Vote des Burkinabè de l’étranger : Les craintes du président Kafando

Le Président du Faso, Michel Kafando, a reçu en audience, ce mardi 6 janvier 2015, les représentants des différentes couches sociales et politiques du Burkina. Le Chef de l’Etat dit avoir peur que « quelque chose soit sciemment manigancé » en particulier depuis la Côte d’Ivoire où se réfugie l’ancien président Blaise Compaoré.

« Il y aura des élections en novembre 2015 ». On peut retenir cette affirmation de Michel Kafando faite à ses visiteurs, ce mardi 6 janvier au Palais présidentiel.

Les agences financières et les pays voisins seraient prêts à aider le Burkina dans l’organisation des élections qui se veulent transparentes, démocratiques et acceptées par tous.

Mais avec ou sans la participation des Burkinabè de l’étranger ?

A cette question, le Chef de l’Etat a laissé entendre que « le vote de nos ressortissants à l’étranger représente un problème difficile ».

« Je sais qu’un peu partout en Afrique, en Amérique, en Europe, etc., l’ancien régime avait essayé déjà de cadrer les choses. Mais quand on voit dans la réalité, c’est plus difficile que ça. Parce que nous n’avons plus que 9 mois pour organiser les élections. Encadrer ces élections à l’étranger, ça va être plutôt difficile », a-t-il expliqué.

Le Président a attesté également que « le problème qui perturbe, c’est le vote de nos ressortissants en Côte d’Ivoire qui risque d’être assez difficile. C’est la plus forte communauté que nous ayons à l’étranger ».

Pays où se trouve Blaise Compaoré. Michel Kafando a cependant rassuré ses visiteurs que ce qui est certain, entre le Burkina et la Côte d’Ivoire, jamais il y aura de problème fondamental et que les deux peuples sont unis.

D’ailleurs, selon le Président du Faso, « à la réunion de Nouakchott, le président Alassane lui-même m’a appelé et a demandé qu’on se rencontre. On s’est rencontré et on s’est compris ».

Toutefois, Michel Kafando dit avoir participé à trois réunions sous régionales et l’atmosphère était très bonne. Malgré cela, qu’ « il y a d’autres pays notamment la Côte d’Ivoire qui n’a pas bouclé les choses au début comme nous l’aurions souhaité. J’ai dit au Président ivoirien, je comprends votre gène parce que Blaise Compaoré se trouve chez vous ».

Méfiance ? Pour lui, « c’est le pays où forcément nous n’avons pas beaucoup d’amis. Certaines opérations auraient dû être faites mais ne l’ont pas été notamment les cartes consulaires dont on aurait confié la confection à un Ivoirien ». Jusqu’à présent, il dit ne pas voir clair et s’il faut reprendre tout cela, ça sera difficile.

« Nous avons peur aussi que le danger ne vienne de là-bas. C’est-à-dire qu’il ne faudrait pas que nos propres élections soient perturbées ici au Burkina parce qu’à l’autre côté, on aurait sciemment manigancé quelque chose. C’est un problème que nous sommes en train d’étudier avec la CENI », a dit Michel Kafando.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

30 commentaires

  1. Si les trois millions de Burkinabe de C?te d'Ivoire ne votent pas, ils seront en droit de contester la l?galit? et la l?gitimit? du pouvoir issu des ?lections 2015. C'est ? la junte Zida-Kafando de choisir si elle veut ramener le Burkina en arri?re, dans l'autocratie populiste ou l'amener vers l'avant, dans une d?mocratie exemplairement inclusive. Dans tous les cas, les exclus ne se laissent JAMAIS faire.

  2. A l’?tape ou nous sommes, nos compatriotes ne peuvent pas participer a c? ?lections vu que techni quement rien n? fait:1)la carte consulaire. combien d burkinab? sont recens?s dans ces pays? 2)ces citoyens sont d qel bord politiques?un p d ka m?m dan no propos. personne n’est contre personne ici m? voyons les choses en face

  3. hnte a vous et ceux qui se dise plus burkinab? que les autres ses simple vous voulait que L, UPC ne gagne pas les election de 2015 si non pourquoi parceque ya que lui a le carrure d,un dirangeant qui peut obeire a son peuple a tous moment si le besoin est fait HONTE A VOUS

  4. Il ne pouvait en ?tre autrement. Le camp des « On gagne ou on gagne » le souhaite ainsi. Qui roule pour qui ? On sait mais on dit pas. Wait and see !

  5. Il ne pouvait en ?tre autrement. Le camp des « On gagne ou on gagne » le souhaite ainsi. Qui roule pour qui ? On sait mais on dit pas. Wait and see !

  6. JE PENSE QUE LE ROLE DE LA TRANSITION ETAIT DE METTRE TT EN OEUVRE PR PREPARER LES ELECTIONS EN NOV 2015,SI ?ELA SE TROUVAIT QUE NS FRERES ET SOEUR A L,ETRANGER DTIENNEMT LES CARTES D,ELECTEUR QU,ON LEUR PERMETTENT DE VOTER C,EST TT,FO QUE LE P.F ET SN P.M VONT SE LAISSER INFLUENCER PAR QUIQUE CE SOIT.

  7. JE PENSE QUE LE ROLE DE LA TRANSITION ETAIT DE METTRE TT EN OEUVRE PR PREPARER LES ELECTIONS EN NOV 2015,SI ?ELA SE TROUVAIT QUE NS FRERES ET SOEUR A L,ETRANGER DTIENNEMT LES CARTES D,ELECTEUR QU,ON LEUR PERMETTENT DE VOTER C,EST TT,FO QUE LE P.F ET SN P.M VONT SE LAISSER INFLUENCER PAR QUIQUE CE SOIT.

  8. Mr Michel Kafando,pdt du faso,si le principe d’une ?l?ction l?gislative et pr?sidentielle son envisag?,la participation des burkinab? de l’?tranger est encore mitig?.Je demande au trio Kafando,Zida et Sy de ne pas ?tre complice de cette exclusion.Nous savons tr?s bien que pour des calcules polithicienne des personnes manoeuvre contre le vote de la diaspora,sans avoir le courage de le dire haut et fort.l’exemple m?me de la c?te d’ivoire fut ?voqu?.pourquoi cette peur?pourquoi vouloir nous exclure?somme nous pas des burkinab? au m?me titre que ceux vivant au pays?somme nous victime de notre nombre?nous suivons vos faits et gestes,pour en t?moign? demain.Nous pr?chons democratie et changement en excluant une partie pour des raisons selon vous de s?curit?,logistique,fiabilit? de document etc…Soyez s?r que cette diaspora vous suit et se fera enttendre.priont que la sagesse habite chac

  9. Notre gandaogo, s’il voulait manigancer, n’acceptera pas quitter le pouvoir ! Il a plein de tours dans sa poche qu’il n’a pas utiliser , donc collez lui la paix !

  10. La preuve que la transition est frileuse, c’est la trouille des dirigeants actuels qui ont t?t fait de se trouver un ennemi objectif ( les burkinab? de RCI). Mauvaise diplomatie! Mais ces gens oublient que s’ils ?chouent dans cette transition, ils seront aussi balay?s d’une mani?re ou d’une autre.

  11. Oui,pour le vote des burkinab? de l’etranger,mais soyons serieux tout de meme: Il fiaut un miminum de condition pour le faire. Si ces conditions ne sont pas reunis,on ne peut pas forcer pour organiser.

  12. Objectivement,il serait tres difficile que les burkinabe de la diaspora vote en 2015. Le travail en amont n’a pas ete fait. Pour eviter toutes contestations et troubles a l’issue de 2015 seul les burkinabe de l’interieur doivent voter. Et tout preparer pour qu’ils prennent part aux echeances de 2020. Cela serait plus objectif.

  13. Mais si tu veux voter Ca voter au faso ?t retourne chez toi en Occident car l’?tat actuel n’a pas la possibilit? car tonton blaise est parti avec lui seul 42 milliards alors qu’est ce qu’on peut faire ? ?t le ministre des finance ???ainsi que les autres voleurs ministres de blaise . L’air est grave au faso c’est pas facile financi?rement ?t techniquement par la .

  14. Si notre pr?sident de transition ?met des doutes sur le vote des burkinab?s de l??tranger surtout ceux de la c?te d’ivoire,? nous de prendre nos gardes.Ne for?ons pas.

  15. les burkinabes de la dispora ont les meme droite que les autres burkinabes arret? la justrasion et la division pour une demoncracie juste il faut que tous les enfants du pays puisse vot

  16. Mais que faites des agents refoul?s de la pr?sidence qui attendent ? la maison? si vous n’en voulez pas, si vous pensez qu’il s’agit de CDpistes appel?s ? la rescousse, renvoyez les ? la fonction publique et ne briser pas leur carri?re. Ce n’est pas juste. Des gens qui n’ont pas demand? ? ?tre affect? la-bas, et on s’en prend ? eux de cette fa?on. Bougez-vous, qu’est-ce qui n’est pas encore r?gle? Renvoyez les au MFPTSS le plut?t possible si vous ne voulez pas, c’est pas grave. Ils sont cal?s ? la maison et touchent leurs salaires pour rien. Ce n’est pas juste non plus.

  17. Mais que faites des agents refoul?s de la pr?sidence qui attendent ? la maison? si vous n’en voulez pas, si vous pensez qu’il s’agit de CDpistes appel?s ? la rescousse, renvoyez les ? la fonction publique et ne briser pas leur carri?re. Ce n’est pas juste. Des gens qui n’ont pas demand? ? ?tre affect? la-bas, et on s’en prend ? eux de cette fa?on. Bougez-vous, qu’est-ce qui n’est pas encore r?gle? Renvoyez les au MFPTSS le plut?t possible si vous ne voulez pas, c’est pas grave.

  18. Nous sommes de?us par ces propos,une fois de plus la diaspora burkinab? qui est le moteur de l’economie risque d’?tre reni?e de son droit de citoyennit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page