Zida à la tête d’une équipe gouvernementale de mise en oeuvre de la charte de la transition

541 0

Le nouveau Premier ministre, Isaac Zida s’est adressé aux médias au soir de sa nomination. Dans un discours sobre, il a dessiné les contours du futur exécutif dont la formation est attendue dans les 72 heures.

Ecoutez le Premier ministre

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/177690710″ params=”color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false” width=”100%” height=”166″ iframe=”true” /]

Nommé Premier ministre par décret le mardi 18 novembre, le Lieutenant- colonel Isaac Zida a déclaré à la presse que cette nomination était une marque de confiance à l’armée : « Ce choix est une marque de confiance à l’endroit des forces de défense et de sécurité et à l’endroit de ma modeste personne ».

Un gouvernement de mise en œuvre de la charte. Le nouveau Premier ministre a laissé entendre que le gouvernement, fort de 25 membres pourrait être formé dans les prochaines 72 heures. Et déjà, l’objectif de ce gouvernement est affiché : la mise en œuvre de la charte de la transition.

« En ce moment cruciale de notre histoire, je mesure toute la charge qui m’a été confiée, celle de conduire l’équipe gouvernementale, dont l’objectif est la mise en œuvre des prescriptions de la charte de la transition, en bonne intelligence avec les organes de la transition et avec l’ensemble de notre peuple. »

Pour l’occasion, et en attendant de connaître le nom des « hommes et aux femmes qui seront appelés à faire parti de l’exécutif de la transition », le Lieutenant colonel Isaac Zida a invité ces derniers « à n’avoir pour seuls référentiels que la charte consensuelle adoptée le 16 novembre 2014 et la Constitution du 02 juin 1991. »

La tâche primordiale d’organiser des élections. La sécurité nationale, la cohésion et la paix sociale, restent des chantiers pour le gouvernement en formation et Isaac Zida a promis d’œuvrer avec sa future équipe, « en toute humilité et dans un engagement sacerdotal et patriotique, à redonner confiance à notre peuple, par notre ardeur au travail, le don de soir sans calcul égoïste, pour renforcer la paix sociale, la sécurité nationale et la cohésion intergénérationnelle ».

Mais la tâche primordiale de ce gouvernement de transition est sans conteste l’organisation des élections ainsi que des réformes. Une tache présentée par le nouveau ministre en ces termes : « poser les jalons solides d’une transition inclusive et apaisée, dont l’objectif primordial sera l’organisation d’élections libres transparentes, justes et équitables, ainsi que des réformes importantes pour l’avenir de notre nation. »

Justin Yarga
Burkina 24


Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *