11-Décembre 2014 : 17 milliards de F CFA investis à Dédougou

156 0

Les comités d’organisation nationale et régionale du 54e anniversaire de l’Indépendance ont convié la presse à une conférence ce mercredi 3 décembre matin, dans la ville de Dédougou, qui abritera ladite fête. La rencontre, dirigée par le Colonel-Major Zerbo Dibana, vice-président du  comité national d’organisation, a eu pour objectif de faire le point sur l’avancement des préparatifs et donner des précisions sur l’organisation.

Comme cela avait été prévu, la fête de l’indépendance se tiendra cette année à Dédougou, avec pour thème : « Rôle et responsabilité des collectivités territoriales pour l’émergence du Burkina Faso ».

Pour cette occasion, la ville a fait peau neuve et a surtout connu beaucoup de changements pour accueillir ses visiteurs dans les meilleures conditions. Les 8 000 à 10 000 personnes attendues devraient pouvoir profiter des originalités de la ‘’ville de Bankui’’ pendant la semaine que dureront les festivités.

Le vice-président du  comité national d’organisation, dans sa déclaration liminaire de ce mercredi, a indiqué que les activités commenceront réellement le jeudi 4 décembre et jusqu’au 11 décembre. Il était accompagné du Colonel-Major C. Pascal Sawadogo, secrétaire permanent du comité national, et Lombosa Maxime Koné, vice-président du comité régional d’organisation, ainsi que les présidents des différentes commissions.

SAM_1264

Malgré les nombreuses commodités qui ont été installées, les comités d’organisation demandent d’ores-et-déjà aux visiteurs de se tenir prêts à s’adapter à la campagne de Dédougou car, dira le Colonel-Major Zerbo : « Les réalités ne sont pas les mêmes d’une région à l’autre ».

Il faut se rendre à l’évidence qu’au vu des infrastructures disponibles, il sera difficile de loger confortablement tout le monde. Cependant, le vice-président promet que la fête sera, sinon plus, au moins aussi belle que la dernière édition à Dori.

Cela dit, le taux d’exécution des travaux des infrastructures est estimé à 90%. On peut compter parmi les grandes réalisations déjà prêtes la salle polyvalente, la Place de la Nation, l’Hôtel Administratif, 27 kilomètres de voies bitumées et un terrain de football.

17 milliards de F CFA d’investissements

A cela on peut ajouter l’aérodrome réfectionné et le stade régional quasi prêt. En revanche, la Cité des forces vives n’est pas tout à fait prête ; cela étant expliqué par le comité régional comme résultant du fait que les terrains ont été attribués par vagues successives, et donc les constructions ne sont pas au même niveau. A présent, les comités estiment les investissements dans la région à près de 17 milliards de F CFA.

Effectifs réduits

L'une des infrastructures réalisées pour le 11-Décembre
L’une des infrastructures réalisées pour le 11-Décembre

En ce qui concerne la journée du 11 décembre, plus de 5 000 personnes défileront sous l’œil attentif des officiels et notamment du Président du Fao. On verra donc passer 1 973 militaires et paramilitaires, environ 2 000 civils et près de 1 500 représentant la seule région de la Boucle du Mouhoun. Les autres régions ont été autorisées à envoyer seulement 20 représentants chacune, et Ouagadougou sera représentée par l’équipe des Majorettes.

Les organisateurs ont souligné que les événements de la fin octobre ont empêché les répétions du défilé de se tenir avec bon nombre de civils. C’est cela qui aurait conduit à la limitation des participants des autres régions.

Ebola annule la carte d’invitation des pays voisins

SAM_1266

Concernant la prévention de la maladie à virus Ebola, les comités d’organisations ont déclaré qu’ils ont préféré annuler la participation des pays voisins qui avaient été conviés à la fête. Il s’agissait du Bénin et du Mali, qui a déjà été touché par la maladie. En outre, la commission santé a proposé un plan qui a été adopté pour faire que tout aille pour le mieux.

La 54e fête de l’indépendance du Burkina est aussi le premier évènement d’envergure nationale après la chute de Blaise Compaoré.

Cela pourrait être vu comme une belle coïncidence car, comme l’a souligné le Colonel-Major Zerbo : « La région de la Boucle du Mouhoun se caractérise par le fait qu’elle a vu naître les pionniers de notre démocratie au nombre desquels on peut citer Nazi Boni, Ouezzin Coulibaly, le professeur Ki Zerbo, le général Sangoulé Lamizana, le colonel Saye Zerbo ».

Stella Nana
Burkina 24

Il y a 1 commentaire

  1. Qu’est ce que ce Maxime Kon? chercher laba encore??????? Il est l’ex pr?sident du Conseil R?gional d?chu; J’invite par ailleurs ? bien auditer particuli?rement ce conseil r?gional car il y a des d?tournement de deniers publics…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre