“Ah les Etalons ! Ils vont nous « touwer » ! “

680 2

La réaction d’Idrissa Diarra après l’élimination des Etalons de la CAN 2015. 

Nos Etalons reviennent à la maison dès le premier tour, comme ils sont partis à la Can 2015. Comme ça, les vice-champions de la Can passée sont out, sans moindre sensation d’orgueil pour ses supporters. Sur l’ensemble de la compétition, leurs prestations étaient moroses. Il a fallu attendre 5 minutes à peine, de la fin de leur sortie définitive, pour réaliser ce petit but sur le coup de pied de Bancé, dans une frappe énergique, permettant ainsi à nos Etalons d’avoir au moins un petit score dans leur panier, ou encore, dans le filet de l’adversaire.

 Aussitôt l’espoir né avec cette réalisation, aussitôt il s’est éteint. A peine une minute passée suite à cette réalisation, la 1ère offensive de l’adversaire congolais renvoie à nouveau le ballon dans le filet dans notre gardien, sur une très mauvaise sortie de ce dernier, et aussi, sa mauvaise résolution à donner un coup de poing au ballon, qui rebondit sur la tête de l’attaquant adverse.

 C’est dire que nos Etalons ont du mal  à faire durablement plaisir à leurs nombreux supporters ! De la même manière, ils n’ont pas su faire battre le cœur de l’adversaire congolais, en maintenant durablement le suspense. Quelle durée d’ailleurs, puisqu’il ne restait à peine que trois minutes pour le sifflet final.

Ce qui est vraiment décevant dans tout ça, c’est que notre défense notamment, ne semblait pas comprendre qu’il fallait réagir avec vigueur, en accélérant le jeu. C’était cela l’enjeu de la fin du match !  Mais en lieu et place de cela, la défense nous a servi de la nonchalance, de la fadeur, notamment en courant tranquillement derrière le ballon, contre une offensive vigoureuse des congolais dans notre propre camp.

Avec une telle scène, j’ai eu l’envie de rentrer dans la télé, pour régler le compte à notre défenseur « latéral droit ». Il est probable que ce sentiment ait été partagé par nombre de nos concitoyens. Mais il n’est pas tard, nous les attendons de pieds fermes à leur retour. Il va devoir nous expliquer…

J’ai eu mal au cœur, très mal au cœur, à côté de nombre de supporters et concitoyens burkinabè. Ce fut l’exemple de mon ami. Il a simplement décliné mon invitation à prendre un peu d’air dans un maquis de la place. Visiblement, Fred était encore plus déçu que moi ! C’est sûr que d’autres supporters ont encore plus mal que lui encore ; ainsi de suite…

Mais, les Etalons ne sont pas à blâmer tous !  Bancé et son passeur, ont fait une belle combinaison finale, qui a abouti à notre seul but de la compétition. Mieux, la précipitation de Bancé à aller chercher le ballon après son but pour permettre une relance rapide du jeu, sans doute, dans l’espoir de faire mieux, était belle à voir. C’est ce genre de spectacle que l’on souhaitait voir de la part de notre défense, après le deuxième but encaissé. Mais hélas !

Aristide Bancé a donc toute notre félicitation et tous nos encouragements ! La réactivité de ce garçon fait en revanche, positivement chaud au cœur !

Ouagadougou, le 25 octobre 2015.

Idrissa DIARRA

Ancien gardien de but, OSEP.

[email protected]



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Bakary Koné, un Étalon en or

Posté par - 28 décembre 2014 0
L’international burkinabè Bakary Koné a remporté la 3ème édition du trophée Étalon d’Or. Le Burkinabè a reçu son trophée au…

Il y a 2 commentaires

  1. Il faut d?sormais mettre au bas des ?crans de t?l?, lorsque les Etalons jouent cette mention:”-40″ pour dire:”interdit au plus de 40 ans”, et conditionner l’acc?s au stade du 4 ao?t ? la pr?sentation de la CNIB et d’un bilan de sant?.Sinon, la clinique du coeur sera d?bord?e.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *