22e forum des contrôleurs financiers : Des engagements à plus de rigueur

Le 22e forum des contrôleurs financiers s’est tenu les 15, 16 et 17 décembre 2014 à Ouagadougou sous le thème «le contrôle de l’exécution physique de la commande publique». Organisé par la direction générale du contrôle des marchés publics et des engagements financiers, cette édition a permis de faire l’état des lieux et de formuler des recommandations et engagements.

Au soir des trois jours de travaux de cette édition,  il ressort que  le contrôle occupe une place de choix dans un système de gestion saine, rigoureuse et transparente des finances publiques, que le respect des dispositions réglementaires en matière de contrôle de l’exécution physique de la commande publique participe d’une bonne gouvernance politique et économique et les autorités assignent une responsabilité aux contrôleurs financiers en matière de contrôle de l’exécution physique de la commande publique.

Les controleurs financiers presents à la ceremonie de cloture du 22e forum
Les contrôleurs financiers présents à la cérémonie de clôture du 22e forum

Les contrôleurs ont donc pris l’engagement de poursuivre la mission de contrôle de l’exécution physique de la commande publique qui leur est confiée avec probité et rigueur.

Toutefois, ils ont recommandé aux autorités du ministère de l’économie et des finances (MEF), de mettre en application ou d’œuvrer à la mise en application effective des sanctions prévues à l’encontre des personnes reconnues responsables de mauvaises exécutions physiques de la commande publique.

Ils ont aussi recommandé la prise de mesure pour renforcer les capacités de la direction générale du contrôle des marchés publics et des engagements financiers (DG-CMEF) sur le plan humain, matériel et financier pour l’exercice efficace du contrôle de l’exécution physique de la commande publique.

Le secrétaire général du MEF, Tibila Kaboré, qui s’est dit conforté dans l’idée que les contrôleurs financiers mesurent pleinement les enjeux des questions liées à la bonne gouvernance a relevé l’importance des conclusions.

Tibila Kaboré, secretaire général du MEF
Tibila Kaboré, secrétaire général du MEF

«Les résultats de vos concertations seront d’une importance certaine pour la mise en œuvre des reformes», leur a-t-il affirmé, tout en s’engageant à ne ménager aucun effort pour les accompagner dans l’exécution des résolutions et recommandations adoptées.

Pour ce faire, il les a encouragés à jouer pleinement leur rôle dans la modernisation de la gestion des finances publiques, afin de contribuer à la hauteur des attentes, à la lutte contre les pratiques contraires à la bonne gouvernance.

Mouniratou LOUGUE
Burkina24


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page