundi

435 6

L’avant-projet de la charte de la transition, élaboré par les partis politiques, les organisations de la société civile et les autorités coutumières et religieuses, a été remis au Chef de l’Etat, le lieutenant-colonel Isaac Zida, ce jour à l’Hôtel Laïco à Ouagadougou, où, par ailleurs, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Mohamed Ould Abdel Aziz, doit rencontrer l’ensemble des acteurs sur le processus de transition.


Photo : Rencontre entre les partis politiques et le lieutenant-colonel Isaac Zida, le 6 novembre 2014 (© Burkina24)



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 6 commentaires

  1. Farouche partisan de l?alternance, connaissant bien la situation politique du pays que nous aimons tous, j?ai ?t? d??u de voir que l?ancienne majorit? est appel? a mettre encore le trouble dans cette transition qui devait ?tre un nouveau d?part pour le Burkina : la seule chose dont je suis s?re dans le choix du pr?sident, deux personnes sont capables de tenir le volant de la transition sans probl?me jusqu?? l??lection pr?sidentiel de 2015 : Pour ce poste une grande connaissance juridique s?impose, connaissance de l?ext?rieur et sa politique est capitale pour conduire d?mocratiquement cette transition a haut risque. Je propose le prf. Augustin Loada, ou le grand diplomate Anatole Tiendreb?ogo. Des personnalit?s neutres pour une transition neutre.

  2. Je pense qu’il faudrait apporter une pr?cision ? moins que je ne me trompe:ceci est le projet de charte du CFOP et des OSC. Donc projet de charte partielle vu qu’elle ne contient pas les propositions de l’ex majorit?
    Pourquoi donc aller la remettre???
    C sent l’exclusion et c’est pas bon du tout

  3. La vengeance en appelle ? la vengeance si bien qu'une approche inclusive ,plurielle et r?publicaine serait une piste ? explorer. les grands peuples s'?l?vent toujours au dessus du triomphalisme de l'infantilisme revanchard pour oser poser les probl?mes de la cit? ?tant par excellence ceux de tous. On ne marchande pas l'avenir de m?me qu'on ne peut contr?ler les destin. Pour une transition d?mocratique et populaire ?cartons des sentiers battus de la haine et de l'exclusion afin que chacun affronte ses responsabilit?s ant?rieures , pass?es et pr?sentes.

    Ajouter un commentaire…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *