Le Président Kafando lève la suspension de l’ADF/RDA et du CDP

591 54

Acte de clémence du Président Michel Kafando à l’occasion du nouvel an. Il a en effet décidé de lever la suspension de l’ancien parti au pouvoir, le CDP, et de son soutien, l’ADF/RDA.

Michel Kafando déclare que cette décision est guidée par le souci d’inclusivité de la transition et du processus électoral. Il met cependant en garde les concernés.

Mais je tiens à les avertir que la Transition n’aura pas d’état d’âme, s’il advenait que ces mêmes formations politiques s’adonnent à un activisme débordant, au point de menacer la sécurité de l’Etat“, déclare le président Kafando.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 54 commentaires

  1. meme Si tu r?ve reveille toi il ya pas un partit qui peux batre le cdp et ont fera en 2015 les revolutinaires la il sont conbien c’est une poign? d’estremise soutenir par quelque millitaires ont va les ecrass? aveux nos dent c’est arigo

  2. le grande partit le cdp vous salu souhaite bonne et heureuse anne 2015 a vous les revolitinaires le cdp va reconquerire le pouvoir retoure trugnofalle a cosiam nous allons requiper? notre palais apres quelqu? mois de cong? vive le cdp vive le burkina vive le majorit? silencier

  3. Le CDP et ses alli?s vous souhaitent une bonne et heureuse ann?e 2015. 2015 sera une ann?e pleine de sant? et surtout une ann?e de reconqu?te politique du pouvoir.Restons mobilis?s pour de nouvelles victoires. Vive le peuple du Burkina, vive les militantes et militants du CDP. En avant pour d’autres victoires

  4. Decision inopportune car ces deux partis politiques ont failli conduire le Burkina Faso a la guerre civile ou au chaos . Pourquoi ne pas demander le blocage des avoirs de tous genres du clan Compaore en fuite a l,etranger ? Le pays a grand besoin de ces dizaines sinon de ces centaines de milliards pour se reconstruire .

  5. Et puisque la suspension des partis politiques devant participer aux ?lections qu ils sont charg?s d organiser avait ?t? une surprise g?n?rale car inattendue et du moment o? le gouvernement estime qu ils ne sont plus une m?nace pour la suret? de l Etat ? condition aussi qu ils respectent leurs engagements ,cette lev?e n est-elle pas opportune parce que justement une partie de l ?lectorat qui se reconnait dans ces partis suspendus se sentait exclue?

  6. un non ?v?nement suspension r?habilitation limogeage rien que des d?cisions populiste rien de concret pendant ce temp la roue tourne n oubliez pas qu a l heure du bilan vous aurez des comptes a rendre il faut aller a l essentielles ce pour lequel vous ?tes la c est a dire organiser des ?lections dans les plus brefs d?lais

  7. il est revenu a la raison ont ne peux pas disoudre un partit majoritaire qui fait 85%de la populasion kafando zida ecout? le pleuples burkinab? et non pas les revolitinaires sinon vous aller envonc? le burkina

  8. c c k ?a laissait sou entendre,suspendr pour fair valoir leur credibilit? face o peuple.il pouvait purement e simplement les dissoudre.c l debut,ils ns decevron plu k ?a car o fond l presi est fictif e c l premier ministe ki agi pourtan jusk? preuv d contraire est en relation avec lancien regime.la dissolution e la mutation des agents du rsp nous l prouveront.

  9. n’importe quoi . Tjours la vieille danse des anciens. Esp?rons de vrais changement apr?s les ?lections. Et les morts !?. CDP, CDPA ABC , pititi , proutoutou de merde . Pauvre Afrique toujours aux ordres. Heureusement nous avons connu des braves comme thomas sankara, sekou tour?, Mathieu kerekou etc… .

  10. au nom de la reconciliation Je salut ce geste du presi. mais vigilance a tout le peuple Burkinabe, pour que personne ne puisse etre au dessu du peuple. EN BAT les politiciens malhonnette au faso