CAN 2015 : Au tour de Jonathan Pitroipa de s’excuser

821 2

Les Étalons du Burkina continuent de s’excuser auprès du public sportif burkinabè après la déception de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) pendant laquelle les Étalons ont quitté la compétition dès le premier tour et terminant par ailleurs dernière équipe de la compétition. Après Alain Traoré, Bertrand Traoré, Mohamed Koffi, c’est au tour de Jonathan Pitroipa de présenter ses excuses aux supporters à travers son profil Facebook.

Jonathan Pitroipa a tenu aussi à s'excuser auprès des Burkinabè
Jonathan Pitroipa a tenu aussi à s’excuser auprès des Burkinabè

 Nous sommes vraiment désolés

« Après quelques jours de silence, je me dois de venir envers vous par ce message. C’est bien vrai que vous êtes déçus par ce manque de résultat lors de cette CAN, et c’est normal c’est votre droit parce que vous nous aimez bien et vous voulez nous voir plus haut; on dit bien qui aime bien châtie bien.

On est conscient de tout ça. Et après les excuses de mes coéquipiers au nom du groupe; je viens aussi en rajouter. Nous sommes vraiment désolés. On s’excuse vraiment. Il y a toujours du travail à faire et on le fera ensemble parce qu’on finit jamais d’apprendre.

On fera tout notre possible pour que le football burkinabè revienne plus haut et plus fort dans son ensemble. Le footballeur a toujours une dette envers son public, parce que le football est un éternel réprouvement* (sic) si je peux me permettre l’expression disait quelqu’un. Bonne suite à vous. Bonne journée la famille ».


* « Le football est un éternel réprouvement » est une phase du footballeur français Mamadou Sakho. Ce dernier a utilisé le mot pour la première fois après la victoire (3-0) contre l’Ukraine. « Reprouvement » est utilisé dans le sens de « prouver à nouveau quelque chose ». Mais aussi, il s’agit de regarder vers l’avenir. Le mot « réprouvement » n’existe pas et Pitroipa ici, utilise l’expression pour faire une comparaison à celle du footballeur français.



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Moi je dis que ces joueurs se foutent de nous.J’ai comme l’impression que sur le terrain ils oublient toutes les tortures qu’ils nous font subir.On prend les sedatifs pour calmer les maux de t?te. Souvent toute la nuit tu refais le match dans ta t?te. Nous ne voulons plus d’excuses de formelles.Il faut qu’il y’ait un changement d’attitude sur le terrain. Mouiller le maillot. Ne vient plus en ?quipe nationale celui qui n’a pas de gros coeur pr?t ? le laisser sur le terrain. Les egos surdimensionnes nous n’en voulons plus.Le maillot national doit se m?riter d?sormais appuy? d’un code de conduite que le joueur doit signer.A bon entendeur. ..

  2. Ce monsieur n'est pas honn?te ? chaque fois on nous ressort les m?mes choses et ce sont les m?mes qui produisent les m?mes r?sultats.
    Croyez moi ou pas, le jour de leur arriv?e j'?tais ? l'a?roport. Et quand j'ai vu pitroipa j'ai lanc? "koro nous ne sommes pas content, on attendait plus de vous."
    Et voici sa r?ponse:"et alors?"
    Croyez ou pas moi Entout cas je ne crois pas ? la sinc?rit? de ces affirmations.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *