perdiemmes

Coup de Gueule : Blocage des perdiems et autres prises en charge ?

492 23

Un lecteur a envoyé ses interrogations à notre rédaction sur les perdiems qui ne seraient plus payés lors des ateliers de formation, depuis le départ d Blaise Compaoré.

«Rumeurs, mauvaise volonté ou peur d’assumer ? Depuis la chute précipitée du régime Compaoré, des inquiétudes se font toujours ressentir notamment du côté des finances.

Malgré les déclarations du Secrétaire Général du ministère de l’Economie et des finances(MEF), des voix s’élèvent pour dénoncer certains faits. En effet, il revient que depuis quelques jours,  les perdiems, prises en charge et autres pauses-café prévues pour les ateliers, séminaires et autres activités ne sont plus honorés. Et du coup, les concernés finissent leurs rencontres et plus rien.

Pourtant beaucoup de ses activités avaient déjà commencé ou étaient déjà programmées bien avant le soulèvement du 30 octobre. Alors on se pose les questions suivantes: pourquoi bloquer ces fonds? Les concernés seront-ils payés plus tard? Ou alors les fonds alloués sont purement et simplement gelés ?

Si tant est que l’administration est une continuité, il ne devrait pas y avoir de souci à mon avis. Aussi les SG de ministères ont plein pouvoir comme le reconnait celui du MEF dans son interview paru dans le journal L’Observateur Paalga de ce vendredi 14 Novembre 2014.

Qui bloque quoi et pour quelles fins? Le SG du MEF gagnerait à encore communiquer pour plus de crédibilité mais aussi rassurer les concernés des rencontres et formation en cours ou ceux à venir. Si nouvelles mesure ou instructions il y a, les concernés doivent être informés».

Un lecteur

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Il y a 23 commentaires

  1. Mes freres faites honneur a la revolution a defaut de cela rejoingner le blaiso car vos perdiems se sont envol?s avec lui et prenez maintenant au serieux le faso.lol!

  2. frais de mission perdiems ind?mnit?s de fonction cel? n a aucun sens.les gens devraient plutot payer pour avoir ?t?s nomm?s a tel ou tel poste et ne pas attendre des ind?mnit?s de fonction ,perdiems et frais de mission car aucun honneur n est gratuit surtout si c est sur la base de comp?tence il va falloir que les interress?s montre leur d?vouement et non s attendre a d autres formes de salaire.

  3. J’attendais ce sujet-l?!!! Pourquoi aller ? un s?minaire et s’attendre ? des perdiems? ? des paiements? Ailleurs, on paye pour participer aux ateliers. Pourquoi ici au Faso, on paye les gens pour qu’ils viennent faire l’atelier? ou participer ? une conf?rence? ou participer ? une formation?
    Cher Monsieur le Pr?sident, si vous voulez op?rer des changements, des ruptures qui ont du sens pour notre pays, il y a beaucoup ? faire et je reconnais que c?est lourd et difficile. En m?me temps si c??tait facile, on n?allait pas vous confier la pr?sidence. Arr?tez donc de payer les gens pour qu?ils partent suivre des formations, s?minaires, ateliers. Jamais vu en Europe ou en Am?rique que l?on donne de l?argent aux gens qui viennent participer ? des ateliers/formations ou autres. D?j?, pour celui ou celle qui a envie de partager son point de vue ou apprendre sur un sujet, c?est ? il ou elle de payer.
    Mettons l?argent du Burkina ailleurs que dans ces c?r?moniales ? n?en pas finir. Cette pratique a cr?er des abonn?s aux formations/ateliers/s?minaires/colloques. D?abord, il/elle n?est l? que pour signer la feuille d??margement, pas pour donner sa contribution intellectuelle ou son exp?rience, mais pour attendre le paiement des perdiems. Que ces perdiems ne soient pas pay?s !!!
    Arr?tons avec ces pratiques qui rongent notre budget national utilement.
    Vous avez vos salaires, vous ?tes invit?s parce que vous repr?sentez une institution ou parce que vous avez le profile pour recevoir ou donner ? la dite rencontre. Sinon, restez ? vos bureaux.
    La seule personne ? r?tribuer dans les colloques, ateliers, conf?rences et autres, ce sont les experts. En plus quand ils sont directeurs/ministres et autre hauts cadres de l?administration, on ne doit rien leur donner.

  4. J’attendais ce sujet-l?!!!
    Pourquoi aller ? un s?minaire et s’attendre ? des perdiems? ? des paiements?
    Ailleurs, on paye pour participer aux ateliers. Pourquoi ici au Faso, on paye
    les gens pour qu’ils viennent faire l’atelier? ou participer ? une conf?rence?
    ou participer ? une formation?
    Cher Monsieur le
    Pr?sident, si vous voulez op?rer des changements, des ruptures qui ont du sens
    pour notre pays, il y a beaucoup ? faire et je reconnais que c?est lourd et
    difficile. En m?me temps si c??tait facile, on n?allait pas vous confier la
    pr?sidence. Arr?tez donc de payer les gens pour qu?ils partent suivre des
    formations, s?minaires, ateliers. Jamais vu en Europe ou en Am?rique que l?on
    donne de l?argent aux gens qui viennent participer ? des ateliers/formations ou
    autres. D?j?, pour celui ou celle qui a envie de partager son point de vue ou
    apprendre sur un sujet, c?est ? il ou elle de payer.
    Mettons l?argent du
    Burkina ailleurs que dans ces c?r?moniales ? n?en pas finir. Cette pratique a
    cr?er des abonn?s aux formations/ateliers/s?minaires/colloques. D?abord,
    il/elle n?est l? qe pour signer la feuille d??margement, pas pour donner sa
    contribution intellectuelle ou son exp?rience, mais pour attendre le paiement
    des perdiems. Que ces perdiems ne soient
    pas pay?s !!!
    Arr?tons avec ces
    pratiques qui rongent notre budget national utilement.
    Vous avez vos
    salaires, vous ?tes invit?s parce que vous repr?sentez une institution ou parce
    que vous avez le profile pour recevoir ou donner ? la dite rencontre. Sinon,
    restez ? vos bureaux.
    La seule personne ? r?tribuer
    dans les colloques, ateliers, conf?rences et autres, ce sont les experts. En
    plus quand ils sont directeurs/ministres et autre hauts cadres de l?administration,
    on ne doit rien leur donner.

  5. IL NA RIEN A DIRE, RIEN A FAIRE. NE TOUCHE TILS PAS DE SALAIRE? SI LEURS SALAIRES NE LEURS SUFFIS se kils changent de boulot.

  6. Comment on peut former quelqu’un, lui payer son salaire et derri?re, il vient r?clamer des sous pour sa pause caf? ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre