ONAFAR ou la régulation de l’info religieuse

72 0

L’Observatoire national des faits religieux (ONAFAR) vient d’être créé au Burkina Faso dans un contexte international marqué par un risque élevé et latent de conflits confessionnels lié à l’activité des médias.

L’ONAFAR a pour objectif de surveiller les contenus médiatiques à caractère religieux, de prévenir les discours extrémistes dans la perspective de préserver la coexistence pacifique entre les différentes religions au Burkina.

Ce nouvel organe étatique n’a pas pour vocation de sanctionner, mais surtout d’étudier les dossiers à lui soumis, sur des faits et messages religieux. Il va aussi suivre l’application de la règlementation  sur les pratiques culturelles au Faso.

L’Observatoire national des faits religieux est composé de 10 membres issus de la Fédération des associations islamiques du Burkina (4), de la Fédération des Églises et des Missions évangéliques (2), de la Conférence épiscopale du Burkina (2).

Le Conseil supérieur de la communication et le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité envoient chacun un membre.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : agenceecofin

.

Il y a 1 commentaire

  1. Nous esp?rons de toutes nos force que cette structure puisse r?ellement bien fonctionner et nous ?viter les d?rives qui s?vissent sous d’autres cieux. Nous n’avons vraiment vraiment pas besoin de ?a!Bon vent ? vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre