Sénégal : Michel Kafando rencontre les Burkinabè dès son arrivée à Dakar

615 7

Le président du Faso Michel Kafando qui effectue sa première sortie étrangère au Sénégal, y a rencontré la diaspora burkinabè.

Présent à Dakar pour assister au 15e sommet de la francophonie, à peine ses valises déposées – puisque l’avion du président burkinabè a atterri aux environ de 13h TU -, que le Président de la transition s’est rendu à une rencontre avec la communauté burkinabè vivant au Sénégal à 17h, ce 28 novembre 2014.

Dans la salle de réunion de l’ambassade qui abritait la rencontre, étaient présents la quasi majorité des premiers responsables des différentes amicales et associations de Burkinabè du Sénégal.

Prési2D’entrée de jeu, il s’est agit pour l’ambassadrice Aline Koala de souhaiter la bienvenue au Président du Faso ainsi qu’un bon séjour en terre sénégalaise. Elle a ensuite signifié au Président Kafando combien, la communauté Burkinabè vivant au Sénégal a suivi avec intérêt et émotion la situation qui a prévalu sur le territoire national depuis le 30 Octobre dernier ; mais également la disponibilité de la communauté à jouer sa partition dans le processus actuel.

Attentes. Ensuite, ce fut au tour de l’UFRBS ( Union Fraternelle des Ressortissants Burkinabè vivant au Sénégal) de faire présentation de l‘association et d’abonder pour l’essentiel dans le même sens que l’ambassadrice Aline Koala.

A sa suite,  Abembou Mohammed, président de la FEFAS ( Fédération des Etudiants du Faso au Sénégal ) s’est adressé au Chef de l’Etat pour lui exposer les besoins et attentes des étudiants burkinabè.

Après avoir écouté ces différentes interventions, le Chef de l’Etat a remercié la communauté pour l’accueil dont il a bénéficié et dit toutes ses félicitations pour l’activisme dont ont fait montre les membres de la communauté lors des divers évènements marquant de la nation, dont l’insurrection du 30 Octobre dernier.

Revenant sur la situation nationale, le président du Faso, a fait un bref rappel des évènement jusqu’à sa désignation ainsi que la mise en place des différents organes de la transition.

Agenda. Il s’est ensuite plus appesanti à exposer l’agenda qu’il compte mettre en œuvre, et dont la mission principale est l’organisation d’élections libres, transparentes et dans les règles de l’art ; ce en faveur de quoi, devant la communauté il a encore renouvelé l’engagement qui est le sien à travailler dans ce sens.

Poursuivant sur son agenda, il a réaffirmé les résolutions fortes de son discours d’investiture car a-t-il expliqué, le Burkina se trouve dans cette situation principalement du fait de l’injustice sociale criarde et à laquelle il a décidé de s’attaquer en traçant au moins des signons qu’il échoira au futur président de continuer car la transition ne durera que 12 mois,  a-t-il fait remarquer. C’est dans ce sens qu’il a ordonné la réouverture de dossiers judiciaires pendants.

Aux jeunes et aux étudiants, il a affirmé que dans le cadre d’une réflexion globale sur l’éducation et la jeunesse, les préoccupations de cette frange de la population seront prises en compte afin qu’elle ait la place qu’elle mérite dans la société burkinabè à l’instar des autres groupes sociaux professionnels.

Vote des Burkinabè de l’étranger. En marge du cocktail offert par la suite, le président du Faso a eu un échange avec Youssouf Bâ membre de la commission électorale indépendante d’ambassade du Sénégal (CEIAM) sur la question du vote des Burkinabè de l’étranger.

Ce dernier a appelé le chef de l’Etat à s’investir pour l’effectivité de ce vote conformément à l’article 22 de la charte de transition ; il a en plus demandé au président de s’appesantir sur la possibilité pour les Burkinabè de l’extérieur de s’enrôler sur la base de la carte d’identité nationale en lieu et place de la carte consulaire.

Renouvelant ses remerciements et ses encouragements à la communauté, le président du Faso a pris congé des représentants de la communauté.

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 7 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *