Ebola : L’OMS reconnaît avoir été lente à réagir concernant l’épidémie

667 0

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a avoué, selon des propos rapportés par plusieurs médias, avoir réagi tardivement face à l’épidémie d’Ebola qui a fait, depuis fin 2013, près de 9.000 morts.

L’épidémie d’Ebola sévit principalement dans trois pays d’Afrique : Liberia, Guinée et Sierra Leone.

« L’Afrique de l’Ouest était confrontée à sa première expérience du virus… Le monde, y compris l’OMS, a été trop lente à voir ce qui se déroulait devant nous », a déclaré la directrice de l’organisation onusienne, Margaret Chan, à l’ouverture d’une réunion d’urgence consacrée à une restructuration du combat contre la maladie.

C’était le dimanche 25 janvier 2015.

« La tragédie d’Ebola a appris au monde entier, y compris à l’OMS, comment prévenir ce genre d’événement à l’avenir. (…) Le monde ne devrait plus jamais être pris par surprise », a-t-elle ajouté.

Margaret Chan a également estimé que le risque d’une propagation du virus Ebola existe encore en dépit de la régression sensible des nouveaux cas déclarés.

Elle a de ce fait lancé un avertissement à l’opinion internationale : « les chiffres nous disent que nous avons freiné la progression et évité le pire.

Mais de nouveaux cas pourraient réapparaître à la suite d’une négligence, d’un enterrement ou d’une forte résistance communautaire. Ces situations à haut risque se produisent encore ».

La directrice de l’OMS a, par ailleurs, demandé la mobilisation d’un fonds dédié pour permettre de répondre rapidement à des situations d’urgence.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

There are 1 comments

  1. jeunedame seret |

    Parce que c’est l’Afrique, l’OMS est lente. Et la l?pre au S?n?gal; qu dit l’OMS?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *