Nouvelle constitution au Burkina : Le MPP n’est pas favorable

389 9

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) émet des réserves quant à l’élaboration d’une nouvelle constitution au Burkina. Pour le parti du soleil levant, cela risquerait d’avoir des répercussions sur le délai de la transition.

Il reste moins de neuf mois à la transition pour rendre le tablier aux nouvelles autorités démocratiquement élues. Le MPP trouve que ce délai est trop court pour s’attaquer au chantier de l’élaboration d’une nouvelle constitution.

Le Président du parti, Roch Marc Christian Kaboré, l’a indiqué lors d’une session ordinaire du Bureau politique national, ce 31 janvier 2015 à Ouagadougou. Pour lui, l’adoption d’une nouvelle Loi fondamentale suppose un référendum, alors, que rappelle-t-il, rien que la tenue des trois scrutins qui doivent mettre fin à la transition est problématique.

« Il est évident que si l’on s’engage dans l’élaboration d’une nouvelle constitution, cela comporterait le risque d’allonger la transition. Or, tous les acteurs sont unanimes, y compris le groupe  international de suivi, sur le principe de maintenir la date de fin de la transition.

 Il ne faut pas s’engager dans un processus qui peut créer des risques énormes pour la transition », expliquera plus tard à la presse, le Secrétaire général du MPP, Clément Sawadogo.

Mais le parti reste favorable à toute réforme sur des dispositions précises de la Constitution ou de la loi électorale.  « S’il y a des amendements sur la constitution qui ne posent pas de problème de rupture de délai et qui rencontrent  l’assentiment de l’ensemble des acteurs politiques et sociaux de notre pays, nous n’avons rien contre cela », a déclaré le SG.

Grève sur la baisse du prix du carburant. Interrogé, Clément Sawadogo a donné sa lecture sur le sit-in prévu par la Coalition contre la vie chère, le 4 février prochain, pour protester contre le prix actuel du carburant et la pénurie de gaz butane. Et cette lecture n’est pas très favorable.

Clément Sawadogo, Secrétaire général du MPP
Clément Sawadogo, Secrétaire général du MPP

« Nous insistons pour dire qu’il est important que dans la transition, il y ait la retenue à tous les niveaux, a-t-il indiqué.

 Un gouvernement de transition ne peut pas faire face convenablement à toutes les préoccupations de fond de la société.

Si nous avons des prétentions maximalistes, cela pourrait ankyloser la transition. Je pense que c’est un dialogue qu’il faut poursuivre.

 Ce qui peut être fait par le gouvernement à l’heure actuelle, que le gouvernement fasse l’effort de le faire.

Mais ce qui ne peut pas l’être dans les conditions de la transition, il faut que tous les acteurs soient conscients de cela ».

Cette session ordinaire du BPN du MPP a à son ordre du jour, le point sur la situation nationale, le point des activités du parti et la préparation des prochaines échéances électorales.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 9 commentaires

  1. je pense que les membres du CDP font semblant de ne pas savoir que l’image de leur parti est terni meme si ce n’est a cause d’eux tous. ils doivent encore patienter avant de revenir sur la scene politique sinon ils se ridiculisent en ce moment. une magere partie des burkinab? est encore alergique au nom CDP.

  2. La r?vision d’une constitution n?cessite un r?f?rendum et cette transition ne peut pas convenablement assurer cette t?che. Encore je ne vois pas une urgence pour cette r?vision constitutionnelle. La priorit? de la transition n’est pas ?a mais de travailler a r?duire les produits de premi?re n?cessit? au profit de la population. L’acc?s pour tous a la sant?. Elle fera encore mieux de voir le cas de la baisse du carburant pour ?viter des protestations au lieu de se pencher sur des choses inutiles. Un gouvernent l?gal viendra faire ce travail

  3. Nous avons comme tout autre personne vivant sur le territoire burkinab? assist? et accueilli avec ferveur et comble le d?part de Blaise Compaor? du pouvoir le 30 Octobre dernier.Ce qui ? mon entendement augure la maturit? des burkinab? ? prendre leur destin en main.Aujourd'hui nous constatons avec amertume qu'en r?alit? cette r?volution n'a ?t? que partielle du simple fait que les m?me qui ont d?grad? la situation au point de r?volter le peuple et l'ont conduit ? la mort refont surface nargue la population comme si de rien n??tait.Rappelons au caciques du CDP et ses acolytes que le moment est tr?s t?t pour apparaitre comme de agneaux sur la sc?ne politique.Ou est donc pass? cette r?volution?Si le peuple burkinab? est certes tol?rant et patient,mais il est aussi important de rappeler qu'il n'est pas atteint d?amn?sie.PEUPLE BURKINAB??SI TU N'Y PREND GARDE LES RAPACES DU POUVOIR REVIENDRONT ET TA R?VOLUTION AURA ?T? VAINE.

  4. Erreur si vous jouez a ce jeu car le pays prendra feu.Plus rien ne sera comme avant.Vous croyez que quoi? Vous avez ecoutez Laurent Bado sur la radio Omega jespere?

  5. une nouvelle constutition pian…….ON VOUS VENIR NOUS ALLONS LA VEROUILLER RECTO VERSO SI CELA NE VOUS CONVIENT PAS JETER L’EPONGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre