Braquage à la kalachnikov sur l’axe Niou-Arbollé

Trois individus cagoulés et armés de Kalachnikovs ont agressé des passagers de plusieurs compagnies de transport et des véhicules e particuliers  sur l’axe Niou-Arbollé,  à une soixantaine de kilomètres au nord de  Ouagadougou, informe l’AIB.

Le braquage, intervenu aux environs de 7h du matin, a permis aux assaillants d’arracher d’importantes sommes d’argent et des objets de valeur à leurs victimes, ajoute l’AIB. Aucune perte en vies humaines n’a été déplorée.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

15 commentaires

  1. le lieutenant-colonel a du pain sur la planche deh !!!!!!!!!!!je pense qu'il devrait alli? limogeage et tract sur les criminelles de grand chemin

  2. il va falloir que letat burkinabe ouvre ses yeux et prenne sa responsabilit? pour sauver sa population, notre soci?t? est gangren?e par une multitude de ces malfrats, susceurs de sang.ces individus operent sous le contr?le des certaines personnes dites koutourou.cherchons les et mettons fin a leurs prevarications.

  3. Il faut que le nouveau regime se penche serieusement sur cette question de banditisme. Il est temp d’equiper proprement la police de patrole pour proteger les citoyens, car si on ne peut pas voyager en securite, on ne peut pas faire de commerce en securite, et on sera en retard de developpement.

    Je saisis l’occasion pour encourager aussi les citoyens a utiliser des comptes bancaires, au lieu de transporter l’argent liquide. ayez des chequiers ou cartes bancaires comme ca, meme si on vous les prend, on ne pourra pas retirer l’argent, ca vous pouvez appeler votre banque pour geler le compte.

    Merci de poster ceci.

  4. Tres inquietant. Voici un chantier serieux pour le futur ministre de la securite et des forces de defense pour assurer la securite des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire de notre cher Faso.

  5. Une chose est s?re, ce n’est pas au bureau ou en portant des cravatt que Mr ZIDA pourra venir ? bout de ces gens l

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page