Présidentielle : Le MPP contre la candidature des « tripatouilleurs de la constitution »

688 3

La cérémonie de clôture de la première convention de la jeunesse du MPP a eu lieu ce samedi 24 janvier 2015 dans le stade municipal de Ouagadougou. Une motion a ainsi été rédigée, et l’occasion n’a pas manqué de demander l’exclusion de l’ex-majorité aux élections présidentielles.

La motion que les jeunes ont soumise aux responsables du MPP, lors du meeting de clôture qui n’a pas fait le plein du stade municipal, tient en deux points. Le premier réclame « la tenue d’états généraux sur l’emploi », et le second « la mise en place, dès la première année du mandat, d’un programme présidentiel d’urgence de création d’emploi pour les jeunes ».

 A Salif Diallo, prenant la parole par la suite, de répondre que les préoccupations des jeunes seront prises en compte et même au cours des élections, cela va se remarquer car « les jeunes seront au centre des élections municipales et législatives ».

Les jeunes du MPP souhaitent des états généraux de l'emploi / Copyright Burkina24
Les jeunes du MPP souhaitent des états généraux de l’emploi / Copyright Burkina24

Abdoulaye Mossé, président de l’union nationale de la jeunesse MPP souhaite voir ainsi « un MPP au visage jeune ». Il est également, et longuement revenu sur l’ex-majorité. Il ne comprend pas pourquoi la suspension des partis de l’ex-majorité a suscité des contestations.

Les poursuivre. Pour lui, ce n’était pas assez, « on devrait les poursuivre parce que leur ambition n’était pas d’amener la paix au Burkina ». C’est donc avec une suite dans les idées qu’il a lancé un appel aux autorités de la transition afin qu’elles veillent à ce qu’aucun des « tripatouilleurs de la constitution […] ne puisse prendre part à l’élection présidentielle en tant que candidat ».

Cet argumentaire est corroboré par l’article 25, alinéa 4 de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de l’Union Africaine qui dispose que « les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent ni participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de l’Etat », invoquent les contestataires.

Après une prestation de l’artiste Sana Bob, le premier vice-président Salif Diallo a déclaré close la première convention nationale des jeunes du MPP.

Issouf NASSA (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Moi Ka farouche partisan de l?alternance politique et ?conomique du pays que nous aimons avec sa jeunesse, je dis que cette fameuse alternance a besoin de toutes les filles et tous les fils du pays des hommes int?gre pour construire un nouveau Burkina, sans l?injustice, sans l?impunit?, sans crimes, sans corruption. Depuis 1998 jusqu?? l?heure o? je vous ?cris ce message, la jeunesse traumatis?s par le ch?mage et la pauvret? s?est laiss? manipuler par un r?gime sanguinaire qui a utilis? le denier public pour d?vier cette jeunesse ? la haine, ? la violence, et surtout ? la division. Il est temps que les jeunes prennent leurs propres actions et objectifs en main, et oublier les vieux t?nors des partis politique aveugl?s par le pouvoir, en oubliant ce qui est mieux pour le peuple. Vous direz que peut faire Ka pour r?unir la jeunesse dont les bl?s Goud? Burkinab? les divisent et les manipulent pour dynamiter l?alternance, Kiema, Djibril, MPP, UPC, et autres ? Je demande ? toute la jeunesse Burkinab? membres ou sympathisants de tous les partis politique de notre pays de former des ?quipes avec des bonnes actions et des objectifs concrets pour accompagner la transition, et que la bonne ?quipe gagne en 2015 avec des id?es et des bonne id?es que cette m?me ?quipe entreprendra par l?interm?diaire d?un repr?sentant qui fera ce qui est mieux pour le peuple, et non ce qui est mieux pour un individu comme Djibril, Kiema, Roch, Zeph, Sankara, Kon?. Oui ! Ka, K?r?, Roch, Simon, feu Tou, Diallo, et tant d?autres ?taient des jeunes avec des actions concr?tes, des bonnes actions venants de plusieurs partis destin?es au peuple et qui accouch? un parti politique du nom De CDP. A mon avis l?heure de la rel?ve ? sonner. ???? Jeunesse Burkinab? concertez-vous, et respectez le dicton de la sagesse Africaine qui nous dit qu?en opposant la haine a la haine, la violence a la violence, on applique une vielle philosophie qui ne donne pas des bons r?sultats, oubliez les vieux charognards, prenez vos responsabilit? dans l?unit? pour une alternance apais? qui conduira le Burkina dans la paix et dans l??mergence.???? Soyez d?termin? a faire fi des divisions de Kiema, et de Djibril, du MPP, ou UPC : faites fi des ressentiments, des ranc?urs, des querelles st?riles afin d??uvrer pour la paix et le rassemblement de toutes les filles et tous les fils du pays autour de l?id?al commun. Vous aviez raison, ?cartez ce qui voulaient modifier l?article 37 des ?lections coupl?es d?Octobre prochain, et moi je dis tous les anciens t?nors du CDP de l?ADF/RDA de l?UNDD. Depuis 1998 je lutte pour l?alternance politique et ?conomique de mon pays avec la jeunesse, comme ce fut en 1988-1998. Que tous ceux qui me critiquent sachent que nous sommes dans un ?tat de droit.

  2. Un voleur n’aime vraiment pas un autre voleur. Le mpp qui ?tait champion dans les combines ?lectorales parle de tripatouillage aujourd’hui parce que tout simplement la jeunesse “la vraie” veille au grain. Je me rappelle encore lors d’une ?mission t?l? o? Simon COMPAOR? disait qu’apr?s Dieu c’est blaise qu’il respecte donc. Juste demander aux excit?s du mpp de se calmer un peu car si le changement auquel nous aspirons consiste a les mette a la place de blaise Compaor? c’est peine perdue.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *