Le gouvernement de la transition en images

1048 34

Les ministres du gouvernement Zida I ont fait connaissance avec le palais présidentiel de Kossyam, ce matin du 24 novembre 2014. A ce premier rendez-vous, 23 ministres (y compris le Premier ministre Isaac Zida et le ministre des Affaires étrangères Michel Kafando) sur 26 ont répondu à l’appel. Des conseils et des consignes leur ont été donnés pour les 12 mois à venir.

Un mois trois jours après l’avant-dernier conseil des ministres du gouvernement Tiao III (ce conseil des ministres extraordinaire qui a adopté le projet de loi portant modification de l’article 37 qui allait emporter le régime de Blaise Compaoré), un nouvel exécutif a pris place dans la salle du Conseil des ministres du palais présidentiel de Kossyam.

Michel Kafando s’est assis à la place de Blaise Compaoré. Il avait à sa droite Isaac Zida et l’ensemble des ministres, sauf deux absents (Jean Gustave Sanon du Budget, Moumouni Djiguemdé des infrastructures et François Lompo de l’agriculture).

Premier conseil des ministres du gouvernement de transition. Si le décor reste le même, les acteurs ont changé (© Burkina24)
Premier conseil des ministres du gouvernement de transition. Si le décor reste le même, les acteurs ont changé (© Burkina24)

Ils étaient presque tous en costume et cravate, y compris les militaires (le Premier ministre Isaac Zida a troqué son treillis avec une veste bleu et une cravate). A leur sortie, ils ont chacun, pour la plupart, présenté leur remerciement à ceux qui les ont nommés et assuré qu’ils travailleront pendant ces 12 prochains mois à atteindre les objectifs fixés par la Charte de la transition.

Ils ont également reçu des directives, celles de “servir de modèles pour avoir l’adhésion du peuple” et à être des “serviteurs“. Le nouveau gouvernement, en plus des élections présidentielle et législatives et des réformes, doit s’attaquer aux dossiers pendants en justice.  “Nous avons des dossiers pendants en justice. Nous allons revisiter tous ces dossiers”, a expliqué le Premier ministre Isaac Zida.

La réunion de ce lundi matin était une prise de contact. Rendez-vous dans les prochains jours pour connaître les premiers chantiers de ce gouvernement.

Voici les membres du gouvernement Zida I en images (les trois absents en moins) :

1- Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale

Monsieur Michel KAFANDO

Michel Kafando
Michel Kafando, président de la transition, ministre des Affaires étrangères

2 – Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants

Monsieur Yacouba Isaac ZIDA

Le Premier ministre de la transition, ministre de la Défense nationale
Le Premier ministre de la transition, ministre de la Défense nationale

3 – Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

Monsieur Auguste Denise BARRY

Auguste Denise Barry, ministre de l'Administration territoriale
Auguste Denise Barry, ministre de l’Administration territoriale

4 -Ministre de l’Economie et des Finances

Monsieur Jean Gustave SANON

5- Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux

Madame Joséphine OUEDRAOGO

Joséphine Ouédraogo, ministre de la Justice
Joséphine Ouédraogo, ministre de la Justice

6- Ministre des Mines et de l’Energie

Monsieur Boubacar BA

Boubacar Ba, ministre des mines
Boubacar Ba, ministre des mines

7 -Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité Alimentaire

Monsieur François LOMPO

8- Ministre de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat

Monsieur Hippolyte DAH

Hippolyte DAH, ministre de l'industrie
Hippolyte DAH, ministre de l’industrie

9- Ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, Porte-parole du Gouvernement

Monsieur T. Frédéric A.K. NIKIEMA

Frédéric Nikiéma, ministre de la communication
Frédéric Nikiéma, ministre de la communication

10- Ministre de la Culture et du Tourisme

Monsieur Jean-Claude Dioma

Jean-Claude-Dioma
Jean-Claude-Dioma

(Adama SAGNON, contesté par les acteurs culturels dès sa nomination, a présenté sa démission le 25 novembre 2014)

Adama Sagnon, ministre de la Culture
Adama Sagnon  a démissionné du ministère de la culture

11- Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports

Monsieur Moumouni GUIGUEMDE

12- Ministre de la Santé

Monsieur Amédée Prosper DJIGUIMDE

Amédée Prosper DJIGUIMDE, ministre de la Santé
Amédée Prosper DJIGUIMDE, ministre de la Santé

13- Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme

Monsieur René BAGORO

Réné Bagoro, ministre de l'Urbanisme
Réné Bagoro, ministre de l’Urbanisme

14- Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur

Monsieur Filiga Michel SAWADOGO

Filiga Michel Sawadogo, ministre des Enseignement secondaire et supérieur
Filiga Michel Sawadogo, ministre des Enseignement secondaire et supérieur

15- Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation

Monsieur Samadou COULIBALY

 

Samadou COULIBALY, ministre de l'Education nationale
Samadou COULIBALY, ministre de l’Education nationale

16- Ministre d la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale

Monsieur Augustin LOADA

Augustin Loada, ministre de la Fonction publique
Augustin Loada, ministre de la Fonction publique

17- Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

Monsieur Jean Noël POODA

Jean Noël POODA, ministre de la Recherche scientifique
Jean Noël POODA, ministre de la Recherche scientifique

18- Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques

Monsieur Saïdou MAIGA

Saidou Maiga, ministre de l'environnement
Saidou Maiga, ministre de l’environnement

19- Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi

Monsieur Salifou DEMBELE

Salifou Dembélé, ministre de la jeunesse
Salifou Dembélé, ministre de la jeunesse

20- Ministre des Ressources Animales

Monsieur Jean-Paul ROUAMBA

Jean-Paul ROUAMBA, ministre des ressources animales
Jean-Paul ROUAMBA, ministre des ressources animales

21- Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes

Monsieur Nébila Amadou YARO

Nébila Amadou YARO, ministre du Développement de l'économie numérique
Nébila Amadou YARO, ministre du Développement de l’économie numérique

22- Ministre des Sports et Loisirs

Monsieur David KABRE

David Kabré, ministre des Sports et loisirs
David Kabré, ministre des Sports et loisirs

23- Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale

Madame Nicole Angéline ZAN/YELEMOU

Nicole Angéline ZAN/YELEMOU, ministre de l'action sociale
Nicole Angéline ZAN/YELEMOU, ministre de l’action sociale

24- Ministre de la Promotion de la Femme et du Genre

Madame Bibiane OUEDRAOGO/BONI

Bibiane OUEDRAOGO/BONI, ministre de la promotion de la femme
Bibiane OUEDRAOGO/BONI, ministre de la promotion de la femme

25- Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale

Monsieur Bédializoun Moussa NEBIE

Bédializoun Moussa NEBIE, ministre délégué à la Coopération régionale
Bédializoun Moussa NEBIE, ministre délégué à la Coopération régionale

26- Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget

Madame Amina BAMBARA/BILLA

Aminata Bambara/Billa, ministre déléguée au budget
Aminata Bambara/Billa, ministre déléguée au budget

Secrétaire Général du Gouvernement et du Conseil des Ministres

Monsieur Alain Thierry Jean Baptiste OUATTARA

Alain Ouattara, Secrétaire général du gouvernement
Alain Ouattara, Secrétaire général du gouvernement


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 34 commentaires

  1. LEPATRIOTE EN COLERE |

    Toutes nos f?licitations aux nouvelles autorit?s de notre tr?s ch?re FASO.
    Nous vous recommandons de rappeler urgemment les Ambassadeurs cam?l?ons si vous voulez r?ussir votre mission ? l?ext?rieur. Ils faisaient la promotion du CDP avant le d?part de COMPAORE. Maintenant c?est le MPP de ROCH ou rien. Le n?tre se soule la gueule ? longueur de journ?e et n?est jamais au bureau. Il a raison puisqu?il ?tait le chef du protocole de Roch M. C. KABORE lorsque celui-ci ?tait Pr?sident de l?Assembl?e Nationale. Apr?s la d?mission de Roch du CDP on croyait qu?il allait se prononcer mais non il continuait de faire la promotion de Blaise et de soutenir le projet du CDP pour la modification de l?article 37.
    Politicien v?reux, c?est certain qu?il va influencer les r?sultats des ?lections en faveur du MPP.
    On ne le veut plus d?ailleurs m?me, il a assez cogn? nos t?tes.

  2. Bonsoir monsieur Ouedraogo et merci pour votre vigilance. Cette erreur est due ? deux listes contradictoires re?ues aupr?s des services de communication. Apr?s v?rification, il s'av?re que vous avez enti?rement raison. Toutes nos excuses ? vous et ? l'ensemble des lecteurs. Merci de nous rester fid?les.

    Cordialement,

    L'?quipe de Burkina24

  3. JE REMERCIE LE BON DIEU POUR CE QU IL FAIT POUR LE BURKINA ET JE LUI DEMANDE ENCORE DE GUIDER CE GOUVERNEMENT SUR LE BON CHEMIN

  4. Bravo au nouveau gouvernement!On vous souhaite de mener ? bien cette transition.
    PS: Notre premier ministre est canon hein! lol!

  5. Mr. Zida vous pouviez demander le peuple de faire revenir Blaise Compaor? a Kossyam : Ma col?re ?tait tel que je ne voulais plus laisser un message dans aucun site d?information des services sociaux en ligne concernant la transition, en sachant que Sagnon fait partie des ministres de la transition, notre combat n?est pas termin? tant que Sagnon et Diendi?r? sont dans le bain de la transition. Si les fid?les sur fid?les de Blaise Compaor? continuent a jouer des r?les cl? dans la transition, c?est Blaise Compaor? qui plane a Kossyam : La sinc?rit? de Zida est ? revoir avec la nomination de Sagnon dans le gouvernement de la transition. Je ne vois comment le pr?sident Kafando doit r?tablir la vraie justice et punir les assassins de Zongo Norbert et de Sankara Thomas, et laisser Diendi?r? et Sagnon en libert? ? Le peuple Burkinab? n?acceptera pas qu?on accuse des innocents a la place des vrais coupables. M?me les enfants n?s apr?s ces assassinats connaissent les assassins.

  6. Par devoir envers le peuple et par respect pour la m?moire de tous les martyrs, il faut avoir l’humilit? de revoir la copie et faire remplacer M. Adama Sagnon au Minist?re de la culture. On ne doit pas cautionner de le voir inculquer la culture de l’impunit? sur son passage!

  7. C est pas mieux que ce Zida garde son treillis pendant cette transition? S il prend go?t, dans ces costumes, pourra t il le laisser au moment opportun? Faire le sens inverse est tr?s difficile: c-a-d abandonner la veste pour le treillis. Je crains fort. A m?diter.

  8. Felicitaton a toute l,equipe gouvernementale:
    du courage,comme la demontree le peuple et Mr le premier ministre ZIDA ,
    pour l,amour et l,avenir de leur pays et peuple du burkina faso .
    soiez combatif pour l,ouverture des bons chemins pour la jeunesse
    combatante du burkina faso: MERCI

  9. Je pense humblement que beaucoup de gens n’ont pas encore compris qu’on ne peut pas tromper le peuple. Tout finit par se savoir et on se rend compte apr?s que c’?tait inutile. il ne faut pas perdre de vue ce qui a conduit le vaillant peuple ? cette r?volution. Sinon t?t ou tard on reviendra ? la case d?part. “La v?rit? s’appelle objectivit?” .

  10. Felicitation a toute l,equipe gouvernementale :
    du courage,comme la demontree le peuple et Mr le premier ministre zida
    pour l,amour et l,avenir de leur pays et peuple du burkina faso :
    soiez combatif pour, l,ouverture des bons chemins pour la jeunesse
    combatante du burkina faso : Merci

  11. ce du gouvernement de rigolage un pr?sident qui est ministre et un premier ministre qui est a trois poste minist?rielles je ne comprend pas comme apr?s cette lib?ration la r?volution peut accepter cela c’est dommage

  12. “Cravates bleues” dominantes. Peu nombreuxses sont les tenues africaines, alors que “nous devons accepter de vivre simplement africain, c’est la seule fa?on de vivre digne” disait Thomas SANKARA. J’ose croire qu’on sera plus africain a la prochaine rencontre. Cordialement

  13. Madame Awa BONKOUNGOU
    Productrice agricole ? Yako,
    Province du Passor?,
    Tel : S/C (00226) 70.23.97.67

    A
    Monsieur le Ministre de l?Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l?Assainissement et de la S?curit? Alimentaire

    Objet : Entreprenariat agricole f?minin en difficult?
    A yako, dans le Passor?.

    Monsieur le Ministre,

    En me r?f?rant aux efforts consentis par les plus hautes autorit?s de notre pays dans le cadre de l?entreprenariat agricole f?minin, je m?en voudrais de ne pas vous exposer les faits qui sont, aujourd?hui un calvaire pour mon existence et une menace pour ma famille. Veuillez donc m?en excuser, sur tout que je vais devoir soumettre ma pr?occupation ? votre bienveillance. En effet, en tant que femme rurale, j?ai postul? et obtenu comme d?autres en f?vrier 2012 au pr?s de la coordination r?gionale du Programme d?Appui aux Fili?res Agro-Sylvo-Pastorales du Nord (PAFASP/N), le cofinancement d?un projet d?am?nagement d?un p?rim?tre maraicher ? Yako dans la province du Passor?. Apr?s une ?tude du site commandit?e par le PAFASP/N et ex?cut?e par le bureau d??tude SIEMDE Nicaise, ma signature a ?t? imit?e pour m?imposer l?Entreprise Technologie Service ? Ouagadougou pour l?ex?cution des travaux de r?alisation. J?ai tent? en son temps de m?opposer ? la falsification de ma signature. Mais, face aux menaces de la coordination du programme, j?ai eu peur et j?ai laiss? faire. Aujourd?hui, le projet rencontre d??normes probl?mes dans sa mise en ?uvre. Ce qui d?montre que les ?tudes ont ?t? mal faites. Saisi, le contr?le qui m?a ?galement ?t? impos? tout comme l?Entreprise, rejette la balle au bureau d??tudes. J?ai contract? un cr?dit pour contribuer au financement du projet et vu le blocage actuel je me retrouve dans l?incapacit? de respecter les ?ch?ances de remboursement. En plus des dommages estim?s ? environ quinze millions (15.000.000) de francs CFA, La stabilit? de mon foyer est actuellement menac?e ? cause de ce cr?dit. Pourchass?e par les agents de l?institution, je n?ai plus le temps de rester ? la maison et m?occuper de mes enfants. C?est pour cette raison, Monsieur le Ministre, que je viens tr?s respectueusement par la pr?sente, solliciter votre intervention en vue de trouver ? mon probl?me qui dure depuis un an, une issue mutuellement avantageuse.

    Ne pouvant pas tout relater dans cette lettre, je souhaiterais recevoir, dans la mesure du possible, une mission de votre minist?re, pour constater de visu les faits bri?vement relat?s. En d?pit de la volont? affich?e de Son Excellence Michel KAFANDO, Pr?sident du Faso et du d?vouement de son premier Ministre, Monsieur Yacouba Isaac ZIDA ? la cause de la femme rurale, il y a des agents de terrain dont l?action ne milite point en faveur de celle-ci.
    Mon intention n?est nullement de d?noncer une personne mais surtout de porter ? la connaissance de l?autorit?, des ?l?ments factuels qui, s?ils ne sont pas vite corrig?s, contribueraient ? cr?er un hiatus entre le discours et la r?alit? sur les femmes rurales dans notre pays.

    Je vous prie, Monsieur le Ministre, de croire en l?assurance de ma d?f?rente consid?ration et d?accepter mes salutations citoyennes.

    Fait ? yako le, 24/11/ 2014

    Madame Awa BONKOUNGOU

  14. Le Gouvernement ainsi form? Je voudrais que les autorit?s prennent d?s ? pr?sent des mesures idoines en faisant plus de communication concernant le virus EBOLA car n?oublions pas que cette maladie s?vir pr?sentement au MALI. Aussi, il faudra mettre en place un dispositif de contr?le et un centre de soin contre Ebola ? la fronti?re entre le Burkina et le Mali. Vaut mieux pr?venir que de gu?rir. Ne jouons pas au m?decin apr?s la mort. Sensibilisons davantage contre ce virus. En bon entendeur salut.

  15. Great job Burkina24 comme d’hab. Merci ? vous. Pensez d?sormais ? nous ?tablir leurs minis cv afin de mieux les conna?tre.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *