L’Association pour la promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane célèbre ses 25 ans à Dakar

344 0

L’APESS (Association pour la promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane) célèbre ses 25 ans d’existence depuis ce jeudi 5 Décembre dans la capitale sénégalaise.

Il s’agit d’une Association de droit Burkinabè créée à Dori en 1989 et qui regroupe en son sein les éleveurs de 13 Pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (dont le Burkina Faso) et dont le président actuel est le Général Buhari (ancien président du Nigérian).

Apess2Cet anniversaire se déroule à Dakar du 04 au 06 décembre à travers une série de colloques/conférences et de table ronde sous le thème de « l’élevage familial, au cœur des enjeux de l’Afrique de l’ouest et du centre ».

Placées sous le patronage du Premier Ministre du Sénégal Mohamed Ben Abdallah Dionne, ses journées commémoratives permettront à l’APESS de mettre en perspective sa vision et ses propositions qui ont pour objectif la modernisation des systèmes d’élevage familiaux au service de l’ensemble de l’Afrique de l’ouest et du centre.

Comme l’a affirmé le Docteur Ibrahima Aliou (Secrétaire Générale de l’ONG) et Mme Aminata Mbengue Ndiaye la Ministre Sénégalaise de l’élevage, l’APESS est aujourd’hui un des principaux partenaires de la CEDEAO sur les questions d’élevage.

Cela explique pourquoi, les présentes commémorations sont soutenues par la commission de la CEDEAO dont le commissaire en charge de l’élevage prend part aux travaux, et explique surtout pourquoi l’ONG entend peser de tout son poids pour faire avancer les politiques d’élevage de la région à travers des propositions fortes et pertinentes.

Au cours des conférences qui se déroulent actuellement, sont abordés des sous-thèmes divers et variés qui touchent aux caractéristiques de l’élevage familial; à la recherche en matière d’élevage ainsi qu’à la vulgarisation de ses résultats ; mais également qui touchent aux politiques d’élevages de la zone de couverture de l’institution.

Les résultats de tous ses travaux feront l’objet d’une table ronde entre les acteurs du domaines et le premier ministre sénégalais Mohamed Ben Abdallah Dionne qui sera entouré de six ministres en charges de l’élevage de différents pays de la région.

Au-delà de la question stricto sensu de l’élevage, l’APESS s’attaque à la problématique de l’éducation en milieu pastoral mais également à la question du genre comme l’a affirmé le 1er Vice-président, l’Emir de Baraboulé (au Burkina Faso) sa majesté Amadou Hamadoum Dicko «  l’association est dans la bonne voie mais il faudra une meilleure prise en compte du genre ».

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre