Un salon de coiffure « Jonathan Pitroipa » au quartier Bovano de Bata

434 4

Jonathan Pitroipa est un joueur populaire. A Bata, l’une des villes de la Guinée Équatoriale qui abrite la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015, où est également logé le groupe des Étalons, il y a un salon de coiffure qui porte le nom de la star burkinabè. Même si ce dernier, pour l’instant,  est en manque de réussite.

Bovano est un quartier de la ville de Bata qui arbitre le groupe A de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015. Dans ce quartier, un salon de coiffure attire par le nom qu’il porte, le salon de coiffure “Jonathan Pitroipa”, le nom du meilleur buteur des éliminatoires de la CAN  2015 avec (6 réalisations), même si pour le moment, il est en manque de réussite lors des phases finales.

Ce salon de coiffure est situé dans un quartier où résident beaucoup de Burkinabè. Il est géré par Soumaila Zampaligré, un fervent supporter des Étalons, mais surtout de Jonathan Pitroipa. En visitant ce salon de coiffure le jeudi 22 janvier 2015, ce dernier est absent mais sa copine la Gabonaise Julie Nadège Noukawoua dite Aicha (après sa conversion à l’islam,) confie que Zampaligré que tout le monde surnomme « Jonathan Pitroipa » est allé à l’hôtel des Étalons pour rencontrer son idôle.

« Ce monsieur est trop fan de Jonathan Pitroipa. Je ne connaissais pas très bien le Burkina et c’est grâce à lui que je connais et suis l’actualité de ce pays. Il aime trop parler de Pitroipa », confie la Gabonaise.

Pitroipaaaaaaa! Julie Nadège Noukwoua explique que dans ce quartier, les habitants ont même oublié le vrai nom de Zampaligré. Elle-même a d’ailleurs pris du temps pour retrouver le nom exact du Jonathan Pitroipa local lorsque la question a été posée.

Julie Nadège, dans le salon de coiffure de "Jonathan Pitroipae
Julie Nadège, dans le salon de coiffure de “Jonathan Pitroipa”

« Lorsque les enfants veulent se faire coiffer gratuitement, il leur suffit de crier « Jonathan Pitroipa !!! et il le fait. Moi-même, quand je veux “l’escroquer”, il me suffit de l’appeler « Pitroipaaaa ! » et il accède à mes demandes », fait-elle savoir en riant aux éclats.

D’après ses explications, son petit ami a enregistré des matchs de la CAN 2013 qu’il lui arrive de suivre. Quand, c’est le cas, malheur à celui qui a ses cheveux à coiffer parce que ce n’est pas sûr que la qualité soit au bout.

Benga et défaite. Lorsque les Étalons perdent, c’est la déception totale. Elle nous donne même un exemple : « hier (ndlr mercredi 21 janvier 2015), avant qu’il ne parte au Stade, j’ai préparé un repas de chez lui qu’il aime bien. « Le Benga ». Il m’a dit qu’il va au Stade pour soutenir Pitroipa avant de revenir manger. Mais après le match nul, il n’a pas touché au repas ».

Julie Nadège Noukawoua est aussi contaminée par le virus Pitroipa. « C’est lui m’a amenée à apprécier Pitroipa. Contre le Gabon, je suis allée supporter le Burkina et mes compatriotes me jetaient des projectiles pour s’amuser. Ils se sont même bien moqués de moi après la défaite du Burkina », rapporte la jeune fille.

Le dernier match des Étalons se joue à Ebebiyin, localité située à 227 km de Bata. Si Soumaila Zampaligré ne trouve pas Pitroipa à son hôtel, il pourra faire le déplacement, juste pour une photo avec la star des Etalons.

Boukari OUEDRAOGO depuis Bata

Burkina24

Il y a 4 commentaires

  1. C’est mieux tu va mettre tn prime du match en jeu!!! on di d’allez marqu?, c’est all? c fait admir? qi l’interess. on en fou de ton plat d benga. cose d tw m? esclav, badolo, bayala, bako bationo… on fai crise cardiq!lol!

  2. C'est mieux tu va mettre tn prime du match en jeu!!! on di d'allez marqu?, c'est all? c fait admir? qi l'interess. on en fou de ton plat d benga. cose d tw m? esclav, badolo, bayala, bako bationo… on fai crise cardiq!lol!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre