Imam Tiendrebéogo : Les attentats en France ne trouvent aucun « justificatif religieux »

696 51

D’après des témoins de l’attentat du 07 janvier contre Charlie Hebdo, les auteurs ont prétendu « venger le Prophète ». Nous nous sommes approchés de Ismaël Tiendrebéogo, imam du Centre d’Etude, de Recherches et de Formation Islamique(CERFI) pour qu’il nous partage son analyse. Il regrette qu’on tue des innocents, mais affirme que le journal n’est pas exempt de tout reproche.

Burkina 24 (B24) : Comment réagissez-vous à l’attaque du journal Charlie Hebdo, le mercredi 07 janvier qui s’est soldée par 12 personnes tuées ?

Imam Tiendrebéogo (IT): C’est dommage ! Je compatis avec les familles des personnes décédées. Savoir que son père ou son mari est sorti et ne rentrera pas le soir est quelque chose de pénible. Mais dans le même temps, il faut dire que la situation en France ne permet pas souvent d’avoir un comportement raisonnable pour certains des acteurs.

B24 : Selon certains témoins, les individus qui ont abattu les journalistes l’ont fait en invoquant le nom de Dieu. Cela est-il compréhensible ?

IT : Il y a environ deux semaines lors de la journée des communautés, je disais que dans certains conflits, les gens ont vite fait de mettre leurs valeurs ou leurs croyances en avant, même s’il n’y a pas à la base une inspiration religieuse à ce qui est fait.

Souvent, on met son action sous le sceau de sa croyance ou de sa foi sans qu’il n’y ait de justificatif religieux. Ceci dit, il faut ajouter qu’en France, la mosquée de Paris avait déposé une plainte contre Charlie Hebdo par rapport aux caricatures sur le Prophète de l’Islam qui étaient offensantes.

Charlie Hebdo s’était justifié en disant que ce n’était pas à tous les musulmans qu’il s’adressait mais à une partie des musulmans. Nous pensons que représenter le Prophète de l’Islam avec une bombe dans le turban, ce n’est pas fait pour apaiser la coexistence entre individus d’appartenance religieuse différente ou de cercle culturel ou ethnique différent.

Ces éléments sont de nature souvent à exaspérer, surtout qu’en France on a eu en même temps le livre « Soumission » de Michel Houellebecq qui mettait à l’index les musulmans ; on a eu le livre d’Eriq Zemour ; on a eu avant ça le fameux débat sur l’identité nationale lancé par Sarkozy.

Tout cela a donc pu a un moment, donner l’impression à certains qu’ils sont dans une situation où on en voulait à leur foi, où on ne voulait pas de leur présence sur le sol français alors qu’ils ont la nationalité française.

Tout ceci, pour me répéter, peut pousser à agir et à mettre en avant sa conviction religieuse même si initialement ce sont des frustrations sociales que les uns et les autres vivent au quotidien. En effet, il ne faut pas oublier que la Commission des Droits de l’Homme de l’Union Européenne avait montré clairement que les musulmans français font l’objet de discrimination de la part des pouvoirs publics et dans une certaine mesure, de la part des particuliers.

Pour dire que tous ces éléments peuvent pousser les gens à réagir en mettant en avant leur croyance. Juste rappeler qu’au temps du Prophète en 23 années, il y a eu 80 mésententes et sur ces 80 le Prophète de l’Islam a pris part à  27 ; et sur ces 80 mésententes dont 9 seulement ont été des conflits armés et ces conflits  ont fait en tout 290 morts, soit un peu plus de 190 non musulmans.

C’est pour dire que ce que les musulmans recherchent, ce n’est pas l’affrontement, mais plutôt la défense de leurs intérêts. Le « Quid » de 1977 qui est une encyclopédie française dit que «  le Prophète après huit années de guerre défensive entra sans coup férir à la Mecque ». La guerre défensive, c’est « on m’attaque, je me défends ».

De plus, quand le Prophète entrait en conflit, il donnait des règles aux combattants. La première, « n’attaquer pas les moines dans leur monastère », la 2eme « n’attaquez pas ceux qui sont dans leur chambre », la 3eme « ne décimez pas les cheptels », la 4eme « n’empoisonnez pas les puits », la 5eme « n’abattez pas les arbres », la 6eme « ne tuez ni femme, ni enfant, attaquez ceux qui tiennent les armes et qui luttent contre vous ». Il est clair donc que l’Islam est soucieux de la vie des innocentes personnes.

B24 : Charlie Hebdo s’était déjà illustré dans la caricature du Prophète. Est-ce qu’on peut considérer cela comme de la provocation ?

IT : Ça peut être perçu effectivement par les musulmans comme de la provocation. Certains acteurs médiatiques défendent le journal en disant qu’il s’en prenait à tout le monde, politique ou religieux. Mais ces dernières années, on a plus vu des attaques incisives sur les musulmans et sur leur symbole, le Prophète qui est pour les musulmans le modèle parfait.

Cela peut donc toucher à la fibre sensible des musulmans. On criera ailleurs que c’est la liberté d’expression, mais elle doit être raisonnable. Vous avez le journal Financial Time qui a fait sa Une aujourd’hui sur les attentats à Charlie Hebdo et qui a parlé de « journal irresponsable » par rapport à certaine couvertures.

Les individus sont ce qu’ils sont et le vivre-ensemble exige qu’on tienne compte des cordes sensibles. On a vu les mêmes animateurs refuser certaines caricatures parce que c’était antisémite où les attaques faites sur d’autres religions ne concernent pas directement sur  le porteur de la religion, mais sur des individus au sein de cette religion. Cet élément-là fait nettement la différence.

Des caricatures répétées dans un climat d’islamophobie ambiant n’ont pas le même piquant que lorsqu’on égratigne les Chrétiens ou les juifs. Il faut remettre tout ça dans son contexte et comprendre qu’à un moment ça peut s’exaspérer que l’on ait dans sa ligne de mire le même groupe qui est une minorité et qui a donc besoin d’être protégée et non être mis à l’index et d’être proposée à la stigmatisation.

Pour certains, c’était devenu de la provocation. La mosquée de Paris avait déposé une plainte en son temps et qui n’a pas abouti parce qu’on estimait que c’était la liberté d’expression.

B24 : Quelle devait être la réaction des musulmans, étant donné que certains estiment qu’il ne fallait pas céder à la provocation ?

IT : Les gens engagent des luttes quand ils sont sûrs de les gagnées. Or je ne suis pas sûr que les musulmans aient les médias de leur côté. Personnellement, j’ai déploré souvent que les gens cèdent à cette provocation car c’est sur ce terrain qu’on veut amener les musulmans.

Vous vous souvenez du livre de Salam Rushdie quand il a écrit « les versets sataniques », un livre de 586 pages. C’était de la fiction. Les musulmans en ont parlé et finalement le livre n’a pas été publié et c’est un courant protestant ivoirien qui ont mis en places des fascicules là-dessus. Quand vous prenez le livre et les manuscrits qui sont sensés être la synthèse, c’est le jour et la nuit. C’est vrai qu’on ne doit pas céder à la provocation, mais aussi il faut qu’on comprenne que chaque groupe a ses valeurs sur lesquelles il ne lésine pas, tout comme en France on interdit qu’on revienne sur le nombre de morts juifs pendant la 2eme guerre mondiale parce qu’on est taxé de négationnisme. On ne peut pas tout dire sur tout le monde.

B24 : Sans entrer dans un débat religieux, d’aucuns disent qu’il y a eu une alliance d’autres croyances pour salir le nom de l’Islam. Est-ce que vous prenez cela au sérieux ?

IT : Si vous lisez les réseaux sociaux, vous verrez qu’on dit que l’Etat islamique est une invention de puissance autre que musulmane. Et quand on lit l’actualité, on a l’impression qu’ils ont raison. De prime abord, 85% des victimes de ce qu’on appelle terrorisme islamiste sont des musulmans.

Ensuite, il y a une répercussion sur les musulmans. Quand on se pose la question « à qui profite le crime », on se rend compte que ce n’est pas aux musulmans. Cela me rappelle ce qu’un spécialiste français du CNRST a dit, que Boko haram s’en prend aux musulmans principalement et c’est de façon incidente qu’il s’en prend aux chrétiens.

On est obligé de se demander qui tire les ficelles ? Vous avez des journalistes belges comme Michel Coulon, français comme Thiery Messan qui parlent d’une alliance judéo-protestante au niveau international, notamment aux Etats-Unis.

Et dans son discours de ce matin, Netanyahou a fait le lien entre cet attentat et ce qui se passe en Palestine. On parle de terroriste et on dit de ne pas faire d’amalgame ; mais en réalité, le pouvoir en France le fait.

B24 : Des acteurs appellent les responsables musulmans à condamner cet acte, qu’est-ce que vous en dites ?

IT : Je ne sais pas pourquoi les musulmans devraient condamner un acte qu’ils n’ont pas commandité. Souvent, il faut faire attention. Lorsque des bandits commettent des forfaits, leurs compères de la même religion n’ont pas à s’excuser de ce qu’ils ont fait.

S’excuser c’est se mettre dans la posture du coupable. Quand je dois toujours dire qu’ils ne sont pas des musulmans, cela peut servir les intérêts de ceux qui font la campagne pour annoncer d’autres religions. Je ne pense pas qu’il soit de bon ton pour les musulmans de se désolidariser de bandits parce qu’il n’y a aucun lien entre moi et ceux-là.

Je l’ai rappelé une fois également lorsqu’on m’a reçu à Canal3, à Midimag, on parlait de Boko haram. Quel est le lien entre moi et Boko haram ? Je n’en vois pas. Boko haram dit que l’école à l’occidental est haram. J’ai fait tout mon cursus à l’école occidentale, j’ai plusieurs diplômes dans cette école, je parle Français, Anglais, Arabe.

Donc par mes comportements et mes convictions, je n’ai aucun lien avec ce groupe. Mais pourquoi est-ce que chaque fois qu’il pose un problème je devrais dire qu’ils ne sont pas des musulmans. Non ! Il faut faire attention à ces éléments. Comme je l’ai dit Thiery Messan a annoncé qu’il y avait cette alliance. Je ne sais pas sur quoi il se base mais c’est une analyse qui vaut son pesant d’or.

Mais comme je l’ai dit à l’introduction, il est dommage que des personnes ne voient pas revenir, qui leur mari, qui leur père, qui leur enfant parce que nous sommes tous des êtres humains.

B24 : Aujourd’hui on a noté l’attaque de plusieurs mosquées en France, votre réaction ?

IT : Comme je l’ai dit, c’est l’amalgame. Un journaliste a dit que cet attentat va nourrir et les islamistes et les islamophobes. Les gens n’écoutent plus les pouvoirs politiques. Ils pensent qu’on est en train de leur mentir, qu’il y a un lien entre ces politiques et des groupes musulmans pour l’islamisation de l’Europe.

C’est des éléments d’amalgame qui, malheureusement vont accentuer ce sentiment d’être mis à l’écart dans la société française et qui peut pousser les plus faibles vers des actes de la même violence qu’on a vus. On risque ainsi d’entrer dans un cycle infini dont personne ne sortira gagnant. Comme le dit une journaliste, l’amalgame c’est à la base.

Aujourd’hui quand on dit fondamentaliste, on voit les musulmans alors que le fondamentaliste, originellement c’était un protestant américain ; quant on parle d’intégriste, c’était originellement le catholique espagnol.

On parle de terrorisme mais il n’y a pas de définition législative de ce terme, on se contente de donner des exemples. Comme je l’ai dit, demander à un Burkinabé de se désolidariser de ce que quelques individus français ont fait, nourrit ce sentiment d’amalgame et de culpabilité qui peut fragiliser les musulmans.

Nous connaissons nos valeurs et nous n’avons pas à justifier les travers que les uns et les autres posent. Le verset est très clair quand il nous dit « vous qui avez cru, vous n’êtes responsables que de vous-mêmes, celui qui s’égare ne vous fait aucun tort pourvu que vous restez bien guidés ». C’est un verset extrêmement clair avec lequel on vit sa vie de tous les jours.

B24: Imam Ismaël Tiendrebéogo, merci.

IT : Merci.

Propos recueillis par Issouf NASSA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Singuila est à Ouaga

Posté par - 13 février 2015 0
Le jeu concours Airtel Trace music est la première compétition de chant par téléphone organisé dans 14 pays dont le…

Il y a 51 commentaires

  1. Je suis musulman et j ai des frissons quand je lis cet iman. ?a ne vole pas haut et,dites vous que ce type parle et des gens ?coutent.

  2. M.Baili.Au contraire c'est toi qu'on doit surveiller car il te manque d'analyse ,de critique ,de culture et m?me de compr?hension. Si IMAM ?tait celui ? s'inqui?ter, B24 n'allait pas lui tendre le micro.

  3. lisez tout le chapitre des rois.c’est une kistoire faite de violence ou dieu demande ? son peuple de barbares tant aim? que sont les isra?liens de d?truire tel ou tel peuple jusqu’au dernier.de v?ritables g?nocides!!!

  4. aie peur cher amie parceque je ne suis pas le seul ? vouloir faire trembler ce monde domin? par l’argent, les sionnistes,la pens?e unique et les #jesuischarlie. tu vois je les mets tous dans le m?me panier ? ordure.

  5. d?sol? mon ami mais la bilble c’est l’ensemble form? par l’ancien et le nouveau testament.alors votre dieu qui demande aux isra?liens de massacrer et tuer les peuples voisin,ce dieu la je n’en veux pas.

  6. Toute religion qui n’est pas capable d’apporter la paix n’est pas digne d’exister ou d’?tre pratiquer. La seule religion qui au monde qui fait la difference. Mohamed doit ?tre d??u de ses adeptes. Si Halla envoie tuer il n’ya pas raison de le prier. Dieu est mis?ricordieux et amour.

  7. Mais pourquoi la france et les etats unis on tuer kaddafi et bombarde Afghanistan palestine et la syrie un la vie d’un fran?ais ne pas mieux qu’un syrien ou un libyen

  8. si kelkun insulte ta religion et que tu crois reellement a celle ci donc en ton Dieu laisse le juger ce dernier.tu ne l’es pas pour juger.je me demande si certains savent m?me ce qu’ils disent

  9. nul n’est Dieu pour juger son semble,peut importe son pech?.Seul lui le tout puissant en a cette competence.alors ces derniers qui commettent ces crimes soit disant C’est au nom de Dieu se compare a Dieu si je comprend.Parcequ’ils ont le m?me pouvoir de juger qui a pech? et qui doit mourir.D’ailleurs quand je vois des Africains animistes jusqu’au cheveux se prendre pour des super plus que super religieux ?a ne peux que faire rigoler.

  10. Doit-on se prononcer sur un sujet qui d?passe m?me nos comp?tence, simplement parce qu’on est musulman?
    Que notre presse locale n’emboite pas le pas de la voie d’?garement de Charlie-hebdo!!!

  11. Ce probleme ne nous regarde pas S’il vs plait. On a trop de probleme en Afrique et ni la france ni un autre peuple s’en inquiete. Avant d’etre musulman, chretien on est Africain d’abord. Dieu n’ a pas de religion, il aime tt le monde

  12. pkoi les autorit? francaise nont pas interpel? charlie hebdo suite a la plainte port? par la mosqu?e de paris?on nous di de ne pa repondre aux provoc mais quand le vin deborde lz vaz bien entendu kil sera dif de le contenir

  13. Toute fa?on nous sommes tous ? Allah et vers lui nous retournerons tous! J’esp?re pour les journalistes de Charlie hebdo qu’il ont pr?par? une excuse plus solide que “la libert? d’expression” pour leur rencontre avec le seigneur de l’univers.
    Paix sur vous!

  14. je penses que cet imam a de serieux problem ou il est en carence d’analyse.c’est dommage avec ces dires c’est comme s’il etait pour le terrorime.Alors il appartiendra au autorit?s du Burkina a le surveiller de pr?s.c’est un imam a craindre.a bon attendeur salue

  15. Je f?licite l’Imam TIENDREBEOGO pour son ?clairage sur cette affaire. C’est bien clair et convainquant. Que Dieu nous ?loigne de ceux qui utilisent le nom de l’Islam pour r?gler leur propre compte.

  16. Je suis d??u de certains commentaires se venger de l insultes du proph?te cela pouvait se faire autrement je reconnais que c ?tait irresponsable de la part de ce journal de publier un tel image mais aller jusqu’? tuer c es un peu trop. En plus les musulmans n on pas justifier les actes d autre musulmans mais il ont ? compatir car ce sont des hommes qui sont mort pas des animaux

  17. Je suis d??u de certains commentaires se venger de l insultes du proph?te cela pouvait se faire autrement je reconnais que c ?tait irresponsable de la part de ce journal de publier un tel image mais aller jusqu’? tuer c es un peu trop. En plus les musulmans n on pas justifier les actes d autre musulmans mais il ont ? compatir car ce sont des hommes qui sont mort pas des animaux

  18. Les africains comme les europ?ens, comme les am?ricains et les asiatiques. Nous sommes tous et toutes concern?es par ce qui se passe, lorqu’on essaye de tuer des valeurs en tuant des hommes et des femmes! Je ne partage pas les propos de l’imam’ parce que face ? la barbarie on ne peut pas dire : oui, mais…

  19. Les africains comme les europ?ens, comme les am?ricains et les asiatiques. Nous sommes tous et toutes concern?es par ce qui se passe, lorqu’on essaye de tuer des valeurs en tuant des hommes et des femmes! Je ne partage pas les propos de l’imam’ parce que face ? la barbarie on ne peut pas dire : oui, mais…