Macky Sall à Ouaga : « Nous arriverons aujourd’hui certainement à valider la charte »

743 2

Le Président sénégalais, Macky Sall, chef du Groupe de contact international de la CEDEAO sur la crise au Burkina est arrivé à Ouagadougou, ce mardi 11 novembre, aux environs de 13h. Il a demandé à son homologue du Togo, Faure Gnassingbé, qui a atterri également dans la capitale burkinabè vers 12h, de l’ « accompagner dans cette mission ».

Macky Sall, avant tout propos, a tenu à remercier le Lieutenant-colonel Isaac Zida, Chef de l’Etat, la classe politique, la société civile, les autorités religieuses et coutumières, ainsi que tout le peuple burkinabè.

« Je suis venu ce matin à Ouaga à la suite de la tenue du sommet de la CEDEAO qui a examiné les premières conclusions que le Président de la CEDEAO, le Président Mahama accompagné du Président Goodluck Jonathan du Nigéria et de moi-même, avions obtenues et paraphées avec toutes les composantes du Burkina, la semaine dernière ». Telles sont entre autres les raisons de l’arrivée du chef du Groupe de contact international de la CEDEAO sur la crise burkinabè.

Le Président sénégalais a atterri à Ouagadougou ce mardi 11 novembre.
Le Président sénégalais a atterri à Ouagadougou ce mardi 11 novembre.

Et d’ajouter que « c’est donc une manière de venir les encourager, les féliciter pour ce qui est entamé mais surtout souhaiter également que nous puissions ensemble accélérer la cadence puisque comme vous le savez, les défis sont nombreux et il faut que très vite, le Burkina reprenne le travail. Globalement, voilà les raisons de mon arrivée ce matin en attendant de le rencontrer et de rencontrer également les autres composantes de la Nation burkinabè ».

Un travail étroit pour le retour à la normale au Burkina

Le Président sénégalais a aussi indiqué que le Groupe de contact de la CEDEAO, dont il est le préside, travaille étroitement pour un retour à la normale au Burkina, pour la désignation d’un Président de transition consensuel, démocratique et civil et pour une charte de transition et ainsi que sur toutes les mesures qui doivent accompagner cette transition.

Le Président togolais Faure Gnassingbé dans la Capitale burkinabè, ce mardi 11 novembre 2014.
Le Président togolais Faure Gnassingbé accueilli par le Lieutenant-colonel Isaac Zida, dans la Capitale burkinabè, ce mardi 11 novembre 2014.

Macky Sall est « certain qu’en discutant avec le Lieutenant-colonel Isaac Zida, Chef de l’Etat, ainsi que toutes les composantes, nous arriverons aujourd’hui certainement à valider la charte. Une fois qu’elle est validée, le reste naturellement va aller très vite.

Et je crois que certainement dans les heures, les jours à venir, le choix consensuel doit être fait pour ce qui concerne le président de la transition ainsi que toutes les autres personnalités qui devront être trouvées ». Il s’est montré toutefois satisfait quant aux résultats obtenus jusque-là et de l’évolution des différentes concertations entre burkinabè.

« Je dois vraiment me réjouir des efforts qui ont été obtenus déjà par le dialogue et la concertation entre burkinabè. Raison pour laquelle j’ai tenu à revenir à Ouagadougou. J’ai demandé au Président Faure Gnassingbé également d’être là pour m’accompagner dans cette mission », a-t-il laissé entendre.

Noufou KINDO
Burkina24


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *