Nigeria : Goodluck Jonathan échappe à un attentat

Le président nigérian Goodluck Jonathan a échappé de peu ce lundi 2 février 2015 à un attentat à la bombe dans un stade   de Gombe où il venait de sortir d’un meeting électoral, affirment plusieurs médias citant des témoins.

Deux bombes ont explosé dans un parking du stade, quelque trois minutes après le départ du cortège présidentiel, faisant plusieurs blessés évacués dans un hôpital de Gombe. Les corps de deux femmes ont été retrouvés et sont soupçonnées d’avoir été les kamikazes auteurs de l’explosion.

Cet attentat serait attribué à la secte islamiste Boko Haram, qui a multiplié ces derniers jours des attaques dans plusieurs villes du Nigéria, à deux semaines du scrutin présidentiel.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page