L’AJIR prépare l’alternance générationnelle en 2015

699 2

Le jeune parti politique de l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la République (AJIR) se prépare à agir pour « une alternance générationnelle en 2015 ». Cela commence par une rentrée politique, actée ce 20 décembre 2014 à Ouagadougou.

Comme tout parti politique, l’AJIR veut conquérir le pouvoir d’Etat et il compte s’en donner les moyens. L’obstacle majeur qui se dressait sur son chemin, se nommait « Blaise Compaoré ».

L’obstacle « Blaise Compaoré » est levé. « Cet obstacle levé à la faveur de l’insurrection populaire (…), l’AJIR met désormais le cap sur sa mission première, celle du renouvellement de la classe dirigeante avec l’arrivée d’une élite jeune et l’implication de la jeunesse en amont et en aval de toutes les politiques de développement au Burkina Faso ». Tel est le vœu formulé à l’occasion de la rentrée politique du parti, ce samedi.

« Nous allons demander à la jeunesse d’aller jusqu’au bout en impulsant l’alternance générationnelle », ajoute le président du parti, Adama Kanazoé, qui estime que la jeunesse ayant été le fer de lance de l’insurrection, elle doit poursuivre ses efforts pour que ses aspirations soient enfin prises en compte.

Réorganisation. L’AJIR compte être la voix de cette jeunesse. Mais avant, il veut se préparer et s’organiser. C’est ainsi qu’un plan stratégique sera adopté pour la période 2014-2015, à l’occasion d’une session extraordinaire du Bureau politique.

Ensuite, le parti, selon les confidences d’Adama Kanazoé, va revoir la réorganisation de ses organes, pour y créer des commissions spécialisées, entres autres, dans les questions de la mobilisation des élèves, étudiants et des femmes, et pour mieux implanter l’AJIR dans les 45 provinces.

Espace études pour les étudiants. Un congrès est également prévu pour 2015. En attendant, pour se conformer à sa mission d’aide et d’écoute à la jeunesse, selon Adama Kanazoé, un espace étude sera officiellement ouvert aux élèves et étudiants au sein du siège du parti, le 27 décembre prochain.

L’AJIR s’ouvre également une fenêtre sur le monde et sur le Burkina, à travers le lancement d’un site web disponible au www.ajir.org.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Bravo ? ADAMA KANAZOE pour sa lutte si franche. A le voir on sent ce charisme qu’il a de vouloir le changement et la jeunesse consciente d?chain?e. Puisse Dieu l’aider ? atteindre ses objectifs

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *