Hôtel 2 février de Lomé : l’Etat togolais va le récupérer

2177 0

Cédé en 2006 au holding Libyan African Investment Company (Laïco), ce fleuron de l’hôtellerie togolais va être repris par l’Etat qui entend le nationaliser et réhabiliter en vue de “préserver le patrimoine national et sauvegarder les intérêts des Togolais”.

En effet, l’Assemblée nationale du Togo a adopté le 6 novembre dernier le projet de “nationalisation de l’ensemble immobilier et mobilier de l’hôtel 2 février” de Lomé.

Autrefois de référence, l’hôtel 2-février est à l’arrêt et dans un état dégradé. “Les travaux de réhabilitation prévus par le contrat ne sont pas faits. Pire, le partenaire a purement et simplement arrêté les activités de l’hôtel et démonté tout son ameublement et son équipement“.

Au regard de cette situation, l’Etat a décidé de le récupérer dans la perspective de lui redonner son lustre d’antan. L’hôtel 2-février a été inauguré en 1980, avec un immeuble de 102 mètres, 36 étages, 368 chambres – dont 52 suites présidentielles et 52 suites ministérielles.

Géré tour à tour par le groupe Sofitel et Corinthia Hotels International, l’établissement est confronté à des difficultés financières et matérielles à la fin des années 1990.

La décision du gouvernement de nationaliser cet hôtel risque de se heurter  à un obstacle. Dans  le contrat de cession, une clause garantissait Laïco contre une nationalisation ou expropriation sans “une juste et préalable indemnisation”.

Le tenancier, le holding libyen peut donc contester cette nationalisation devant la justice internationale, notamment auprès de la Cour commune de Justice et d’arbitrage de la CCJA, à Abidjan.

Laico dispose d’un large portefeuille d’établissements hôteliers et touristiques dans une quinzaine de pays d’Afrique subsaharienne et dont les investissements dans la région dépassent un milliard de dollars.

Boureima LANKOANDE
Burkina24

Source : jeuneafrique.com



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *