Burkina : Les Conseils municipaux et régionaux sont dissous

Le lieutenant-colonel Isaac Zida assure la continuité de l’Etat jusqu’à la remise du pouvoir au président de la transition Michel Kafando. En attendant, il a dissous, dans un communiqué publié à la Radio nationale ce 18 novembre 2014, tous les conseils municipaux et les Conseils régionaux du Burkina Faso.

Les communes rurales et urbaines seront désormais dirigées par des délégations spéciales. Un communiqué antérieur avait  enjoint les responsables de ces communes à assurer la continuité de l’Etat, sans pour autant procéder à certaines activités comme les lotissements.

Ledit communiqué avait également indiqué que  le cas des mairies dont les maires étaient absents, en raison du soulèvement populaire, allaient être gérés par une décision ultérieure.

A noter que plusieurs organisations de la société civile  de Bobo-Dioulasso avaient réclamé la suspension la suspension du Conseil municipal et des conseils d’arrondissements de cette ville.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

27 commentaires

  1. c’est vraiment une bonne d?cision parce que en r?alit? la population souffre surtout dans les villages les gens sont bas? sur l’agriculture et l’?levages une fois que c’est une commune ce que vise le maire c’est le lotissement parce que ca les fait rentr? de l’argent mais le cultivateur comment il va faire pour nourrir sa famille

  2. Soni Aliber Maiga, arr?ter Gilbert Dendi?r?, je suis de ton avis, mais c?est impossible, et ne me demandez pas la raison. Si un jour Blaise Compaor? va r?pondre de ses actes devant la justice Burkinab? et de la CPI, nous aurons la chance que ses complices soient dans le m?me bain. Le Burkina est un village avec des continuit?s de coutume solidaire familiale, villageoise, qu?aucune personne ne peut dessouder cette solidarit?, surtout si le clan est au premier rang du pouvoir.

  3. Monsieur ZIDA, chef de l’Etat est vraiment un vrai patriote vu sa d?termination dans le processus de dressage des institutions burkinab

  4. CONCERNANT LE NOM DU PREMIER MINISTRE //IL NOUS FAUT UN MONSIEUR AVEC BEAUCOUP D?EXPERIANCE PAS UN HEROS ??LE PRESIDENT EST SANS EXPERIANCE ET SI TOUS LES DEUX SONT EXPERIANCE EN LA MATIERE IL Y AURA BEAUCOUP DE TATONNEMENTS DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES QUE PEUT DEBOUCHER TOUT DE SUITE A DES DISFONCTIONNEMENTS GRAVES?????

  5. IL FAUDRA D?URGENCE ARRETER LE FAUX GENERAL GILBERT DJIENDERE ??ET TOUT DE SUITE POUR NOUS MONTRER VOTRE INTEGRITER AU PEUPLE CAR CET HOMME EST LA COPIE CONFORME DE BLAISE ???DES ASSASSINS EN PUISSANCE ???DEBARASSEZ NOUS DES SANGUINAIRES ??ILS N?ONT PLUS LEUR PLACE DANS CE BURKINA NOUVEAU QUE NOUS VOULONS BATTIR ???

  6. 98% des burkinabe attendai cela impatiamen.fais en sorte que ces parasites ne viennent plus o devant des choses un jour.dennoncons leur actes odieux.il doivent repondre devan la justice

  7. Une bonne chose pour un nouveau Burkina qui se veut dans la justice et dans la paix. Les maires mafieux et vendeurs des terrains co?teux peuvent pr?par?s leurs valises car rien ne serait comme avant, la parole de son excellence Michel Kafando pr?sident du Faso introniser ce mardi 18 novembre 2014 dont j??tais a la c?r?monie bien r?ussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page