Activités politiques : Les mises en garde du ministère de la sécurité

729 10

Le ministère de l’administration territoriale et de la sécurité, dans un communiqué administratif en date du 29 janvier 2015 met en garde “l’activisme” “d’individus au nom de partis politiques qui, en réalité, n’ont aucune existence officielle“.

Le secrétaire général du ministère, Léonard Guira, qui a signé le communiqué, rappelle en effet que la loi n°032-2001 du 29 novembre 2001 dispose que “l‘existence légale de tout parti ou de toute formation politique est soumise à la reconnaissance par le ministre chargé des libertés publiques“.

Il en appelle par conséquent les responsables de ces organisations à “se conformer strictement aux lois et règlements en vigueur“, afin “d’éviter tout désagrément qui pourrait résulter de ces actions entreprises en dehors de la légalité“.

Pour rappel, le mois de janvier a été marqué, entre autres, par des activités d’organisations appelant, notamment des personnalités politiques à se présenter aux futures élections présidentielles.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Jospeh Paré démissionne

Posté par - 17/09/2012 2
L’ambassadeur du Burkina en France, Joseph Paré, ancien ministre des Enseignements secondaire et supérieur, a rendu sa démission, selon notre…

There are 10 comments

  1. C'est comme que ces mouvements et associations avaient fini par faire croire au camp compaor? que sans eux le Burkina n'avait aucun avenir. S' ils sont aussi ?clair?s pourquoi ne pas eux se pr?senter directement au lieu de se cacher sous l'ombre des autres? F?licitation et chapeau bas M le ministre pour cette sage d?cision.

  2. On est vraiment dans un minist?re dirig? par un de la grande muette: chaque fois ? citer des portions de lois pour sanctionner des partis politiques sans r?ellement nous dire clairement en quoi ces partis politiques ont viol? la/les dite(s) loi(s). Vraiment ce n’est pas le moment de jouer ? l’exclusion; de toute fa?on soit ce sont des partis (r?c?piss?) soit ne le sont pas( dans ce cas ce ne sont pas des partis politiques). Pour moi il n’y a pas d?amalgame possible.
    Le ministre doit plutot s’attaquer ? ceux qui organisent des marche-meeting spontan?s (sans l’autorisation de l’administration) ou qui barricadent des voies de circulation ou les nuisances sonore…..etc
    La transition doit laisser les partis politiques mener leurs activit?s tranquillement sinon on la traitera de favoritisme et c’est ?a qui va corser la vie sociale.

  3. Bon vent M. le ministre. On ne peut pas clamer a tout vent que rien ne sera comme avant et continuer a agir dans l’anarchie et le desordre.

    Que l’entetement de M. Compaore ait engendre un ras-le-bol et une forme de desobeissance depuis un certain temps se comprend aisement. Mais de la a penser que c’est dans ca que nous allons edifier le nouveau Burkina Faso, il faut se resaisir

  4. merci mr le Ministre Barry! je sais pas pourquoi, mais j'ai tjrs admir? tes sorties et decisions…. peut ?tre d? ? ta sagesse, ta coherence et ta clairvayance!!! mais je demande…. nous ne voulons plus d'association l?gales r?pondant au nom de ….. "les amis de ….."! c'est finis ca!

  5. Warma Mamadou |

    Je partage entierement le point de vue de Mr Abdoulaye DERA. Ce ministre est vraiment exceptionnel. Concis et precis dans ces declarations . je pense qu il( le Ministre) a son avenir bien trace dans les gouvernements a venir pourvu qu il soit constant dans sa sincerite.

  6. Le MATDS devrait ?galement s?int?resser aux associations qui font irruption dans le champs politique pour appeler des individus ? ?tre candidat ? certaines ?lections.

  7. Cest le ministre le plus coherent qui soit. Ce ministre aurait du etre soit le president de transition bien que militaire ou a defaut le premier ministre. Tu as tout notre soutien.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *