RSP : Les recommandations d’International Crisis Group

496 12

Question sensible au Burkina. Le débat public ne l’effleure pas  beaucoup. Mais la réforme du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) est un réel problème et un potentiel danger pour la transition, comme l’a souligné le dernier rapport d’International Crisis Group, consacré au Burkina Faso.

Pour le Groupe, la réforme du RSP fait partie des trois points de tension qui menacent la stabilisation du Burkina.

Menace. Il s’agit de “l’antagonisme entre aspiration à un changement radical de gouvernance et volonté réaliste ou réformiste de préserver la stabilité ; l’écart entre le temps court de la transition et l’ampleur de la tâche à accomplir ; et la difficulté de préparer des élections et des réformes dans un contexte de finances publiques dégradées.

Enfin, la dissolution de l’ancienne garde présidentielle, le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), fait peser,  si elle est mal conduite, un sérieux risque de dérapage de la transition. Sans concertation, elle pourrait conduire les éléments de cette unité d’élite, la mieux armée du pays,  à réagir violemment“, énumère le rapport.

Le RSP bénéficiait, et bénéficie toujours d’un traitement spécial fait de privilèges et de garantie qui rendent difficiles sa réforme ou sa dissolution.

Avantages. La réforme (ou la dissolution) du RSP pose plusieurs problèmes. Elle ne fait pas  l’objet d’un consensus car elle va bousculer des privilèges et des avantages. Ses  membres étant mieux payés et traités que le reste de la troupe, une majorité d’entre  eux est hostile à toute idée de réforme”, révèle le rapport, se basant sur les affirmations d’un officier supérieur de l’armée.

International Crisis Group rappelle qu’un projet de démantèlement progressif de l’unité avait été entamé par les autorités de la transition, mais a été abandonné suite “à un fort mouvement de colère interne“. La réforme du RSP devrait donc, selon les recommandations du Groupe, s’accompagner de quelques précautions.

Pas de réforme du RSP sans le RSP. D’abord, le rapport recommande d’impliquer les membres de l’unité dans tout projet de réforme. “La réforme n’est pas une fin en soi et doit s’accompagner au plus vite de  propositions claires afin de rassurer les membres du RSP.

Un peloton du Régiment de sécurité présidentielle burkinabè défilant le 1er novembre 2013 (Ph : B24)
Un peloton du Régiment de sécurité présidentielle burkinabè défilant le 1er novembre 2013 (Ph : B24)

Si ces derniers s’estiment  trahis, s’ils voient leur rémunération s’effondrer, leur garantie de carrière ou de retraite s’évaporer, il est probable qu’ils exerceront une pression sur les autorités de  transition”, prévient le rapport, qui propose donc de “dissoudre le RSP en concertation avec une majorité de ses membres, en leur garantissant un maintien de leur rémunération, de  leur droit à la retraite et de leur garantie de carrière“.

Livre blanc. Ensuite, International Crisis Group recommande l’établissement d’un livre blanc sur la défense nationale, car justifie-t-il, “la réforme du RSP ne pourra se faire en dehors d’une réflexion plus large sur le  rôle de l’armée“. Ce livre blanc devra “régler les nombreuses incohérences qui caractérisent son fonctionnement et de mieux orienter ses dépenses“.

Rogner les lignes. Le rapport juge que l’armée burkinabè est la mieux gérée dans la sous-région. Cependant, il existe ce qu’il appelle “des lignes de fractures” entre générations, entre unités ou entre individus. Le rapport affirme que Blaise Compaoré, l’ancien président du Faso, avait réussi à “maîtriser” ces lignes de fractures.

Sans lui, elles risquent de se rouvrir en l’absence d’une  réforme sérieuse et profonde“, prédit International Crisis Group, lequel groupe, en rappel, avait  prévenu l’ancien président Compaoré des risques que comportait un entêtement à modifier l’article 37 de la Constitution.


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 12 commentaires

  1. tu n'a rien compris on dissoud en tant que garde presidentielle et en leur donnant une autre orientation comme la lutte contre le grand banditisme tout en augmentant les indemnit?s de risque comme ils ne veulent pas incorporer d'autres corps de l'arm?es;au burkina on cherche la survie pas la guerre

  2. tu n'a rien compris on dissoud en tant que garde presidentielle et en leur donnant une autre orientation comme la lutte contre le grand banditisme tout en augmentant les indemnit?s de risque comme ils ne veulent pas incorporer d'autres corps de l'arm?es;au burkina on cherche la survie pas la guerre

  3. C’est bien fait pour les burkinab?. Dans quel pays les dirigeants d’un r?gime tomb? continuent se pavaner dans les rues narguant ainsi ceux qui se sont battus pour qu?ils partent. On ne peut pas comprendre que certains dirigeants du CDP qui ont voulu de l’incendie du pays ne soient en arrestation. Ils devaient ?tre au frais en attendant que le prochain gouvernement ?lu viennent pour de raisons d’unit? nationale r?soudre leur situation. Le RSP n’a qu’? comprendre qu’il n’est constitu? que d’une infime partie de burkinab? et savoir supporter notre gal?re quotidienne. Au gouvernement d’?viter les nomminations de complaisance.

  4. A Mr. Zida sur ZOODMAIL qui dit que le RSP est intouchable, a vos c?t?s a la place de la r?volution pour votre premier discourt a la nation, vous disiez que d?sormais toute d?cision se fera avec le peuple, mais avec vos demoiselles du RSP, vous sortez de la charte de la transition. Mais je vous le dis, quand le peuple se r?veillera avec un gouvernement digne d?un pays sans injustice, sans crime, sans l?impunit?, vos demoiselles de la pr?sidence prendront la cl? des champs. Pour l?instant l?alternance politique et ?conomique du pays que nous aimons tous ne fait que commencer, les armes de ce r?giment pourri sera bient?t pour l?arm?e r?publicaine du Burkina, et non pour un r?giment form? pour tuer son peuple. Envoyez ces demoiselles au c?t? de l?arm?e Tchadienne qui se tuent courageusement pour l?honneur du continent Africain, vous verrez que vos filles pisseront dans leurs pantalons. Le RSP doit ob?ir au peuple et le prot?ger. Un r?giment qui n?ob?it pas a son gouvernement n?est qu?un r?giment de voyous drogu?s de la jungle de Bogota.

  5. une ONG n’a pas ? nous dire comment organiser notre arm?e. qu’elle aille dire ? la france de dissoudre ses services secrets qui font des coups fourr?s en afrique.
    on doit tout simplement transformer le RSP en Forces sp?ciales de l’arm?e comme les NAVY Seals

  6. Pourquoi une arm?e dans une arm?e on veut des unit?s d’?lite mais on ne veut pas des militaire courant derri?re l’argent et surtout exer?ant un pouvoir sur des autorit?s qui sont cens? de mener une transition si c’est le cas je penses que nous ne sommes pas sortir d’affaire
    Les ?l?ments la RSP regarder ce peuple a besoin de vivre dans un environnement paisible et je penses que vous devriez tout faire pour maintenir la paix et l’int?grit? du territoire qui sont vos missions premi?res que Dieu nous assiste

  7. Walas, avec le respect que je vous dois malgr? que je ne sais pas qui vous ?tes, je vous demande de ne pas berner le peuple meurtri par les crimes du RSP, peut ?tre ?tes-vous les leurs, mais je suis plus pr?s de ce RSP, et je vous prie de demander les arm?es des pays voisins, la Cote d?Ivoire, le Mali, le Niger, le B?nin, le Tchad, de ce qu?ils pensent des robots de Blaise Compaor? qui ne savent rien que la pr?sidence du Faso et ses missions d?assassinats. Citez-moi une mission dangereuse effectu? par les demoiselles de Blaises, sauf s?associ? avec le service secret Fran?aise et enlever un Burkinab? du nom Kafando Y. Non Walas m?me l?arm?e Fran?aise et Marocaine qui ont eu a entrainer les demoiselles chouchout?es de Blaise affirment que ce r?giment n?est pas fait pour prot?ger un peuple, mais un individu qui commandites des crimes. Mettons quelques-uns du RSP avec l?arm?e Tchadienne, ils pisseront dans leurs pantalons. Oui tout dont ce r?giment connaisse a leur ou je vous ?cris ce message, c?est la haine, par ce que leur mentor le criminel Blaise Compaor? n?est plus l? pour les flatt? avec le denier public. Walas Citez au peuple Burkinab? un exploit du RSP a l?ext?rieur ? Le RSP n?a pas raison d?exister, ce r?giment avec sa haine de ne plus recevoir les sous de Blaise, est devenu dangereux pour le peuple et de son alternance politique et ?conomique.

  8. J'ose parler parce j'ai une conviction.
    J'avoue que je suis decu des burkinabes.
    Des gens,voulant voir le burkina affaiblis afin de mener leur politique a la maniere la plus commode se permettent de nous inciter a dissoudre l'unite la mieux entrainee et la mieux equipee.
    Si vous ne le savez pas je vais vous le dire,tous les pays de la sous region revent d'avoir une elite comme la notre.continuez a dormir et vous serez recompenses a la maniere la pus gentille a votre reveil.
    Le R S P ,c'est un acquis.

    L'avenir vous le dira.

    Continuez a dormir et vous serez surpris a votre

  9. Quelle est ce r?giment qui se prend pour un Dieu ? En 24 heures leur criminel sanguinaire a pris la fuite, et le peuple est pour un changement profond sans des criminels comme le groupe du RSP form? uniquement pour tuer qui il veut, ou il veut sur recommandation de l?ex-pr?sident Compaor? et sa famille. Qu?il pleuve ou qu?il neige, les caprices de ce r?giment criminel doit dispara?tre pour un Burkina sans des crimes odieux. Que tous les r?giments de l?arm?e Burkinab? se concertent et demandent la dissolution de du RSP qui n?est pas compatible a une bonne arm?e nationale qui prot?ge le peuple et non tu? le peuple pour le plaisir d?un individu. On se passe de leur r?action qui sera de la vengeance ou de la haine, ce RSP doit dispara?tre pour un Burkina de paix dans l??mergence.

  10. La question du RSP est fondamentale surtout quand des militaires au service d'une nation font irruption dans une s?ance de conseil de ministre, menacent le Pr?sident et donne des ordres au chef du gouvernement, refuse d'?tre affect?s, il y a vraiment probl?me

  11. La question du RSP est fondamentale surtout quand des militaires au service d'une nation font irruption dans une s?ance de conseil de ministre, menacent le Pr?sident et donne des ordres au chef du gouvernement, refuse d'?tre affect?s, il y a vraiment probl?me

  12. Merci Crisis Group pour tout et surtout pour vos bonnes recommandations ? la transition. En effet, le RSP(machine ? tuer des fr?res Compaor?) est le responsable de tous les troubles au Burkina. Pour prot?ger ses int?r?ts personnels et ?go?stes, le RSP est entrain mettre de grosses pressions sur gouvernement de transition(pour une prime non reconnue par aucune loi du pays le 30 d?cembre 2014). Tous les crimes de sang perp?tr?s sous l??re Compaor? sont la marque du r?giment pr?sidentiel (Norbert Zongo et 4 compagnons, David Ouedraogo, les martyrs du 30 et 31 octobre 2014?). Ce r?giment pr?sidentiel ? la solde de la famille Compaor? a endeuill? beaucoup de familles. Il faut imp?rativement disloquer le RSP pilot? par Blaise Compaor? depuis Yamoussoukro car ce sont des semeurs de troubles. Ils ternissent l?image de l?arm?e Burkinab?. Le Brave Peuple Burkinab? est d??u par leurs comportements.
    Il faut les d?loger du palais pr?sidentiel ( Kosyam ) et les orienter vers des unit?s de d?fense et de s?curit?( lutte contre le terrorisme et le banditisme) car le RSP demeure une menace m?me si
    de nouveaux r?gimes arriveront au pouvoir en 2015 ou 2020 ?
    Juger obligatoirement tous les crimes de sang pour une v?ritable et bonne r?conciliation entre les fils du pays.
    VIVE LA D?MOCRATIE AU FASO
    QUE LE SEIGNEUR B?NISSE LE BURKINA QU?ON AIME.AMEN
    PAIX ET SUCC?S A TOUS LES BURKINAB?S. AMEN
    BONNE ET HEUREUSE ANN?E 2015 BRAVE PEUPLE BURKINAB?
    ACHILLE TAPSOBA
    Partisan inconditionnel de l?Alternance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre