Burkina : Le gouvernement dément avoir passé un marché de gré à gré

583 21

Le gouvernement dément avoir conclu un marché de gré à gré portant sur, entre autres, l’aménagement d’une voie menant au champ du président de la transition, Michel Kafando.

Le gouvernement commence à réagir à certains aspects de l’affaire “Moumouni Dieguimdé”. Depuis sa nomination  à la tête du ministère des transports et du désenclavement, il est désavoué par de nombreux agents.

Ces derniers, lors d’une conférence de presse ce 27 décembre 2014, ont déclaré qu’un marché de gré à gré avait été conclu pour faire des travaux d’aménagement, entre autres, sur la route du champ du président Kafando et aux environs d’une église fréquentée par le Premier ministre Isaac Zida.

Le gouvernement a démenti cette information lors d’une communication orale faite par le Secrétaire général du gouvernement, en Conseil des ministres, ce 30 décembre 2014.

Le Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres a (…)  informé le Conseil, qu’aucun dossier de marché de gré à gré relatif à des travaux d’aménagement de routes menant au domicile privé du Chef de l’Etat ou à sa ferme, de ralentisseurs aux alentours de l’église fréquentée par le Chef du Gouvernement, ou de parking municipal, n’a été à ce jour réceptionné par ses services en vue d’une éventuelle programmation en Conseil des ministres.

Par conséquent, le gouvernement rassure les populations quant à son attachement au respect strict des procédures de passation des marchés publics“, peut-on en effet lire dans le compte rendu du  Conseil des ministres.

Ce que Dieguimdé a dit. Lors de la conférence de presse que le ministre des transports a donnée le 28 décembre 2014, il a déclaré ceci, selon ses propos retranscrits par nos confrères de L’Observateur Paalga : «Dans les normes, avant que le Président du Faso, le Premier ministre et le président du CNT (Parlement) prennent fonction, le ministre des Transports que je suis doit s’assurer, de concert avec leurs hommes de sécurité, que les lieux qu’ils fréquentent habituellement sont exemptés de tout danger et de tout obstacle de manière à compromettre leur sécurité.

C’est la règle partout dans le monde. Vous en convenez, cette situation est arrivée brusquement. On a attiré mon attention sur ce fait quand je suis arrivé. Et je vous informe que nous allons commencer les travaux chez le président du CNT également. Il y va de la sécurité des personnes que nous avons choisies pour conduire notre destinée pendant la transition

Le reste. Pour ce qui concerne cependant les travaux d’aménagements en bordure de la résidence privée du président de la transition et sur la route de son champ, le directeur général des Ouvrages d’art, Issa Nana, a expliqué, toujours au cours de cette conférence de presse,  que les aménagements de 5 rues  à Wemtenga (quartier du président) et de la route Ouaga-Komsilga passant par Brafaso  (route du champ du chef de l’Etat) sont des travaux d’urgence dont les devis sont en préparation, mais qui ne sont pas encore parvenus au ministre.

Quant aux ralentisseurs, le directeur général de l’entretien routier, Adama Sorgho, a expliqué qu’ils sont souvent construits sur demande. Il a présenté  une demande en date du 23 décembre 2014 de la mission biblique internationale sise sur la Nationale 5 pour quatre ralentisseurs.

Les agents du ministère ont encore manifesté ce mardi pour demander la démission du ministre Dieguimdé. Ils ont reçu le soutien de la Confédération général des travailleurs du Burkina (CGT-B) et du mouvement Le Balai Citoyen.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 21 commentaires

  1. C’est plusque grave, je demande seulement une chose: Demission du gouvernement et de la CNT et recommencons ? z?ro. r?culons mieu avant de sauter.Il n’y a que du mensonge dans ce groupe de transition.

  2. Le chien ne change jamais sa maniere de s’assoire.Les philosophes l’ont dit aussi que le pouvoire politique ? proprement parl? est la classe organis?e pour l’oppression des autres.chers dirrigeants,laissez vos amis de l’Eglise ou de village et nommez correctement les responsables.bonne ann?e a tous et a chacun!amen!

  3. Vraiment d?plorable de la part de ce r?gime de transition. En tout cas moi je ne fais pas et je ne ferai jamais confiance a cette clique de Zida. Ce n’est que la copie conforme du r?gime compaore, des menteurs de la pire esp?ce, toujours entrain de gaver la population de promesses belliqueuses, populistes et mensong?res. Q dieu sauve mon faso. Vivement qu’on aille le plus vite aux ?lections.

  4. Le gouvernement dement et ment . A peine installee , cette equipe traine deja de nombreuses casseroles . Il n, y a pas de fumee sans feu , dit-on . Ne jouez pas avec le feu ! Le clan Compaore en fuite en saint quelque chose .

  5. Dans tout ?? l? que foutent les Loada, les Filiga et autres dans ce gouvernement? Et le CNT charg? de contr?ler l’action du gouvernement? Il risque d’avoir une seconde r?volution.

  6. Les ralentisseurs semblent d?j? construits combien de temps a t il fallu ? ce ministre pour recevoir la demande ! L’analyser, faire un appel d’offres, recevoir les offres, les analyser, choisir une entreprise, commencer et terminer le travail quand on sait qu’il y a eu tr?s peu de jours ouvrables entre temps….. Hihihi ?a ?a ressemble ? un autre mensonge de nos gouvernants

  7. La demande de ralentisseurs a ?t? faite le 23 d?cembre et le 27 de ce m?me mois, les ralentisseurs ?taient d?ja construits. entre ces deux dates, il n’y a eu que deux jours ouvrables : les 24 et 26 d?cembre. Questions :
    – combien de temps a ?t? consacr? ? l’?tude du dossier ?
    – Combien de temps a-t-il fallu pour s?lectionner le fournisseur ?
    – combien de temps a-t-il fallu pour conclure le march? ?
    – combien de temps a-t-il fallu pour construire les ralentisseurs ?
    – LE GOUVERNEMENT VEUT-IL TOMBER AUSSI AVEC DIEGUEMDE?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *