Développement stratégique : Les six axes du plan « Mali numérique 2020 »

785 0

Le plan « Mali numérique 2020 » est en cours d’élaboration par le gouvernement malien. Comme ses voisins, le Mali voit dans les TIC un moyen de développement socioéconomique. Le document de 65 pages, selon « Mali Actu », portant sur six grands axes, en préparation par un groupe d’experts nationaux, devrait bientôt être présenté au Conseil des ministres pour validation.

Le numérique constitue un important levier d’inclusion sociale et de bien-être humain via un meilleur accès à l’information, à la connaissance et au savoir.

Le document du plan « Mali numérique 2020 » contient 6 principaux axes à savoir :

1) Généraliser l’accès aux réseaux et services numériques

Ce point porte sur la poursuite, l’intensification et le déploiement de l’infrastructure large bande pour la transmission et les réseaux d’accès. Il comporte la pose de 4.500 km de câble de fibre optique pour la connexion des huit capitales régionales et l’interconnexion du Mali aux voisins,

l’équipement en numérique des établissements d’enseignement et de santé, le développement du haut débit mobile, la réussite du passage au numérique audiovisuel d’ici le 17 juin 2015.

2) Développer la production et l’offre de contenus numériques

Cet axe se focalise sur le développement, la production et l’offre de contenus numériques locaux. La création du portail « www.mali.ml » est une des étapes importantes de cet axe.

3) Diversifier les usages et services numériques

Il s’attèle au développement des usages et services numériques, le développement de l’administration électronique et l’amélioration de la productivité des entreprises et le développement des nouveaux usages.

Présentation du plan "Mali numérique 2020"
Présentation du plan “Mali numérique 2020” (Photo: Ecofin)

4) Développer l’industrie locale du numérique

Cet axe s’emploie à adapter la gouvernance du secteur aux enjeux du numérique, favoriser le développement des entreprises TIC locales, promouvoir la culture numérique au sein des grandes entreprises et développer des start-ups.

5) Constituer le capital humain

Il s’agit d’élaborer et mettre en place un plan de formation initiale répondant aux besoins du secteur du numérique.

6) Instaurer la confiance numérique

Il s’agit de mettre à niveau et de renforcer le cadre législatif, mettre en place les structures organisationnelles appropriées, promouvoir et sensibiliser les acteurs de la société à la sécurité des systèmes d’information.

Cette idée de développement stratégique du Mali à travers les TIC est un exemple pour les autres pays africains, car la technologie ne peut en aucun cas être mis à l’écart du développement économique d’un Etat, au contraire elle peut contribuer énormément à sa floraison.

D’ailleurs, il ne faudrait pas oublier la date butoir du passage au numérique (17 juin 2015) dans des pays d’Afrique notamment le Burkina qui est en phase de transition politique.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Étalons locaux, ce sera Krol

Posté par - 24 avril 2018 0
La Fédération Burkinabè de football (FBF) a désigné le nouvel entraîneur des Étalons locaux. Il s’agit de Seydou Zerbo dit…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *