Attentat au journal Charlie Hebdo : La presse burkinabè solidaire

442 0

Ceci est une déclaration du Conseil supérieur de la communication en soutien au journal Charlie Hebdo en France, victime d’un attentat terroriste. 

Le mercredi 07 janvier 2015, la famille de la presse a été victime d’un crime odieux, d’une barbarie inimaginable avec l’assassinat, sur leur lieu de travail, des confères du journal satirique Charlie-Hebdo.

Cette page noire tâchée de sang est le signe d’une atteinte grave à la liberté de presse et d’opinion, dans l’histoire des médias.

Notre profession est ainsi touchée en plein cœur dans son sanctuaire : la conférence de rédaction. Le symbole de cet acte macabre et ignominieux loin de tuer la détermination des journalistes suscite aujourd’hui un mouvement international de réprobation générale dans lequel s’inscrit en ce jour, la presse burkinabé.

Oui, Charlie-Hebdo a été touché à Paris, mais c’est toute une profession qui en a ressenti l’impact et qui saigne aujourd’hui.

A travers cette mobilisation pour un recueillement à la mémoire de nos illustres confrères, veuillez bien Excellence, recevoir et transmettre au peuple français les condoléances attristées de consœurs et de confrères de Charlie-Hebdo que nous sommes; et aussi notre soutien au reste de l’équipe qui vient de prouver que le journal ne mourra pas avec la publication ce jour mercredi 14 janvier 2015 du numéro du survivant.

Fait à Ouagadougou, le 14 janvier 2015



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *