JCI Burkina : La mandature 2015 va jouer sa partition dans la transition

749 0

La Jeune chambre internationale (JCI) Burkina Faso a effectué sa rentrée 2015 ce 10 janvier 2015. Le comité directeur national et les présidents d’organisations locales ont prêté serment après la prise de fonction du président national, Aboubakari Barro. Ce dernier place son mandat sous le signe du changement et de la participation citoyenne à la transition.

Rentrée solennelle à la JCI ce samedi. Les mandataires de l’année 2015 ont prêté serment, après la prise de fonctions de Aboubakari Barro, président national. Cela s’est fait en présence des différents sénateurs et past présidents de la JCI Burkina.

Cette rentrée solennelle a été présidée par le ministre en charge de la jeunesse, Salifou Dembélé, et parrainée par  Joachim Baky.

La mandature de Aboubakari Barro se déroulera dans une période particulière au Burkina : la transition dont l’épilogue sera marqué par des élections. Le président national place d’ailleurs son mandat sous le signe d’un “engagement citoyen plus fort pour le changement”.

L’un des trois axes de cette mandature, révèle Barro, porte un grand projet qui a pour objet l’ancrage démocratique. Il consistera notamment, dit-il, à exhorter les Burkinabè à participer aux élections.

Cette sensibilisation à la citoyenneté a d’ailleurs commencé dès la rentrée avec l’exposé qu’a fait le Pr Augustin Loada, par ailleurs ministre en charge de la fonction publique, sur le thème “jeunesse citoyenne et enjeux démocratiques, quelles responsabilités”.

Le président national (chaine au cou) entouré des parrain, président, sénateurs et anciens présidents de la JCI
Le président national (chaine au cou) entouré des parrain, président, sénateurs et anciens présidents de la JCI

Pour le reste,  la formation au leadership des membres de la JCI Burkina est l’autre grand axe du mandat. Les projets communautaires également. Il s’agit notamment de sensibilisation et d’activités dans le domaine de la santé, précisément sur Ebola, le cancer du sein et la fistule obstétricale.

Enfin, la JCI Burkina a aujourd’hui 40 ans. “Mais  un quarantenaire sans domicile fixe”, déplore Aboubakari Barro, qui s’est lancé à lui et aux membres de la JCI le défi d’acquérir un terrain afin d’y élever le siège de la structure.

Le parrain, Joachim Baky, a déclaré ne pas douter du “sérieux” avec lequel la nouvelle équipe conduira son mandat. Mais il l’a exhortée à être des “exemples positifs” dans leur communauté afin d’inculquer des valeurs, notamment le sens de l’honneur, de la patrie, de la justice, qui se retrouvent d’ailleurs dans le thème “Be beeter” et le slogan du mandat, “vision, valeurs, victoire!”



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *