Transition : Afrikamba invite les OSC « à respecter l’esprit de l’insurrection »

La composition du Conseil national de la transition n’a pas encore vu le jour. La première séance du CNT, qui devrait avoir lieu ce 22 novembre 2014, a été reportée, faute de consensus sur les représentants. Les difficultés proviennent surtout des organisations de la société civile, qui peinent à s’entendre sur qui doit les représenter. Dans cette déclaration, le mouvement Afrikamba, précisant qu’il n’est pas intéressé par ces postes, invite les OSC « à faire preuves de grandeur d’esprit et à respecter l’esprit de l’ insurrection des 30 et 31 Octobre 2014« .

Le peuple burkinabé vient de réaliser son deuxième soulèvement populaire en moins de 60 ans ! En effet, les 30 et 31 Octobre 2014, ce peuple, dans un sursaut patriotique extraordinaire a mis fin par une insurrection populaire au pouvoir de l’autocrate Blaise COMPAORE. AFRIKAMBA, dont les militants n’ont pas été en marge de cet évènement historique saluée courages la détermination du peuple burkinabé et de sa jeunesse en particulier.

Il s’incline sur la mémoire des burkinabé qui sont tombés dans ce combat pour la démocratie et pour de meilleures conditions d’existence.

Il exige que toutes les mesures utiles soient prises pour identifier les exécutants et les commanditaires de ces assassinats prémédités! Il souhaite également prompt rétablissement aux personnes blessées au cours de ces évènements. Cette victoire du peuple burkinabé est le couronnement d’une longue mobilisation des forces du progrès en particulier depuis 1998.

C’est le lieu de saluer avec forces toutes les organisations qui ont, depuis le carnage du 15 Octobre1987 porté haut le flambeau de la résistance contre la dictature COMPAORE.

En particulier, Afrikamba salue les actions successives et complémentaires du Collectif pour le règlement des Affaires pendantes de droits humains (CRADH), du Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP), de la Coalition Contre la vie chère et pour les libertés(CCVC), du Chef de file de l’opposition politique

(CFOP) aussi bien sous la direction de l’UNIR/PS que sous celle de l’UPC. Nous n’oublions pas toutes les organisations, en particuliers des organisations de la société civile comme le balai citoyen, Front de résistance citoyenne, le CAR, etc.

Qui dans le feu de la mobilisation contre la patrimonialisation du pouvoir de ces deux dernières années se sont constituées et ont agi pour qu’on aboutisse à ce dénouement heureux! À peine notre peuple avait-il commencé à célébrer cet évènement historique que le tristement célèbre Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), qui devrait être dissout depuis belle lurette, a opéré un putsch avec le soutien conscient ou inconscient de quelques organisations de la société civile.

La réaction clairvoyante et spontanée de la majeure partie  des forces politiques et sociales qui ont immédiatement exigé le retrait des militaires a permis de tuer dans l’œuf cette tentative de récupération de la victoire du peuple.

Dans l’impossibilité de se maintenir au pouvoir directement les militaires se sont perdus dans un premier temps dans  des proclamations de foi aussi creuses les unes que les autres ainsi que dans des actions populistes sans effets notables aux fins de démystification  des masses. Dans un deuxième temps, ils ont manœuvré avec le soutien actif de l’impérialisme principalement français pour influencer fortement la charte de la transition sur les principaux points suivants:

-La composition du collège électorale, dont la conséquence a été l’élection d’un antirévolutionnaire à la tête d’une transition issue d’une insurrection;

-La composition du CNT qui est clairement en faveur des militaires qui avec l’ancienne majorité auront 35 membres sans compter leurs éléments des OSC et des partis politiques qui feront tout pour se retrouver au CNT comme le montrent les évènements en cours au sein des OSC;

-Le refus de mentionner que le premier ministre doit être civil, qui a eu pour conséquence la nomination du Lieutenant-Colonel  ZIDA comme premier ministre!

AFRIKAMBA qui a pris part à la rédaction de la charte avec d’autres organisations de la société civile n’a pas pu faire passer son mot d’ordre: ‘tout le pouvoir aux civils et les militaires dans les casernes’! Malgré tout, nous avons voté la charte qui proclamait le principe d’une transition civile tout en faisant remarquer les éléments cités ci-dessus.

Ainsi, bien que dans le principe cette charte proclame une transition civile, elle fait la part belle aux militaires (donc le RSP) qui peuvent contrôler la transition sans avoir ni la présidence de transition, ni la présidence du CNT. Au-delà, la junte militaire dirigée par le Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA, numéro2 du RSP a

laissé échapper tous les caciques du régime COMPAORE qui ‘comptaient’ sans même prendre une mesure conservatoire minimale telle que le gel de leurs avoirs. Dans le cas de la fuite de Blaise COMPAORE l’impérialisme français y a contribué de son propre aveu!

La junte durant son court règne à observer, en plus, un silence curieux sur les exécutions commises contre les insurgés notamment à Kossyam et au domicile de l’ancien ‘petit président’, deux lieux qui étaient gardés parle RSP justement, dont l’ex chef de l’Etat et nouveau premier ministre était le deuxième responsable! Pire, les militaires avec à leur tête le Lieutenant-Colonel ZIDA  Isaac tentent de réhabiliter les partis qui ont porté atteinte à la constitution du Burkina Faso.

En même temps qu’ils posaient ces actes graves ils terrorisent les pauvres populations affamées par27 ans de compaorose dont il a été (et semble être toujours) un gardien fidèle sous prétexte de recherche de vivres pillés au cours de l’insurrection ! Au regard de tout ce qui précède Afrikamba se réjouit, certes, du retour formel du pouvoir aux civils après48 ans de pouvoir militaire

mais invite le peuple burkinabé à une vigilance active afin d’annihiler le rêve à peine voilé du RSP de demeurer au contrôle des leviers du pouvoir d’Etat, mieux d’exiger la dissolution de ce régiment qui a toutes les allures d’une milice au service du président en fuite !

Afrikamba estime que la situation actuelle est assimilable à un saut dans les braises. Comme nous l’a enseigné le Pr Ki-ZERBO il nous reste alors dans ce cas un deuxième saut à faire; le plus tôt on s’en rendra compte, mieux ce sera !

C’est pourquoi AFRIKAMBA appelle à la constitution d’un large front des organisations de jeunes à caractère progressiste et révolutionnaire avec  pour but affirmé de contribuer à mettre un terme à la domination de l’impérialisme principalement français sur notre pays, domination qui est à l’origine de la présente forfaiture.

Les jours qui ont suivi les journées insurrectionnelles et le pouvoir qui est en train de se mettre en place posent clairement une telle nécessité. Enfin, ayant pris part aux travaux sur la rédaction de la charte de la transition et l’ayant voté, AFRIKAMBA informe l’opinion publique nationale et internationale qu’il en est comptable.

Cependant, nous dénonçons la nomination d’un premier ministre non civile pour la transition car une telle nomination est contraire à l’esprit d’une transition civile. Nous faisons également savoir que nous ne sommes intéressés par aucun poste dans les organes de la transition qui sont en train d’être miss en place.

En tout état de cause Afrikamba invite les OSC, notamment les structures de jeunes qui  se déchirent actuellement pour le partage du ‘butin’ à faire preuves de grandeur d’esprit et à respecter l’esprit de l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014.

AFRIKAMBA ne se reconnait pas dans de tels actes.

Non à un pouvoir civil sous contrôle du RSP!

Oui à la dissolution immédiate du RSP!

Vérité, justice et honneur aux martyrs des 30, 31 et 2 Novembre 2014

Gloire au peuple du Burkina Faso!



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

22 commentaires

  1. Il faut que les uns et les autres comprennent qu’il ne s’agit pas l? d’un g?teau ou encore moins un butin ? se partager. Il s’agit d’une situation d?licate et complexe. La transition a besoin de personnes comp?tentes pour poser les jalons d’une vraie d?mocratie, pour traiter techniquement les probl?mes cruciaux de l’heure. J’imagine ce que serait le pays si chaque citoyen ayant particip? ? cette lutte devrait vouloir participer aux organes de transition. De gr?ce, il ne faut que nous donnons raison ? Blaise qui pense au chaos apr?s lui. Il ne faut pas que la soci?t? civile soit la ris?e des autres composantes de la soci?t? burkinab?. Elle m?rite bien plus que cette honte. S’il n’y ? pas de consensus, que ceux qui ont travaill? sur la charte se remettent ? table pour d?finir les crit?res des OSC qui devront ?tre ?ligibles en fonction des priorit?s de la transition. Cela aura l’avantage d’?tre consensuelle et une telle proposition ne viendrait pas d’une partie de la soci?t? civile contre une autre. Soyons objectifs et ?vitons de d?sint?grer le Faso comme certains le souhaite. J’en appelle ? la vigilance du Pr?sident Kafando et de son Premier Ministre zida pour trancher la question afin d’?viter des pr?c?dents f?cheux qui pourraient entraver une bonne dynamique de la transition. Merci

  2. Abdoul Karim Sango, le grand juriste avait parfaitement raison dans l’?mission surface de verit? sur la chaine BF1.

  3. Il faut que les uns et les autres comprennent qu’il ne s’agit pas l? d’un g?teau ou encore moins un butin ? se partager. Il s’agit d’une situation d?licate et complexe. La tradition a besoin de personnes comp?tentes pour poser les jalons d’une vraie d?mocratie, pour traiter techniquement les probl?mes cruciaux de l’heure. J’imagine ce que serait le pays si chaque citoyen ayant participer ? cette lutte devrait vouloir participer aux organes de transition. De gr?ce, il ne faut que que nous donnons raison ? Blaise qui pense au chaos apr?s lui. Il ne faut pas que la societe civile soit la ris?e des autres composantes de la soci?t? burkinab?. Elle m?rite bien plus que cette honte. S’il n’y ? pas de consensus que ceux qui ont travaill? sur la charte se remettent ? table pour d?finir les crit?res des OSC qui devront ?tre ?ligibles en fonction des priorit?s de la transition. Cela aura l’avantage d’?tre consensuelle et une telle proposition ne viendrait pas d’une partie de la soci?t? civile contre une autre. Soyons objectifs et ?vitons de d?sint?grer le Faso comme certains le souhaite. J’en appelle ? la vigilance du Pr?sident Kafando et de son Premier Ministre zida pour trancher la question afin d’?viter des pr?c?dents f?cheux qui pourraient entraver une bonne dynamique de la transition. Merci

  4. La solution elle est tr?s simple; mandat gratuit sans aucun avantage et interdiction pour certains de se repr?senter aux prochaine s?lections et c’est tout ; en ce moment on saura qui est pratiote vraiment !

  5. Ha la guerre du tube digestif, ca sent du roussi car a peine blaise est parti les nouveaux seigneurs veulent deja r?instaurer les vieilles et mauvaises pratiques que nous avons d?cri?s sous le vieux r?gime client?liste du CDP, que dieu sauve mon pays de ces neo-blaises.

  6. et voil?! Smokey disait dans l’une de ses interview qu’il accord? a fasonet k Zephirin Diabr? disait qu’ils ne peuvent continuer a discuter avec une societ? civil divis? lors de la mise en place de la charte.et smokey dit lui sa lui fasait rire et que au contraire ce sont eux qui ne s’entendait pas aujourd’hui les opposants ont fini de choisir leurs representants contrairement aux OSC qui sont anim?s par des interets ego?ste.smokey voil?!l’histoire fini par donn? raison a Zephirin.

  7. que chacun fasse une preuve de grandeur d.esprit,de sagesse et de maturit?.entendez vous et trouvez la solution ad?quate sinon vos effotrs seront vains.

  8. imagine un seul instant la non interventions de l arme dans cette periode pense vous qu’A cette allure avec les politiciens et osc on allait s’es sortir en un temps record pathetique

  9. des illetr? ki v leur part d gato n sayn kmm idio juska c poin la tn cv n7 pa acceptabl e tu force gouvernner c7 pa aller s aswr parl? selma

  10. Bien dis, pas un jour ou je ne parle pas de cela, si zida veut prouver sa bonne foi et sa volont? de rendre au peuple ce qui lui avait ?chapp?, qu’il dissout le rsp et fasse geler les avoir de blaise et sa suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page