Côte d’Ivoire : Un numéro vert pour dénoncer les injustices contre les journalistes

705 0

Un numéro vert sera bientôt disponible afin de permettre aux Hommes de médias de dénoncer tout acte de violence ou d’injustice commis contre eux. Le numéro sera également ouvert à toute personne pour la même dénonciation.

Le projet sera mis en place par le gouvernement ivoirien, a annoncé la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, ce jeudi 13 novembre 2014, rapporté par « Agence Ecofin ».

Elle s’exprimait à la maison de la presse d’Abidjan, d’après le journal, dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes.

Une journée fixée le 2 novembre de chaque année par l’Organisation des Nations-Unies depuis l’assassinat en 2013 au Mali des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Affoussiata Bamba-Lamine a affirmé que l’Etat ivoirien va « continuer à prendre des mesures de protection des journalistes et à mettre à leur disposition les moyens nécessaires » afin de leur permettre de travailler en toute sécurité.

Mais elle a insisté sur le fait que « ces Hommes de la presse doivent faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de leur métier en donnant l’information juste et vraie ».

Le représentant résident de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, Ydo Yao, aurait invité le « gouvernement ivoirien à diligenter une enquête à chaque fois qu’un journaliste est tué ».

Noufou KINDO
Burkina24


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *