Michel Kafando, président de la transition : Ce que des Ouagalais attendent de lui

521 9

Après de multiples concertations, le nouveau président civil qui assurera la transition a été désigné, lundi 17 novembre, aux environs de 4h du matin. Michel Kafando, puisque c’est de lui qu’il s’agit,  était le nom prononcé sur les lèvres de la population en cette journée. Qui est-il? Que pensent-ils de ce choix? Qu’attendent-ils de lui pendant la période de transition ? Des Ouagalais ont bien voulu répondre.

Alassane Velegda, informaticien

“Le Burkina à venir dépend de la réussite de la transition”

Alassane VelegdaC’est déjà une satisfaction d’avoir un président civil, c’était l’objectif. Le fait de savoir aussi que le président n’est pas un des moindres, nous réjouit déjà.

Il a une expérience, même s’il n’a jamais été président, il a déjà côtoyé la présidence depuis la Haute-Volta selon les informations qu’on a de lui. En plus, il a occupé des postes de responsabilité au plan international.

Ce bagage intellectuel qu’il a, fait qu’on aura un président qui sait ce qui l’attend comme tâche. Tout ce qu’il a aussi dit dans son premier discours montre qu’il est prêt pour les différentes tâches qui l’attendent.

A cet effet, il a beaucoup exhorté les Burkinabè à s’unir dans le travail et surtout au pardon. C’est ce qu’on attend aussi. Le pardon le travail et surtout la réussite de la transition, parce que le Burkina à venir dépend de la transition.

Banhoro Mahamadou, agent immobilier

«Nous attendons qu’il remette le pays  sur les bons rails »

Banhoro MahamadouLe nouveau président, je ne le connais pas trop. Mais on dit que c’est un diplomate. Comme il a été l’homme du consensus, nous ne pouvons que saluer sa nomination en cette période difficile que nous traversons.

Nous espérons qu’il sera l’homme qui va répondre à nos attentes et qu’il va travailler à ce que la transition aboutisse à des élections apaisées, libres, démocratiques et transparentes pour que le Burkina Faso retrouve sa vivacité et son caractère de pays d’Hommes intègres.

Nous attendons qu’il essaie de remettre le pays  sur les bons rails. Nous voulons qu’on nous prenne tous en compte (jeunes) parce que c’est nous qui avons fait la révolution. Comme le colonel Zida l’a dit, il n’a qu’à écouter les jeunes.

Une année ce n’est pas beaucoup mais ce n’est pas peu aussi, il n’a qu’à s’atteler à balayer la maison, il y a des cafards par ci et par-là, il faut qu’on les mette dans la poubelle.

« Qu’il rend le pouvoir à la fin pour donner au Burkina Faso, un exemple de démocratie réelle »

Boureima Tradjimdé, enseignant

Boureima TradjimdéLe nouveau président, je ne le connais pas personnellement. Mais je pense que s’il a été choisi, c’est qu’il répond aux critères qui ont été définis au niveau de la charte. Et en tant que tel, ce que j’attends de lui c’est d’œuvrer pour pouvoir mener à bien cette transition.

Si le choix s’est porté sur lui, c’est qu’il a des qualités mais quelles qu’en soient les qualités de l’homme, il ne peut pas seul faire face aux difficultés qui vont survenir, donc c’est de travailler  de concert avec les autres membres pour mener à bien cette transition.

On l’a nommé de façon démocratique, il ne faudrait pas qu’après cela qu’il y ait des arrières pensées par rapport au pouvoir. Qu’il rend le pouvoir à la fin pour donner au Burkina Faso, un exemple de démocratie réelle. On veut que l’impunité soit punie, c’est parce qu’il y avait l’impunité que le peuple s’est soulevé.

 “Nous attendons qu’il essaie de réorganiser toute l’administration en générale”

Zida Pegwindé, staticien

Zida PegwendéJe ne connais pas le président Michel Kafando, mais d’après les médias et tout ce qu’on a entendu, je crois qu’il sera l’homme de la situation. On ne l’a rien reproché sur le plan intégrité et moral.

C’est une personnalité neutre, loin des tractations qui se sont passées au Burkina. Nous pensons qu’il pourra relever le défi que nous attendons de lui.

Mais comme il a été aussi un peu loin du pays, je ne sais pas s’il maîtrise le système pour pouvoir relever le défi. Nous attendons qu’il essaie de réorganiser toute l’administration en général, c’est surtout ça le problème.

“Dans les années à venir, j’aimerai qu’on puisse parler de notre pays comme un pays exemplaire en démocratie”

Ouédraogo Adama, commerçant

Comme tout président, il devrait penser à son engagement qu’il a pris dès le début.  J’aimerai qu’il soit à l’écoute de la population pour éviter ce qui est arrivé avec Blaise Compaoré.

Je ne le connais pas mais je suis content qu’on en arrive là. Actuellement tout le monde a les yeux tournés vers le Burkina, et cela me rend fier d’être Burkinabè. Dans les années à venir, j’aimerai qu’on puisse parler de notre pays comme un pays exemplaire en démocratie.

Sirima Sita, ménagère

Sirima SitaC’est l’homme de la situation, on attend qu’il réponde aux soucis de la population, surtout de la jeunesse. Dès les premiers instants, je souhaiterai qu’il mette l’accent sur la réconciliation des Burkinabè, la sécurité, les besoins alimentaires et surtout la santé.

Koanda Madina, élève en formation à l’ENEP

Je ne le connais pas du tout mais tout ce que je demande, qu’il fasse tout pour éviter ce qui nous a amenés à cette situation.

Ouédraogo Amado, orpailleur

Je suis très content de la démission de Blaise Compaoré. Il nous fatiguait dans les mines d’or. Je souhaite bonne arrivée au nouveau président.

J’aimerai qu’il soit à l’écoute de la population et de soutenir la jeunesse. Nous sommes très fiers aujourd’hui d’être Burkinabè avec tout ce qu’on a réussi à faire. Les Burkinabè sont des hommes intègres, des hommes valides mais c’est Blaise qui ne nous écoutait pas. Il y aura  déjà beaucoup de changement.

Propos recueillis par Reveline SOME
Burkina24

Article similaire

Il y a 9 commentaires

  1. N’importe quoi………de nouveau la France (HAUTE VOLTA) et l’Occident au pouvoir et ?a va ?tre “l’horreur” !!!! Bonne chance, le Burkina, car nous, on cr?ve pour payer ces salopards qui nous dirigent et dirigent l’Afrique depuis, depuis, depuis……si vous saviez !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *