Présidentielle : Le MPP désignera son candidat dans le premier semestre de 2015

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) organisera dans le courant du premier semestre de 2015 un congrès estraordinaire afin de désigner son candidat pour la présidentielle d’octobre 2015. C’est entre autres informations que donne le second vice-président du parti, Simon Compaoré, dans cette déclaration à l’occasion du premier anniversaire de la création du MPP.

Le 25 janvier 2015 marque le premier anniversaire de la naissance du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). En effet, c’est le 25 janvier 2014 que s’est tenue l’assemblée générale constitutive de ce parti à Ouagadougou. Cette date marquera à jamais l’histoire politique du Burkina Faso.

La création du MPP a entrainé des changements profonds sur l’échiquier politique national. La situation interne du parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en a été bouleversée et les assises du régime de Blaise Compaoré en ont été ébranlées.

L’événement reçut un accueil populaire sans précédent pour un parti politique et salué par les partisans de la démocratie et de l’alternance. Déjà, à la clôture de son assemblée générale, la maison du peuple et sa cour qui abritaient la cérémonie avaient refusé du monde. Cette mobilisation ira crescendo lors des différentes manifestations publiques jusqu’aux journées historiques et héroïques des 28, 29, 30 et 31 octobre2014 qui ont contraint Blaise Compaoré à la démission et à l’exil.

La naissance du MPP était d’abord la conséquence des contradictions et des luttes internes au CDP entre la tendance démocrate et progressiste et la tendance monarchique et antidémocratique.

La liquidation de la démocratie interne suite à la récupération du parti au Vème congrès de mars 2012 par la tendance monarchique, les prises de position aventuristes et provocatrices notamment sur la modification de l’article 37 de la constitution en vue de permettre l’instauration d’un pouvoir à vie, de même que la mise en place controversée du Sénat, avaient contraint à la démission 75 membres du Bureau politique national le 4 janvier 2014.

La saignée se poursuivra par la suite avec des démissions massives dans les différentes structures du parti sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger.

Elle était ensuite le produit de retrouvailles entre des démocrates et des progressistes venant d’horizons divers. En effet, à son premier congrès ordinaire tenu à Ouagadougou en avril 2014, le MPP s’est ouvert à la participation d’autres partis de la gauche démocratique qui se sont fusionnés en son sein et de nombreuses personnes ressources qui y ont adhéré individuellement ou collectivement.

Depuis sa création, le MPP, tout en travaillant à son organisation interne, a énormément contribué, aux côtés d’autres partis politiques regroupés au sein du CFOP, à la lutte ayant conduit à la chute du régime de Blaise Compaoré.

Après son assemblée générale constitutive tenue le 25 janvier 2014 et son premier congrès ordinaire les 5 – 6 avril 2014, le MPP a entrepris la mise en place de ses structures déconcentrées à l’intérieur et à l’extérieur du pays et a conduit de nombreuses activités en vue de son implantation conséquente et de son rayonnement.

A l’heure actuelle, la plupart des structures du parti au niveau géographique (fédérations, sections, sous-sections et comités de base) ainsi que les structures sociales et socioprofessionnelles (jeunes, femmes, anciens, secteurs structurés, secteur informel, marchés et yaars) sont mises en place et sont fonctionnelles. En moins d’un an d’existence, le parti du soleil levant est devenu l’un des partis les mieux représentés sur le territoire national et partout où vivent des Burkinabè.

Pour le rayonnement du parti, diverses activités ont été conduites. Il s’agit notamment de missions à l’intérieur et à l’extérieur du pays, de l’organisation de meetings et d’assemblées générales. Grace à ces nombreuses initiatives, le MPP s’est constitué une assise et une audience nationales et internationales.

Concomitamment, le Parti a énormément contribué à la lutte engagée contre la modification de la Constitution et qui a abouti le 31 octobre 2014 à la démission de Blaise Compaoré. Avant même sa création, les démissionnaires du CDP ont participé pour la première fois, à la marche–meeting des partis affiliés au Chef de file de l’opposition (CFOP) et des associations de la société civile le 18 janvier 2014.

Cette participation fut reconnue et saluée car ayant significativement contribué à la grande mobilisation que cette manifestation a connue. Après sa création, le MPP s’est affilié au CFOP et a pleinement joué sa partition pour la réussite des différentes activités organisées par cette institution.

Le MPP voudrait se saisir de cette occasion pour renouveler à l’ensemble de ses militants et sympathisants, ses sincères remerciements et ses militantes félicitations pour le travail abattu en si peu de temps. De par l’action et la mobilisation sans failles de ceux-ci, le parti a grandi et a déjà marqué un pas de géant dans la lutte pour l’accomplissement de ses idéaux, en particulier pour l’alternance et l’instauration d’une démocratie véritable dans notre pays.

L’insurrection populaire à laquelle il a pris part et que notre peuple a admirablement réussie place notre pays dans la cour des grands en matière de démocratie. A travers cette démonstration, notre peuple ne s’est pas seulement réhabilité, il a également réhabilité toute l’Afrique que d’aucuns considéraient immature pour la démocratie ou pas suffisamment entrée dans l’Histoire.

Notre pays doit réussir la transition en cours dont le principal objectif est l’organisation des élections qui permettront à notre pays de renouer avec une vie constitutionnelle normale.

Notre parti s’associe pleinement à ce processus et continuera à soutenir la transition afin qu’elle se déroule dans des conditions apaisées et pour la bonne exécution de ses missions dans les délais impartis. Le MPP invite ses militants et ses sympathisants à redoubler de vigilance afin de faire échec à toutes les velléités de restauration de l’ordre ancien ou de déstabilisation. De même, nous devons éviter de céder aux provocations d’où qu’elles viennent.

En créant le MPP sur la base de l’option politique social-démocrate, nous avons voulu nous doter d’un cadre qui serve de plateforme à la réalisation d’un processus démocratique digne de ce nom et de nouvelles conquêtes en matière économique et sociale. Si l’année 2014 nous a permis de nous organiser et de contribuer aux luttes multiformes de notre peuple, l’année 2015 est une étape décisive dans la réalisation de nos ambitions fondatrices.

Pour ce faire, nous devons tout mettre en œuvre pour assurer la victoire à notre parti aux différentes élections. Nous relèverons ensemble ce défi par une exploitation judicieuse de nos capacités d’organisation, d’anticipation et notre détermination sans réserve. Dans ce sens, nous tiendrons, au cours du premier semestre de 2015, le premier congrès extraordinaire de notre parti.

Ce congrès devrait nous permettre entre autres, de réfléchir sur nos stratégies de campagne, de choisir notre candidat pour les élections présidentielles et d’adopter son programme pour le quinquennat. Diverses initiatives seront poursuivies ou développées pour le renforcement du parti et des capacités de ses militants.

Pour tout dire, le MPP est fier de son bilan et est serein pour les défis futurs.

La célébration de ce premier anniversaire offre l’agréable opportunité de renouveler à l’ensemble du peuple burkinabè dans toutes ses composantes, jeunes, femmes, anciens, paysans, ouvriers, travailleurs du public et du privé, commerçants, élèves et étudiants, personnes vivantes avec un handicap, les salutations militantes du MPP. C’est avec ce peuple et pour lui que notre parti a pris l’engagement d’écrire une nouvelle page de sa prestigieuse histoire.

Nous adressons nos chaleureuses salutations à tous les démocrates et à tous les progressistes et nous leur disons merci pour leur soutien constant.

Nous avons une pensée particulière pour les partis politiques au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde avec lesquels nous partageons les mêmes idéaux, ainsi que les organisations politiques internationales amies pour leur solidarité active. Nous réaffirmons notre ferme engagement pour l’intégration africaine et notre alliance aux forces progressistes qui luttent pour le changement, ce qui justifie notre participation aux instances et forums internationaux avec lesquels nous partageons une vision commune.

En ces moments décisifs de son histoire, notre pays compte énormément sur le soutien des pays frères, des pays amis et de l’ensemble de ses partenaires techniques et financiers internationaux. Nous les invitons à poursuivre l’accompagnement de notre pays pour la réussite et l’aboutissement de la transition.

A toutes et à tous, le parti du peuple en mouvement pour la démocratie et le bien-être partagé vous renouvelle ses vœux les meilleurs pour l’année 2015 et par anticipation souhaite à nos braves paysans une très bonne saison hivernale.

BON ANNIVERSAIRE A TOUTES ET A TOUS !

Démocratie – Egalité – Progrès

Pour le Président du MPP

Le Deuxième Vice-Président

Simon COMPAORE



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page