Les representants des structures lauréates, posant avec l'ambassadeur americain

16 associations et groupement burkinabè bénéficient du Programme «self-help»2014

686 4

L’ambassadeur des Etats unis au Burkina, Tulinabo Mushingi, a signé 16 accords de  projets entrant dans le cadre du programme «Self-Help». Il vise à soutenir les efforts de développement des associations et groupements de plusieurs localités du Burkina. C’était ce 9 décembre 2014 à Ouagadougou.

Cette année, les fonds d’autopromotion s’élève à plus de 43 millions de francs CFA. Les 16 projets lauréats ont été sélectionnés par un comité composé des collaborateurs locaux et américains de l’ambassade, ainsi que des représentants de l’USAID et du Corps de la Paix. Ils incarnent un espoir de développement.

Les representants des structures lauréates, posant avec l'ambassadeur americain
Les representants des structures lauréates, posant avec l’ambassadeur americain

«En passant en revue les projets des petites unités de fabrication de savons, les projets de jardinage, de moulins à grains et de construction d’infrastructures de stockage, nous avons noté votre engagement à améliorer les conditions de vie de vos communautés», a affirmé l’ambassadeur.

Les critères de sélection portaient d’ailleurs sur la rentabilité du projet, la contribution financière ou en travail des promoteurs, et son achèvement dans un délai d’un an, à compter de septembre 2014. Les avantages du programme «Self-Help» devront donc profiter aux organisations et aux groupements qui prennent des mesures pour s’entraider.

«C’est vous qui avez conçu ces projets, et ce sera à vous, dirigeants des groupements et associations, de gérer ces projets dans le temps », a prévenu l’ambassadeur, pour qui l’aide étrangère devrait créer des conditions où elle n’est plus nécessaire, selon la vision du président américain Barack Obama.

 L'ambassadeur americain, signant l'accord de projet avec Suzanne Yaméogo de l’association Kabeela de Ziniaré

L’ambassadeur americain, signant l’accord de projet avec Suzanne Yaméogo de l’association Kabeela de Ziniaré

Suzanne Yaméogo s’est engagée à œuvrer dans ce sens avec les 2 millions de F CFA reçus par son association. L’association Kabeela de Ziniaré dont elle est membre a pour mission la construction d’une garderie et le traitement du moringa, cette plante aux vertus curatives et nutritives.

Avant de signer les accords de  projets, l’ambassadeur américain a rappelé aux lauréats que leur participation est une condition essentielle au développement du Burkina Faso et, dans un contexte mondial, pour le progrès de tous, y compris les Etats-Unis d’Amérique.

Mouniratou LOUGUE
Burkina24


Article similaire

Il y a 4 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *