Burkina : Les Corps constitués présentent leurs doléances au Chef de l’Etat

Les corps constitués, représentant les différentes couches sociales, politiques et économiques du peuple burkinabè, ont présenté leurs vœux pour la nouvelle année 2015 au Président du Faso, Michel Kafando, ce mardi 30 décembre 2014 au Palais présidentiel. Cette cérémonie de présentation de vœux a constitué également le lieu d’expression des doléances .

Le porte-parole des corps constitués, lors de la traditionnelle présentation de vœux au Président du Faso, était Alain Thierry Jean Baptiste Ouattara, secrétaire général du Gouvernement et du Conseil des Ministres.

Cette présentation de vœux porte, sans aucun doute, un cachet particulier en raison des évènements que le Burkina a connus notamment l’insurrection populaire. Le Pays a d’ailleurs connu une baisse de son taux de croissance : 6,8% en 2013 contre 9% en 2012.

Alain Ouattara, au nom de tous les corps constitués du pays, a « exprimé sa gratitude et sa reconnaissance au Chef de l’Etat pour son esprit de sacrifice et de patriotisme en acceptant de présider aux destinées des Burkinabè, malgré l’immensité de la tâche et l’urgence de la situation ».

Des vœux de santé, de succès et de clairvoyance ont été formulés au Président du Faso, sa famille, ses proches et l’ensemble de ses collaborateurs afin que Dieu le soutienne dans sa volonté de faire du Burkina, un pays de paix. Par ailleurs, de nombreuses doléances ont été exprimées au Chef de l’Etat, ce mardi 30 décembre :

L’Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso sollicite une accélération du processus de mise en place du fonds d’appui à la presse privée et un accompagnement de la transition numérique.

Le secteur privé exhorte le Chef de l’Etat à s’engager personnellement ainsi que toutes les autorités de la transition afin de consolider les acquis pour inscrire l’économie du pays sur la voie de la prospérité.

La Commission nationale des droits humains a noté une avancée considérable, mais demande une réelle autonomie administrative et budgétaire afin de mieux réussir sa mission.

L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat souhaite le renforcement des capacités de son personnel par des formations adaptées, la mise à disposition de moyens humains, matériels et financiers.

Le médiateur du Faso compte assurer en 2015 une meilleure accessibilité des citoyens à ses services et un plein exercice de ses attributions.

Les acteurs culturels apprécient les efforts consentis pour leurs rayonnements, mais sollicitent l’opérationnalisation du statut professionnel, social et fiscal de l’artiste Burkinabè.

Les Universités expriment, entre autres, le besoin d’accroissement des capacités d’accueil et de gestion des flux d’étudiants et l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Les collectivités territoriales souhaitent la mise en œuvre effective du transfert des compétences et des ressources pour la bonne conduite de la gouvernance locale.

Le Président du Faso a, pour sa part, indiqué qu’il a « pris bonne note des différentes doléances formulées », mais sollicite le soutien et la responsabilité de tous afin de mener à bien ces missions.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page