Me Sankara : “Il nous faudra éviter de coudre du neuf avec du vieux”

783 5

Me Bénéwendé Sankara, président du  Front progressiste sankariste (FPS),  a décoché quelques piques aux autorités de la transition et à ses adversaires politiques, à l’occasion de la présentation de ses vœux à la presse, ce 31 janvier 2015. 

Le FPS est convaincu qu’avec le départ de Blaise Compaoré, c’est le peuple qui doit occuper le pouvoir. “Le FPS est convaincu que le pouvoir échoit désormais au peuple burkinabè qui doit l’exercer souverainement en assumant son destin vers l’idéal de liberté, de justice et de démocratie réelle“, a déclaré Me Bénéwendé Sankara lors de la cérémonie de présentation de voeux du parti à la presse, ce samedi.

Et en cela, il estime que 2015 “est l’année des Sankaristes”. Mais en faire une réalité, il faudrait que toutes les forces sankaristes et progressistes s’allient pour “constituer une vraie alternance révolutionnaire porteuse d’alternative” en vue de “parfaire la révolution entamée” par les Burkinabè, suggère-t-il.

Le FPS de Me Bénéwendé Sankara prône “une rupture totale” avec l’ancien système de gouvernance. Reprenant à son avantage le slogan si cher à la transition au Burkina, il estime que “plus rien ne sera pire comme avant” et pour cela, “il nous faudra éviter de coudre du neuf avec du vieux et éviter de nous accommoder dans la complaisance“.

Atermoiements de la transition. En attendant les élections auxquelles le FPS présentera des candidats, Me Sankara a relevé quelques interrogations sur le processus de la transition.

S’il se félicite du chronogramme des scrutins, le président du FPS dit cependant regretter “le louvoiement” et les “atermoiements” des organes de la transition, déplorant qu’aucune réforme n’ait été encore entreprise. Il s’inquiète également du retard accusé dans la mise sur pied de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes.

Concernant les affaires pendantes en justice, Me Sankara, interrogé, a dit déplorer les récents propos du Chef de l’Etat sur l’affaire Thomas Sankara, mais espère que bientôt, une solution claire se dégagera.

Faisant un point général, le président du FPS juge que “l’insurrection a un goût d’inachevé”. “La situation nous interpelle à plus de sérénité et de rigueur car toute l’Afrique nous regarde, nous Burkinabè qui lui avons donné un exemple de raison d’espérer et de croire en la démocratie et au peuple”, a-t-il lancé.

Abdou ZOURE

Burkina24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. moi j’attend le jour ou ce politicard de zida se pointera a la place de la nation pour nous parler du bordel qui se passe au faso avec son faux slogan”rien ne sera comme avant”,il recevra ma chaussure gauche sur ?a face je vous le jure;des gens qui ont pill? le faso et qui se permettre de se repointer a nouveau soit disant que ces des seminaires ou je ne sait quoi;a quand la commission verit? et justice?

  2. benewend? , l’homme de la situation, l’homme qui n’a jamais mang? a la table du dictateur. honte ? certains soit disant sankaristes qui soutiennent des gens qui ont vol? de l’or et jug? sous la r?volution, juste parce qu’il est de leur clan! la majorit? du peuple est entrain de d?couvrir peu ? peu la ruse du “grand remplacement”

  3. Que de la rigolade. Cher ami sachez que le Peuple du Burkina ne confiera son destin ? des aventuriers. Nous ne marcherons pas ? reculons.

  4. Les gens sont sur le terrain. Vas y ?galement au lieu de nous casser les pieds avec ds histoires ? dormir debout. Sankara au pouvoir, c’est 1/3 des burkinab? qui quitteront le Faso natal ? cause de son diktat et de ses insuffisances.
    Pas question qu’un sankaristes arrive ? Kossyam.

  5. Benewend?, tu n’as pas honte? Vous qui etes en train de pier le MENA vous croyez que quoi? Faites bcq atention parceque le peuple sait deja que vous etes en train de faire pire que le regime Compaor?. Lhistoire vous jugera tot ou tard et si vous arrivez au pouvoir, vous allez vendre ce pays.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *