30 et 31 octobre : « Insurrection ou révolution ? »

748 5

Le Mouvement du Manifeste pour la Liberté a réuni trois panélistes ce 31 janvier 2015 pour discuter d’un thème qui met au centre les événements du 30 et 31 octobre. « Insurrection ou révolution », c’est autour de cette question que le Docteur Luc Marius Ibriga, le Professeur Mahamadé Sawadogo et Diallo Moussa du CGTB ont développé leur analyse.

Définitions. En termes de définition, le Docteur Ibriga fait savoir que l’insurrection est « une manière violente de contester la légitimité d’un régime établi », contrairement à la révolution qui implique la volonté d’ « un nouvel ordre social ».

Insurrection avant révolution. Pour Diallo Moussa «  l’insurrection est une étape de la révolution » et la seconde n’est que l’aboutissement de la première. Parlant de ce qui se passe au Burkina, il a pu dire qu’il y a des insurrections qui échouent, et donc qui ne trouvent pas l’achèvement révolutionnaire ; et parmi ces insurrections qui ont échoué, il cite la nôtre car « notre révolution est confisquée par l’armée ».

Il va plus loin dans l’affirmation de cet échec en indiquant que contrairement à certains qui disent que « plus rien ne sera comme avant », « tout est comme avant ». Seulement, « rien n’est plus comme avant pour les membres du CNT » qui passent de zéro franc à une « somme considérable » par mois.

Implication d’une révolution. Le Pr. Mahamadé Sawadogo aborde dans le même sens pour dire que la limite principale de l’insurrection a été « le recours à l’armée ».

Il aurait fallu un « gouvernement révolutionnaire », « une assemblée constituante » pour l’adoption d’une nouvelle constitution, et « l’organisation du pouvoir populaire » pour qu’il soit question de révolution.

Insurrection et non révolution. En fin de compte, tous les panélistes se sont accordés sur le fait que les événements du 30 et 31 octobre constituent une insurrection et non une révolution. Mais « le peuple est débout et ne va pas se rassoir » précise Pr. Sawadogo.

Ce qui laisse entendre que la lutte du peuple n’est pas terminée et donc, il n’est pas exclu une autre insurrection ou même une révolution selon l’évolution de la situation nationale.

Issouf Nassa (stagiaire)

Burkina24


Photo : Les manifestants envahissant l’hémicycle le 30 octobre 2014 / Copyright Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

There are 5 comments

  1. TIBIRI; n'a rien compris il s'attaque a la mauvaise personne. je me demande m?me s'il a compris ce que la rapport dit. le pire c? kil pense comprendre

  2. nous on se moque de la terminologie employ? pour qualifier les evenements du 30 et 31 Octobre. Ce que nous voulons, c? un BURKINA meilleur o? il fait bon ? vivre et dont on peut etre fiere. Le reste n' a aucune espece d'importance.

  3. Je vous comprend Mr Tibiri Ezechiel. Sachez qu'il appartient seulement au peuple burkinab? de dire s'il peut tenir ?conomiquement dans une r?volution ou pas. Si ce peuple a r?ellement besoin d'une r?volution, il se donnera les moyens d'y parvenir. Pour votre information, ces pan?listes ont toujours proner une justice pour tous les crimes de sang et crimes ?conomiques perp?tu?s par le r?gime COMPAORE. Ils ont toujours d?nonc? le caract?re r?pressif du syst?me ?ducatif impos? par le pouvoir COMPAORE. Sachez ?galement que ces monsieur ?taient contraints ? l'exil si la loi portant modification de l'article 37 ?tait vot?e seulement parce qu'ils m?nent depuis belle lurette la lutte contre le r?gime mafieux d?chu. Si vous n'?tiez pas sur le terrain je vous informe que Mr Moussa DIALLO et IBRIGA ?taient tous sur le terrain de la lutte et ont ?t? parmi les grand activiste de cette insurrection. Une r?volution est une prise du pouvoir par le peuple suivie d'une rupture totale avec l'ancien syst?me. Dans notre cas, ZIDA ?tait un proche de la garde de COMPAORE. Pire il a m?me dirig? sa garde rapproch?e. KAFANDO a ?t? pendant onzes(11) ans le repr?sentant de COMPAORE aux institutions internationales. Pensez vous qu'avec ces monsieurs et de surcroit le dossier RSP qui traine, KAFANDO qui prend du recule face au dossier SANKARA, le refus d'?laborer une nouvelle constitution pour mettre fin ? la quatri?me r?publique, de prendre des mesures qui vont soulager la souffrance du peuple, le refus de refonder la soci?t?, on peut qualifier cette insurrection de r?volution? La marche vers la r?volution voulue par ce peuple a ?t? interrompu par la confiscation du pouvoir par le RSP avec ? sa t?te le Lieutenant-Colonel ZIDA. L'insurrection pouvait aboutir ? une r?volution mais il n'a pas ?t? le cas ici. La r?volution est un processus de transformation profond alors que nous ne constatons pas de transformation jusqu'? pr?sent. Je pense que vous fa?tes une lecture erron?e de la situation actuelle. ?uvrons tous ensemble pour une bonne refondation de notre soci?t? qui est ? la crois?e des chemins pour le bien ?tre de tous.
    Cordialement.

  4. Je suis d?sol? que des gens de ce rang raconte leur vie ainsi. Pensez vous qu’avec une r?volution le Burkina peut tenir ?conomiquement Mr les pan?listes? Vous nous saoul? ? la longue avec vos mensonges. Vous ?tes aussi comptable de la trentaine d’ann?es de dictature que nous avons subit’ Je vous pose une simple question. O? ?tiez vous quand Dabo Boukary a ?t? assassin? et qu’avez vous fait depuis pour ce dossier? O? ?tiez vous quand on blanchi l’ann?e universitaire et ce qui s’en suivie comme difficult? pour des milliers d??tudiants? O? ?tiez vous quand en 1999 des centaines d??l?ves n’ont pas compos? au BEPC et au BAC parce que l’ann?e scolaire n’avait pas cumul? plus de 4 mois de cours? et o? ?tiez vous quand nous respirons la fum?e des gaz lacrymog?ne une fois de plus le 28, 30, 31? En bref Napol?on disait que: “Dans une r?volution il y a toujours deux genre de personnes, ceux qui la font, et ceux qui en profitent”
    Alors je comprend

  5. Je suis d?sol? que des gens de ce rang raconte leur vie ainsi. Pensez vous qu'avec une r?volution le Burkina peut tenir ?conomiquement Mr les pan?listes? Vous nous saoul? ? la longue avec vos mensonges. Vous ?tes aussi comptable de la trentaine d'ann?es de dictature que nous avons subit' Je vous pose une simple question. O? ?tiez vous quand Dabo Boukary a ?t? assassin? et qu'avez vous fait depuis pour ce dossier? O? ?tiez vous quand on blanchi l'ann?e universitaire et ce qui s'en suivie comme difficult? pour des milliers d??tudiants? O? ?tiez vous quand en 1999 des centaines d??l?ves n'ont pas compos? au BEPC et au BAC parce que l'ann?e scolaire n'avait pas cumul? plus de 4 mois de cours? et o? ?tiez vous quand nous respirons la fum?e des gaz lacrymog?ne une fois de plus le 28, 30, 31? En bref Napol?on disait que: "Dans une r?volution il y a toujours deux genre de personnes, ceux qui la font, et ceux qui en profitent"
    Alors je comprend

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *