Ils assomment le magasinier, tuent son ami avant d’emporter près de 14 millions de F CFA

Le commissariat de police de Nongr-Mâassom a mis la main sur un dangereux gang de braqueurs.  Ces derniers, ainsi que leur butin ont été présentés à la presse ce 10 décembre. C’est le commissaire principal de police Joseph TONI qui a fait le point devant les journalistes.

Faits. Le dernier forfait des malfrats date du 14 novembre 2014. Ce jour-là, aux environs de 18h, le sieur KABORE Karim, 30 ans, employé de commerce  domicilié à Mogtédo / Zorgho  était dans son magasin.

 Il a été surpris par  « trois bandits de grand chemin dont deux étaient armés chacun d’un fusil Kalachnikov et le troisième d’un pistolet automatique et d’un fusil de chasse calibre 12mm ». KABORE Karim, propriétaire du magasin a été assommé et son ami SOUDRE Ouda, abattu sur place.

Les bandits ont quitté le magasin avec neuf millions sept cent quatre vingt cinq mille(9.785.000) francs CFA et des cartes de recharge d’une valeur d’environ quatre millions cent mille(4.100.000) F CFA.

C’est alors que suite à une plainte, les enquêteurs ont pu mettre aux arrêts treize membres présumés du gang : cerveaux, complices, receleurs. Sont considérés comme cerveaux PAFADNAM Souleymane (chef de bande), SOME  T. Désiré, SAWADOGO Amadou, BADHIO Moumouni, COMPAORE Ratodo dit Nestor et TAPSOBA Issaka.

L’enquête a permis de saisir de nombreux objets dont des fusils, des pistolets, des cartouches de fusil, huit motos et un véhicule de marque Toyota Corolla… Certains objets seront restitués à leurs propriétaires déjà identifiés.

Mode opératoire. Le mode opératoire des bandits était bien particulier. D’après le commissaire de police, c’est « avec violence » qu’ils agissaient. Et afin de faire disparaître toute trace de l’argent volé, la bande se scindait en deux : une au Burkina Faso et l’autre dans un pays voisin.

Le commissaire Joseph Toni (2e à g.) et ses collaborateurs
Le commissaire Joseph Toni (2e à g.) et ses collaborateurs

Le butin engrangé au Burkina était transféré dans l’autre pays. La bande présente dans cet autre pays transférait à nouveau l’argent au Burkina.

Selon le commissaire principal de police, le préjudice causé par la bande s’estime à « plus de 30 millions » de F CFA. Les membres arrêtés sont détenus au Commissariat de police de Nongr-Mâassom en attendant d’être déférés devant la justice.

Le commissaire n’a pas manqué de remercier « la population pour sa franche collaboration qui a permis l’aboutissement de cette enquête ». Les numéros verts restent à la disposition de la population et ce sont : le 1010, pour le CNVA, le 16 pour la Gendarmerie Nationale et le 17 pour la Police Nationale.

I.S
Burkina24


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

51 commentaires

  1. F?licitations aux policiers et ? ceux qui ont concouru ? l’arrestation de ces bandits.Nous esp?rons bien que la justice ferra le leur.

  2. J’ose croire que le changement en cours n’est pas seulement pour mettre fin aux pratiques de Blaise COMPAORE mais aussi au niveau de nos corps de s?curit?. Des banqdits sont arr?t?s apr?s de sforfaits (vol, assassinat, viole etc..) apr?s que de braves personnes se soient s?rieusement donn?s. Quelque temps apr?s, on revoit les m?mes bandits dehors. A quoi sert nos d?cisions de justice? Tout comme le combat contre le corrupteur, il faut combattre ceux qui complice dans la mise ? libert? des bandits. Si effectivement, les bandits eux-m?me constatent qu’apr?s un forfait, ils sont punis conform?ment ? la loi, vous verrez que ?a va changer. Je sais que certains hommes honn?tes de nos forces de s?curit? sont d??courag?s mais quoi faire si des cll?gues complices sont prot?g?s par les soit disant « hommes forts du r?gime ». Le banditisme constitue un ?l?ment bolquant pour toute ?conomie.

  3. l’etat doit prendre ses responsabilites pr eviter la recidive si non ils apparaitront un jr et semer le caoh. merci

  4. wai c? clair celui ki tue par lep?e doi perir par lep?e.ces salopart doivent etr tu? a la place publik o yeux du monde walai

  5. Il fo d?cr?t? 1nouvel loi,pour tuer ces salopard ki nous fatigue!!!comsa ils vont diminu?,voir au GHANA!il n’y a pas ces trucs lab?,parck’il ne s’amuse pas avec des type comsa!

  6. Qu’on fasse en fin d’ann?e le bilan du nombre de malfrats arr?t?s et que les journalistes fassent des enqu?tes que sont devenus ces bandits

  7. Mr Do Fid?le, si on les purge avec de l’acide, nos vautours qui vont consommer leurs restes passeront de vie ? tr?pas.Toute chose qui menacerait notre ?cosyst?me.N’est-ce pas? Ces criminels devraient ?tre condamn?s ? mort et pendus sur la place publique.

  8. ils ont ose abatr un innocent de san froid faite les subir le mem sort.cest la recompense ke merite leur forfait.ke personne ne soit complice de ces imbecils.a mettre hors d,etat de nuir;droit de lhom d,accord mais priorite aux victimes

  9. pardon qui vole a bras arm?e ses gents devrais ?tre eliminer nous voulons patrie le burkina propres pas prison pour eux si nonon doit les mentenire encore

  10. Toutes mes f?licitations ? Mr Tony et son ?quipe, qui chaque jour prennent des risques pour assurer notre s?curit?, je demande vivement aux autorit?s de bien vouloir mettre a la disparition de ces hommes tout le matos n?cessaire pour venir ? bout de ce fl?au qui gangr?ne notre pays.

  11. Felicitations a nos forces de l’ordre. Courage et nettoyer ce pays de ces brigands perturbateurs de la quietude des honnetes citoyen. Paix a l’ame de la victime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page