Assemblée générale du personnel : Le Ministère de l’économie numérique innove

657 0

Le ministère de l’Economie numérique et des postes a organisé ce mardi 16 décembre 2014 au Centre national des archives, une assemblée générale du personnel du département, présidée par le ministre de tutelle, Amadou Nébila Yaro.

Au cours de cette rencontre, les participants vont suivre une projection faite par un expert sur la démarche qualité dans laquelle le ministère devrait s’inscrire, un exposé sur le fonctionnement des services, des points de divers.

Première du genre dans ce département ministériel et même dans l’administration publique en général, cette retrouvaille sonne comme un cadre de concertation de tout le personnel au-delà des réunions de services, de direction, des Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM).

Le ministre, à l’ouverture des échanges, a exhorté chaque agent à aborder toutes les questions pour la bonne marche du ministère car, sa réussite à lui à la tête du département, est tributaire de l’apport de tous.

Présidium

Il s’agit pour le ministère de s’inscrire dans une démarche qualité dans une perspective plus large, décortiquer les difficultés et préoccupations diverses en vue de trouver des voies et moyens idoines et adéquats pour mieux conduire le ministère.

«Nous sommes dans la transition et nous voulons que les choses changent. Nous avons estimé que l’Assemblée générale était le lieu indiqué.

Il s’agit de mettre en place de nouveaux outils de gestion », a précisé le ministre, afin « qu’ensemble nous puissions engager le processus de la culture du résultat ».

Tous, personnel comme responsables, ont loué la tenue de cette AG et voient en elle un véritable cadre pour forger la confiance et le succès au sein de leur administration.

Selon Daouda Dao, agent du ministère, la présence des différentes directions traduit leur engagement à poser leurs attentes de la rencontre sans détour. « C’est une première dans l’administration d’organiser une Assemblée générale du personnel », a-t-il reconnu.

Par ailleurs, le ministre Yaro a besoin de l’appui de ses agents pour conduire ses missions dans ce gouvernement de transition. C’est entre autres poursuivre la modernisation du cadre juridique et institutionnel des communications électroniques, le promouvoir,  faire en sorte que les TIC soient appropriées par l’ensemble de la population, améliorer sensiblement les prestations des communications électroniques.

Boureima LANKOANDE
Burkina24


Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *