CDP : Toujours loyal à Blaise Compaoré, mais pas orphelin

786 14

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ancien parti  au pouvoir, a tenu la première session post-insurrectionnelle de son bureau politique national, ce 31 janvier 2015 à Ouagadougou. Elle a permis de faire la lumière sur le nouvel organe dirigeant du parti.

Les ténors du CDP ont refait surface à l’occasion de cette session du BPN, dans une des salles du Stade du 4-Août. Ils étaient présents à cette réunion uniquement consacrée à la présentation du directoire.

Assimi Kouanda, le Secrétaire exécutif national (SEN), a en effet révélé dans son discours que ce directoire, composé d’une centaine de membres et dirigé par Léonce Koné, a été investi par les membres du SEN. Léonce Koné précisera plus tard qu’il ne s’agit pas d’un « doublon » du SEN ni son remplaçant. Le directoire est chargé d’accomplir « certaines missions » que le SEN lui confiera.

Pas de division. Une façon d’indiquer qu’«il y a aucune division, aucune lutte stérile à l’intérieur de la direction du parti ».

Les membres du BPN à la session
Les membres du BPN à la session

Parlant de la récente sortie des jeunes se réclamant du CDP et demandant le départ du SEN, Léonce Koné précisera d’abord « qu’il n’y a aucune division au sein du CDP » avant d’ajouter que c’est la presse qui a mal interprété leurs propos.  « Ils n’ont jamais appelé au départ du SEN », affirmera à la presse Léonce Koné, se basant sur le compte rendu d’une rencontre qu’il a affirmé avoir tenue avec les « frondeurs ».

Encouragements. Pour le reste, Assimi Kouanda est revenu sur les évènements d’octobre 2014 et a adressé des messages de compassion et d’encouragements aux militants, dans un «contexte politique difficile et doublé par un environnement marqué des expressions hostiles ouvertes ou voilées des adversaires de notre parti politique et de ses alliés ».

« Dans cette période difficile de la vie de notre parti,  beaucoup d’entre nous ont été diabolisés. Je vous invite à tourner la page car le temps permettra un meilleur éclairage », a laissé entendre le SEN.

« Le grand bâtisseur »  Blaise Compaoré. Il est également revenu sur, selon ses termes, le « patriotisme, la  foi militante du fondateur du CDP, le grand bâtisseur, le président Blaise Compaoré », estimant que « sa leçon d’humilité et d’amour pour sa patrie restera une référence ».  Ce passage a recueilli un applaudissement nourri de plusieurs secondes.

Léonce Koné, président du directoire : "Nous devons gagner ces élections"
Léonce Koné, président du directoire : “Nous devons gagner ces élections”

Orphelin ? Léonce Koné dira plus tard aux journalistes qui l’ont interrogé, que le parti reste loyal à l’ancien président, sans pour autant en être orphelin. « Il n’y a aucune raison pour que nous nous sentions orphelins. Un parti comme le CDP n’est pas le parti d’un seul homme. Nous restons fidèles et loyaux  vis-à-vis du président Blaise Compaoré,  mais la vie du CDP continue et nous avons des défis importants à relever », a-t-il indiqué.

Pour le moment, a ensuite assuré Léonce Koné, le CDP n’a pas de candidat à la présidentielle et quant aux militants qui font défection, « cela assaini nos rangs », commente le président du directoire.

« Nous devons gagner ces élections ». Loyauté, fidélité sont les mots qui ont été lancés aux membres du BPN pour gagner les prochaines élections, dont Léonce Koné a ainsi résumé les enjeux.

« Nous devons gagner ces élections pour confirmer aux yeux de notre pays et du monde que nous sommes la première force politique de ce pays.

 Nous devons les gagner parce qu’elles marqueront le retour de notre pays à une gouvernance démocratique et républicaine. Le contexte politique du pays a changé. Nous devons montrer que nous avons la capacité nous aussi de nous y adapter en apportant  les changements qui sont nécessaires dans notre organisation, dans notre fonctionnement, dans notre méthode de travail ».

Abdou ZOURE

Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 14 commentaires

  1. Personne n’est force de voter pour autrui. C’est le peuple qui d?cidera. Le CDP remportera les pr?sidentielles et sera encore majoritaire au soir de la transition, n’en d?plaise aux adversaires. Le reste n’est que balivernes.
    Que les d?tracteurs du CDP ?conomisent leurs salives pour la p?riode de campagne.

  2. Bande de vampire, m?me pas une pens?e a l’endroit des martyrs tombent les 30 et 31 octobre dernier par votre faute.O? sont pass? vos arrogances? que le monde est petit.On verra ce que vous allez faire apr?s que votre mentor est sorti par la petite porte parce que vous l’avez trompe.demande pardon est une logique apr?s tout ?chec, surtout de la fa?on la plus lamentable comme le votre.Tous ceux qui avaient encore de dignit? au cdp ont soit rejoint d’autres partis politiques, soit cr?e leur propre partis.Mais on vous comprend car d’autres sont devenu comme la peste, et personne ne veut qu’ils les approche.Parmi ceux que je vois en images, il n?y a ni un Homme d??tat, ni un Hommes politicien capable de faire ?merg? le cdp.Assami KOANDA, Blaise sera toujours votre candidat en 2015 et 2020?

  3. Gagner des ?lections sans candidats? Cela veut dire quoi? Est-ce ? dire que le CDP viendra pour soutenir un "Candidat Ind?pendant recommand?" ou est-ce ? dire que le CDP viendra pour saboter quelque chose? Avant de crier de vives voix que le CDP est le plus grand parti du pays, je pense qu'il sera plus correcte et civique de penser d'abord ? vous faire pardonner, m?me si ce pardon qui caract?rise la nature du burkinab? vous est d?j? acquis (dixit, votre retour sur le terrain apr?s ce qu'on a v?cu). Rappelez-vous que l'humilit? est aussi un des forts du burkinab?. Et cela, il vous en faut vraiment car, cette humilit? si elle ?tait par vous observ?e ? quelques jours seulement de ce que vous avez fait ou fait faire, viendrait vous sortir du trou que vous vous ?tes creus? et vous grandir. L'un dans l'autre, le peuple vous attend aussi fermement qu'il attend vos anciens camarades d'hier. Quant ? votre fid?lit? ? Mr. Blaise Compaor?, personne ne vous le nie. Personne si vous aviez bien suivi les choses n'avait au d?part demand? ? celui-ci de quitter son fauteuil avant terme. Ce sont vous et vos conneries qui l'aviez contraint ? cela.

  4. F?licitations au SEN pour ce retour ? la vie du parti. Merci pour ces louanges de Assimi Kouanda adress?es ? notre leader, SEM Balise Compor?, qui est loin de nous, mais pr?s de nos c?ur. Le peuple conna?t aujourd’hui la v?rit?. Fasse Dieu que nous revenions aux affaires pour que venais puisse ?tre g?r? dans lothodoxie r?publicaine.

  5. premi?re force politique ? et bien y a des moments je me demande comment certaines personnes font ! est ce que vous avez des enfants ? je plains leur ?ducation ! quand le papa est foutu que devient le fils ! je ne vois a votre t?te que des hommes qui n'ont pas honte ! qui ont foutu le beau pays qui est le Burkina au bord de la ruine politique financi?re et morale ! au lieu de vous cacher vous ?tes la comme des excr?ments naus?abonds et encombrants ! vous avez eu la chance de vivre par la gr?ce de Dieu ! de gr?ce ayez piti? de vous m?me !

  6. sa c'est sur il n?y aura que des voleurs derri?re vous ! hahahahaha! vous avez tous peur ! Blaise n'est plus la mais le RSP oui ! dc si vous ne faites pas Gaffe et vous d?sob?issez vous ?tes foutu ! car on sait tous qui est le mettre du RSP !

  7. Merci ? l??quipe B24 de ce cru de reportage et de nous montrer la cruaut? de certains des responsables du CDP qui se moquent de la mort de nos enfants et avec une mine moqueuse au peuple Burkinab? sur cette photo comme celle d?Alain Yoda qui nous dit beaucoup : ????Ce sont ceux qui gouvernent qui d?cident avant de dialoguer parole D?Alain Yoda. Ce sont ceux qui ont les armes qui gouvernent, parole de Fran?ois Compaor?.??? Nous sommes dans un ?tat de droit et je demande au peuple Burkinab? de se tourner au dicton de la sagesse Africaine qui nous dit qu?en opposant la haine a la haine, la violence a la violence, on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bons r?sultats. Malgr? dans cette rencontre du CDP, son BPN, et SEN ont d?j? oubli? nos morts, je demande a la jeunesse de ce parti de pers?v?rer car l?alternance politique et ?conomique de notre pays se fera co?te que co?te avec sa jeunesse. Le CDP est un parti comme tous les partis politiques de notre pays, un CDP dont ses responsables avant ces 30 et 31 Octobre 2014, ?taient un groupe de personnes qui versaient le sang de leurs compatriotes pour gouverner a vie, et je pense que la jeunesse de ce parti ne laisseront plus la place a un tel groupe pour un pays qui veut avancer dans la paix, sans crimes, sans l?impunit?, sans l?injustice et sans corruption a ciel ouvert. Je dis bon vent a la jeunesse du CDP et que le meilleur parti qui pensera a ce qui sera mieux pour le peuple Burkinab? gagne en Octobre prochain. Vive l?alternance politique et ?conomique du Burkina avec sa jeunesse, vive le maintien de l?article 37 l?arbitre entre le peuple et un pr?sident pr?dateur.

  8. vous allez gagner ces ?lections avec qui? pas les burkinab? qui dans leur ensemble ont fait bloc pour chasser blaise

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *