Assainissement du cadre de vie : le CSPS de Gounghin reçoit la visite de ‘’volontaires’’

149 0

Les malades admis au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Gounghin et les agents qui y travaillent ont vu leur cadre assaini le mardi 9 décembre  2014, car débarrassé de ses déchets plastiques.

C’est l’œuvre d’une association, l’Association Jeunesse sans frontière du Burkina (AJSFB) dont l’un des objectifs premiers est l’assainissement du cadre de vie et de travail de la population dans un esprit de solidarité.

En effet, l’association à travers ses volontaires a mené une journée de salubrité au Centre de santé et de promotion sociale de Gounghin dans la perspective de la mise en œuvre de son projet de collecte et de valorisation des déchets plastiques dans l’arrondissement n°2 de Ouagadougou.

Cette activité du projet intervient au moment où le ministère de l’Environnement et des Ressources halieutiques a engagé une croisade contre les sachets plastiques. La collecte et la valorisation des sachets plastiques vont sans doute contribuer à la lutte du département de l’environnement pour un cadre de vie sain et propice au travail.

Le responsable du CPSP s’est réjoui que l’enceinte du CSPS ait été débarrassée de ses ordures et encouragé les volontaires pour leur acte. L’association quant à elle, a animé, à son siège, un théâtre forum en vue de sensibiliser la population aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et assainissement.

Plusieurs autres activités ont déjà été menées dans le cadre de ce projet de collecte et de valorisation des déchets plastiques dans l’arrondissement 2 de Ouagadougou, parmi lesquelles des formations et des sensibilisations des bénéficiaires du projet aux techniques de valorisation des déchets.

En attendant la réalisation d’un centre de traitement de déchets à Ouagadougou, les déchets collectés rejoignent les centres de traitement de la mairie.

Avec pour but de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations de l’arrondissement n°2, en particulier et de la ville de Ouagadougou en général, ce projet de trois ans (2014-2016) est piloté par l’AJSFB conjointement avec l’ONG Autre-Terre, avec l’accompagnement financier de Wallonie-Bruxelles international (WBI).

Boureima LANKOANDE
Burkina24
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre