Gabon : Au moins un mort pendant une manifestation demandant le départ de Bongo

373 12

L’opposition gabonaise, avec en tête, l’ancien président de l’Union africaine, Jean Ping, a appelé ses militants à un meeting ce 20 décembre 2014 à Rio, un carrefour d’un des quartiers de Libreville, la capitale. 

Cette manifestation a été interdite par les autorités gabonaises. Des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et les manifestants. Les deux parties ont échangé gaz lacrymogène et jets de projectiles.

Le bilan officiel, présenté par le Procureur de la République, fait état d’un mort, un étudiant gabonais de 30 ans. Mais sur certains médias gabonais, on estime que le bilan des morts est plus lourd ainsi que de nombreux blessés. L’opposition, elle, fait état de trois morts.

L'image de la victime (copyright, Gabonactu)
L’image de la victime (copyright, Gabonactu)

Le procureur  a également qu’il y a eu “des actes de vandalisme”, notamment des boutiques “saccagées” et “des voitures incendiées”.

Le calme est revenu vers le soir.

A la veille de la manifestation, Jean Ping a dénoncé des actes d’intimidation à l’égard des leaders de l’opposition. Les manifestants réclament le départ du président gabonais Ali Bongo, au pouvoir depuis 2009.

Le 19 décembre 2014,  le chef du bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (Unoca), Abdoulaye Bathily, a souligné l’urgence d’un dialogue entre le gouvernement et l’opposition pour trouver (…) une solution pacifique à l’impasse actuelle” et “éviter que le Gabon bascule dans une crise profonde“.


Photo Une : Les manifestants ont réclamé le départ du président Ali Bongo / Copyright Gabolibre.com

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 12 commentaires

  1. Chaque peuple a les dirigeants qu’il m?rite. Bongo P?re a regn? sur le peuple Gabonais pendant 42 ans. Les Gabonais ?taient o? pendant ce temps? Il est remplac? par son fils qui risque ?galement de rester longtemps au pouvoir, la constitution gabonaise n’ayant pas pr?vu de limitation de mandat. C’est pour cette raison qu’il doit quitter ou proc?der ? des r?formes en vue de limiter le nombre de mandats. Le Gabon est une r?publique et non une monarchie. Tous ceux qui ont ces ambitions monarchiques ou dynastiques doivent savoir que leur ?poque est r?volue , notamment Aly Bongo et Eyad?ma fils.

  2. La Bible d?clare "qu'il y a un temps pour toute chose". L'histoire nous l'a prouv?e et continuera ? le faire. Le syst?me capitaliste s'est d?truit de l'int?rieur et non de l'ext?rieur; ne nous voilons pas la face, le syst?me PDG est arriv? ? terme, il se d?truira de lui-m?me, ce ? quoi nous assistons au quatidien ne sont que les fissures qui montrent que bient?t l'eau va rompre la digue.
    En tant qu'intellectuel, je pense que le PDG avoir un dialogue franc (une conf?rence) pour pr?server la paix qui a ?t? tr?s cher au d?funt pr?sident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre