Musique : “Les yeux ne voient” ou Sylvette et le slam de Kalyre

524 0

Kalyre Slam, comme son nom l’indique, est slameur. Camerounais établi au Faso, il amène son verbe à l’aventure, à la rencontre d’autres styles et d’autres voix pour en sortir le meilleur. Ainsi, après son clip ‘’La soif d’apprendre’’ qui défile sur les écrans burkinabè et qui retient l’attention de plus d’un, il vient de dévoiler sa dernière œuvre qui ne manquera pas de faire parler d’elle. Il y est en collaboration avec Sylvette Leblanc, dans un rythme frais et enjoué pour nous rappelle que ‘’Les yeux ne voient’’ que ce qu’ils veulent voir.

Publiée le lundi 10 novembre dernier, le clip de la chanson ‘’Les yeux ne voient ‘’, extraite de l’album “Un Chant 2 Maux”, met en scène Kalyre et Sylvette tous deux auteurs et compositeurs. Plus qu’une simple collaboration, c’est un vrai travail d’équipe qui est dévoilé là car les deux artistes ont entièrement pensé et réalisé l’album en question ensemble. Les arrangements, prises de son et mixage de la chanson ont été effectués par Sébastien Mittault, sous la production artistique de MCS World Music.

Quant au clip, il a été réalisé par “GRAPHIC ARCHITECT”, une structure de production audiovisuelle et phonographique qui a travaillé avec des artistes comme Dez Altino, Agozo et De Batoro.

Cela dit, sur ce morceau on sent plus de hip-hop que de slam en Kalyre. Il a, semble-t-il, choisi de laisser son style de prédilection à sa coéquipière pour se rapprocher d’un rap à la Mc Solar. Sur un ton qui va crescendo, il martèle le beat d’une ode au regard, à l’opinion, à l’œil.

Sylvette, quant à elle, va du chant à la parole, de sa voix claire teintée d’un léger tremolo qui accroche. Cependant, sa gestuelle un peu hésitante par moments fait penser à un manque d’habitude de poser devant une caméra. Mais elle garde quand même son charme.

Le tout donne une musique fraîche et belle à entendre, qui illustre un certain métissage même si elle est plus Française qu’Africaine. Cela se ressent par son rythme et les instruments que l’on perçoit et voit dans le clip, cette contrebasse  que manie Sylvette avec aise par exemple.

La fraîcheur se ressent aussi à la vue de l’environnement dans lequel le clip a été tourné : des arbres touffus, des fleurs, le chant des oiseaux en fond, le bleu du ciel, tout ce qui ramène à la nature fraîche.

‘’Les yeux ne voient’’ c’est aussi la réunion harmonieuse de deux générations, l’une moins jeune que l’autre, qui ne saute pas forcément à l’œil et encore moins à l’oreille. C’est surtout la réunion de deux mondes musicaux, l’expérience d’une longue carrière professionnelle dans la musique classique pour soutenir l’avancée d’une jeune mais prometteuse carrière dans l’art oratoire.

La chanson finit comme elle a commencé, en douceur. Le clip s’arrête mais on a envie de le relancer pour le voir encore une fois car, même si le décor ne change pas beaucoup (on est tout le temps dans la nature), le montage bien fait lui donne de l’énergie. Les images donnent en quelque sorte une bouffée d’air frais au téléspectateur  et le font voyager.

Avec tout ceci il serait bien égoïste de ne pas vous inviter à jeter un coup d’œil sur cette vidéo (cliquez ici). Vous pourriez en tirer votre part d’appréciation que vous voudriez bien laisser en commentaire à l’attention de ces artistes, même si leurs yeux risquent de ne voir que ce qu’ils veulent bien regarder.

 Stella Nana
Burkina24


Photo : Sylvette Leblanc et Kalyre Slam sur scène lors d'une représentation en France. Crédit: S.L.


Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *